m

Nouveautés Pôle Formation  | enregistrements trouvés : 17

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Les influenceurs représentent une nouvelle forme de marketing pour les marques qui, par leur biais, se rapprochent des consommateurs, mais dans ce domaine aussi les pratiques sont éloignées des limites de la loi. Publicités cachées, promotion de produits douteux... Le secteur a besoin d'être assaini. Des précisions. Pas de chiffres.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Produits locaux, verts, durables, équitables : de plus en plus de Français veulent consommer " responsable ". Un changement de comportement qui peut constituer une vraie opportunité pour réduire le chômage, comme le montre un récent rapport du Conseil d'orientation pour l'emploi (COE). Du logo Origine France garantie (OFG) à l'élargissement de l'indication géographique, tour d'horizon.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Organiser un concours sur les réseaux sociaux | STRATEGIES 04/04/2019

Article (BUSINESS)

... Lire [+]

V

Réaliser un jeu concours sur Facebook ou d'autres réseaux sociaux reste un bon moyen pour les marques d'engager leurs communautés tout en se rendant visibles dans un environnement très embouteillé.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Lundi 1er avril 2019, ce sont finalement onze opérateurs de compétences qui vont remplacer les 20 Opca qui existaient depuis le 1er janvier 2012. Onze arrêtés d’agrément ont en effet été publiés au Journal officiel du 31 mars. Un total qui correspond au projet posé dans le rapport Bagorski/Marx en septembre 2018 et qui, surtout, confirme les agréments des Opco Cohésion sociale et Santé, dont le rapprochement a été envisagé jusqu’au dernier moment, et de l’Opco des services dont l’installation n’est pas finalisée. Pour autant, des questions restent en suspens. Lundi 1er avril 2019, ce sont finalement onze opérateurs de compétences qui vont remplacer les 20 Opca qui existaient depuis le 1er janvier 2012. Onze arrêtés d’agrément ont en effet été publiés au Journal officiel du 31 mars. Un total qui correspond au projet posé dans le rapport Bagorski/Marx en septembre 2018 et qui, surtout, confirme les agréments des Opco Cohésion sociale et Santé, dont le rapprochement a été envisagé jusqu’au dernier ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Les défis du nouveau monde de l'IA | Challenges 04/04/2019

Article (TECHNOLOGIES)

... Lire [+]

V

L'intelligence artificielle s'impose et pose des questions éthiques et économiques, notamment en termes d'emploi. Un débat dense pour le quatrième Sommet Challenges des start-up et de l'innovation.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Non, les ventes en ligne ne sont pas en train de tuer le commerce traditionnel. Les enseignes préférées des consommateurs ? Celles capables de leur offrir le meilleur des deux mondes.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Début 2019 est entrée en vigueur, en France, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, votée à la fin de l'été 2018. Entre autres mesures en matière d'emploi, cette loi réforme l'apprentissage et la formation professionnelle, avec pour objectifs de simplifier les dispositifs et d'inciter les actifs, quelle que soit leur situation, à se former et entretenir leurs compétences tout au long de la vie. Cette réforme de la formation professionnelle fait suite à plusieurs autres réformes dans ce domaine, mais qu'apporte-t-elle de plus et est-elle à la hauteur des besoins des actifs français ? Paul Santelmann, spécialiste des questions d'emploi et de qualification, propose ici un éclairage sur les évolutions du système français de formation continue, dont il estime qu'il ne répond pas aux besoins de formation des jeunes et des actifs les moins qualifiés. Il propose divers éléments de comparaison avec d'autres pays européens et souligne le caractère encore insuffisant des mesures adoptées fin 2018. Malgré certaines avancées, notamment en matière d'apprentissage et de responsabilisation des acteurs (entreprises, actifs.), cette réforme risque de ne pas suffire pour rééquilibrer le poids de la formation professionnelle par rapport à la formation initiale, et pour entretenir l'employabilité des actifs les moins qualifiés ou les plus éloignés de l'emploi. Données chiffrées. Début 2019 est entrée en vigueur, en France, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, votée à la fin de l'été 2018. Entre autres mesures en matière d'emploi, cette loi réforme l'apprentissage et la formation professionnelle, avec pour objectifs de simplifier les dispositifs et d'inciter les actifs, quelle que soit leur situation, à se former et entretenir leurs compétences tout au long de la vie. Cette réforme de la formation ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Avec l'émergence de nouveaux acteurs, nos " business schools " à la française doivent se réinventer, sous peine de disparaître.
La transformation numérique offre une alternative à la hausse progressive des frais de scolarité qui ne saurait être le seul remède. Un campus numérique, accessible 24 heures sur 24 partout dans le monde, permet d'envisager la concrétisation prochaine de l'idéal de formation tout au long de la vie. Si le professionnel peut se former en permanence, l'étudiant peut lui aussi devenir professionnel : la distinction entre formation initiale et formation continue perd alors de sa pertinence. Une refonte complète du modèle de nos grandes écoles s'annonce en conséquence.
Avec l'émergence de nouveaux acteurs, nos " business schools " à la française doivent se réinventer, sous peine de disparaître.
La transformation numérique offre une alternative à la hausse progressive des frais de scolarité qui ne saurait être le seul remède. Un campus numérique, accessible 24 heures sur 24 partout dans le monde, permet d'envisager la concrétisation prochaine de l'idéal de formation tout au long de la vie. Si le professionnel ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

CPF - Se former, simple comme une appli ? | Nouvel Observateur (Le) 28/03/2019

Article (COMPETENCES )

... Lire [+]

V

Oubliez les dossiers administratifs : le gouvernement lance une application sur smartphone pour favoriser l'accès à la formation professionnelle. Son nom : Mon Compte Formation. Elle fonctionnera à la manière d'un TripAdvisor.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Erasmus+ France enregistre, en 2018, une hausse du nombre d'apprentis français engagés dans un cursus à l'étranger. Les derniers décrets de la loi "Avenir professionnel" sont attendus pour booster l'apprentissage à l'international.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

En 2018, en France, 71,9 % des personnes âgées de 15 à 64 ans sont actives au sens du Bureau international du travail (BIT), qu’elles aient un emploi ou soient au chômage. Ce taux augmente de 0,4 point en 2018, atteignant son plus haut niveau depuis 1975. Cette hausse est due à celle du taux d’emploi (+ 0,7 point pour les 15-64 ans), plus marquée pour les jeunes et les seniors. Parmi les 27,1 millions de personnes occupant un emploi, neuf sur dix sont salariées. Parmi les salariés, 84,7 % ont un emploi à durée indéterminée. Cette proportion est quasiment stable en 2018 par rapport à 2017, après une érosion sur la dernière décennie. En 2018, 18,5 % des personnes ayant un emploi travaillent à temps partiel, soit un recul de 0,3 point sur un an. Avec 2,7 millions de chômeurs au sens du BIT, le taux de chômage s’établit à 9,1 % en moyenne en 2018. La baisse amorcée en 2016 se poursuit, mais de façon plus modérée : - 0,3 point en 2018, après - 0,7 point en 2017. Elle est plus marquée pour les jeunes et les moins qualifiés. Le chômage de longue durée concerne 3,8 % des actifs en 2018, en recul de 0,4 point sur un an. Plus fréquent chez les jeunes actifs, le chômage est plus durable pour leurs aînés. En 2018, 1,6 million d’inactifs relèvent du halo autour du chômage. Au total, 10,4 % des 15-64 ans sont sans emploi et souhaitent travailler, qu’ils soient au chômage ou appartiennent au halo autour du chômage. Cette proportion recule de 0,2 point en 2018. Quelques données chiffrées. Détails. En 2018, en France, 71,9 % des personnes âgées de 15 à 64 ans sont actives au sens du Bureau international du travail (BIT), qu’elles aient un emploi ou soient au chômage. Ce taux augmente de 0,4 point en 2018, atteignant son plus haut niveau depuis 1975. Cette hausse est due à celle du taux d’emploi (+ 0,7 point pour les 15-64 ans), plus marquée pour les jeunes et les seniors. Parmi les 27,1 millions de personnes occupant un emploi, neuf sur ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Themeco. Impression 3D. Edition 2019 | 01/03/2019

Etude/Rapport (BUSINESS)

... Lire [+]

y

Considérée comme l’une des technologies prometteuses de demain, l’impression 3D confirme peu à peu les espoirs placés en elle. L’industrie s’accapare ce mode de fabrication capable d’impacter un nombre important de secteurs, à diverses étapes de la chaîne de production et sur des matériaux différents. Ce développement est confirmé par l’intérêt général porté à cette méthode de fabrication. Les start-up sont nombreuses, les projets collectifs se multiplient, les collaborations également. L’impression 3D semble devenir un élément incontournable de l’industrie 4.0. Données chiffrées. Considérée comme l’une des technologies prometteuses de demain, l’impression 3D confirme peu à peu les espoirs placés en elle. L’industrie s’accapare ce mode de fabrication capable d’impacter un nombre important de secteurs, à diverses étapes de la chaîne de production et sur des matériaux différents. Ce développement est confirmé par l’intérêt général porté à cette méthode de fabrication. Les start-up sont nombreuses, les projets collectifs se ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

En 2018, les créations d'entreprises atteignent un nouveau record : 691 000 entreprises ont été créées en France, soit 17 % de plus qu'en 2017. Les immatriculations de micro-entrepreneurs sont particulièrement dynamiques (+ 28 %) comme les créations d'entreprises individuelles classiques (+ 20 %). Les créations de sociétés augmentent beaucoup plus modérément (+ 2 %). Le secteur des transports et de l'entreposage (+ 68 %) contribue le plus à la hausse globale. En particulier, les immatriculations dans les autres activités de poste et de courrier (qui incluent la livraison à domicile) s'envolent, essentiellement sous le régime du micro-entrepreneur. Tous types d'entreprises confondus, les créations s'accroissent fortement dans la quasi-totalité des régions. Hors micro-entrepreneurs, seules 6 % des entreprises sont employeuses au moment de leur création. Elles démarrent leur activité avec 2,7 salariés en moyenne. Les créateurs d'entreprises individuelles ont en moyenne 36 ans en 2018. Quatre créateurs d'entreprises sur dix sont des femmes. Quelques données chiffrées. Détails. En 2018, les créations d'entreprises atteignent un nouveau record : 691 000 entreprises ont été créées en France, soit 17 % de plus qu'en 2017. Les immatriculations de micro-entrepreneurs sont particulièrement dynamiques (+ 28 %) comme les créations d'entreprises individuelles classiques (+ 20 %). Les créations de sociétés augmentent beaucoup plus modérément (+ 2 %). Le secteur des transports et de l'entreposage (+ 68 %) contribue le plus à la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

La prise de conscience écologique est en très forte progression : 26 % des Français placent l’environnement en tête de leurs préoccupations en 2018, un record en quarante ans dans l’enquête Condition de Vie du CRÉDOC. Dans un contexte de tensions entre signes du changement climatique et tâtonnements des politiques publiques, la consommation durable peut apparaître comme une solution alternative pour s’engager dans la transition écologique. La mise en pratique d’actions individuelles sous forme de "consommer moins" ou de "consommer mieux" se diffuse, mais est-ce que les petits gestes suffisent pour que l’empreinte écologique diminue ? Si 88 % de la population estime que les consommateurs doivent prendre en charge les problèmes environnementaux, est-ce que les plus sensibles à l’écologie mettent le plus en pratique des gestes efficaces pour l’avenir de la planète ? Pour répondre à cette question, le CRÉDOC a confronté les représentations de la consommation durable par le biais d’une question ouverte, "Si je vous dis, consommation durable à quoi pensez-vous ?", aux pratiques de consommation durable, de l’habitat à l’alimentation en passant par les transports. Les résultats sont sans appel : la richesse conduit les plus sensibles à l’écologie à des pratiques de mobilité qui ne peuvent pas être compensées, en termes d’empreinte écologique, par de "petits gestes" comme la consommation de produits bio, la réduction ou la suppression de la viande et l’achat de produits d’occasion. Quelques données chiffrées. Détails. La prise de conscience écologique est en très forte progression : 26 % des Français placent l’environnement en tête de leurs préoccupations en 2018, un record en quarante ans dans l’enquête Condition de Vie du CRÉDOC. Dans un contexte de tensions entre signes du changement climatique et tâtonnements des politiques publiques, la consommation durable peut apparaître comme une solution alternative pour s’engager dans la transition écologique. La ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Conjoncture et prévisions pour l’entreprise | XERFI 04/2019 Nouveau

Etude/Rapport (BUSINESS)

... Lire [+]

y

La France aux avant-postes de la zone euro, cela ne s’était plus produit depuis 2013. Moins exposée aux aléas du commerce mondial (les exportations françaises représentent 32% du PIB, alors qu’elles atteignent 50% en Allemagne), l’économie française va pourvoir compter sur le dynamisme de sa demande intérieure cette année. À contre-courant des autres pays européens, la croissance française va notamment s’appuyer sur l’accélération de la consommation des ménages. Certes, les premiers chiffres sur 2019 restent en dessous des attentes, mais les quelque 10 milliards d’euros de soutien à la demande, décidés en décembre dernier, seront au moins partiellement dépensés au fil du temps. Leur forte contrepartie en importations en limitera cependant les effets d’entraînement.
Dans le même temps, les entreprises vont bénéficier de la transformation du CICE en baisse de charges, à savoir une injection ponctuelle de 20 milliards d'euros de trésorerie. De quoi financer sans douleur, a posteriori, le coup de pousse des primes de fin d’année, absorber les hausses de certains coûts (pétrole en tête) et initier un cercle vertueux du côté des délais de paiement et du niveau de défaillances des entreprises. Ce faible stress sur la situation de trésorerie des entreprises pourrait aussi autoriser un redémarrage plus rapide de l’investissement.
La France aux avant-postes de la zone euro, cela ne s’était plus produit depuis 2013. Moins exposée aux aléas du commerce mondial (les exportations françaises représentent 32% du PIB, alors qu’elles atteignent 50% en Allemagne), l’économie française va pourvoir compter sur le dynamisme de sa demande intérieure cette année. À contre-courant des autres pays européens, la croissance française va notamment s’appuyer sur l’accélération de la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Management
*Revue au CDI
| 01/04/2019

N°spéciaux (BUSINESS)

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Cahiers français
*Revue au CDI
| 01/04/2019

N°spéciaux (BUSINESS)

... Lire [+]

V

La politique culturelle a une très longue tradition en France. Elle témoigne d’une responsabilité nationale et publique face au domaine cultuel parfaitement assumée et largement partagée. Mais quel est véritablement l’effort public pour la culture en France ? Cet effort est-il justifié compte tenu du poids économique réel de la culture ? Quel est le lien entre le financement de la culture et l’intermittence des spectacles ? Comment se financent aujourd’hui les artistes émergents et que deviennent les grands groupes culturels et médiatiques dans la révolution numérique ? La politique culturelle a une très longue tradition en France. Elle témoigne d’une responsabilité nationale et publique face au domaine cultuel parfaitement assumée et largement partagée. Mais quel est véritablement l’effort public pour la culture en France ? Cet effort est-il justifié compte tenu du poids économique réel de la culture ? Quel est le lien entre le financement de la culture et l’intermittence des spectacles ? Comment se financent ...

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

Dossiers

 
0
Z