m

PECHE  | enregistrements trouvés : 5

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Une interprofession des Pays de la Loire à l'étude, de la pêche au rayon poisson | Marin (Le) 18/04/19 Nouveau

Article | Lu pour vous (FILIERES ET MARCHES)

... Lire [+]

V

Le Comité régional des Pêches maritimes (Corepem), le Syndicat mixte pour le développement de l'aquaculture et de la pêche (Smidap) souhaitent rassembler les différents maillons de la filière pêche (producteurs, criées, mareyeurs, détaillants, transporteurs, GMS) pour pouvoir parler d'une seule voix et peser plus fortement sur l'ensemble des métiers. de la pêche à la distribution. Un appel à projets est lancé pour désigner le bureau d'études qui finalisera les modalités de la future structure. Le Comité régional des Pêches maritimes (Corepem), le Syndicat mixte pour le développement de l'aquaculture et de la pêche (Smidap) souhaitent rassembler les différents maillons de la filière pêche (producteurs, criées, mareyeurs, détaillants, transporteurs, GMS) pour pouvoir parler d'une seule voix et peser plus fortement sur l'ensemble des métiers. de la pêche à la distribution. Un appel à projets est lancé pour désigner le bureau d'études ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Pêche, commerce, ... le port pèse de tout son poids dans l'économie sablaise. Les professionnels aimeraient que les élus locaux reconnaissent cette importance à sa juste valeur alors qu'ils doivent cohabiter avec la multiplication d'animations nautiques qui pèsent sur le monde économique portuaire. Le conseil municipal du 9 janvier a permis l'élection d'un conseiller délégué au port, en la personne de Jean-Marie Belle.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le bilan de l’année du port de commerce est en baisse en 2018. Avec 897 223 tonnes chargées ou déchargées sur le site de la Cabaude, le trafic général est en baisse de 2 % par rapport à 2017. C’est la baisse du trafic au terminal sablier qui explique ce recul. L’entreprise Sablimaris a connu des soucis avec ses cribleuses. Ce qui a contraint plusieurs sabliers à décharger dans d’autres ports. Pourtant, l’année avait été bonne, notamment sur les exportations et importations de céréales. La Cabaude passe ainsi sous la barre des 900 000 tonnes, alors que certaines dernières années ont approché la barre du million de tonnes. Le bilan de l’année du port de commerce est en baisse en 2018. Avec 897 223 tonnes chargées ou déchargées sur le site de la Cabaude, le trafic général est en baisse de 2 % par rapport à 2017. C’est la baisse du trafic au terminal sablier qui explique ce recul. L’entreprise Sablimaris a connu des soucis avec ses cribleuses. Ce qui a contraint plusieurs sabliers à décharger dans d’autres ports. Pourtant, l’année avait été bonne, notamment sur les ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le salon Hissez'O, salon du bateau d'occasion, revient pour une deuxième édition aux Sables d'Olonne du 29 au 31 mars.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Le quartier maritime noirmoutrin se porte bien | Ouest France 17/03/19

Article (TERRITOIRES)

... Lire [+]

V

A Noirmoutier, le quartier maritime, c'est 81 navires, 200 marins, 500 emplois à terre, 1 927 tonnes pêchées et 13 M€ de CA, ce qui en fait le 2e port vendéen en valeur. Entretien avec Christian Clautour, directeur de l'organisation de producteurs des pêcheurs artisans de Noirmoutier (OPPAN).

Filtrer

Date de parution

Dossiers

 
0
Z