m

DEVELOPPEMENT DURABLE  | enregistrements trouvés : 7

O
     

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Avec Chacun sa part, Alexia Lenelle ouvrira le 1er mars, un resto éco-responsable, qui tend vers le zéro-déchet, au rez-de-chaussée du Grand R, dans les locaux de l’actuel Brin d’appétit dont elle a racheté le fonds de commerce. Avant l’ouverture, une cagnotte en ligne permet de les aider ; au 11 janvier, le projet avait récolté 2 745 euros.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Dans le sillage du succès de C’est qui le patron ? !, les marques n’hésitent plus à revendiquer leur engagement durable et équitable. Christophe Aillet, directeur général de La Boulangère, la marque de viennoiserie et de pains emballés a ainsi décidé de prendre la parole (via une vidéo sur YouTube notamment). Son objectif est de se différencier des "gros" opérateurs de l’agro-industrie et des grandes enseignes. Pionnière en la matière - ses débuts dans le bio remontent à 2001 -, La Boulangère réalise un tiers de son chiffre d’affaires sur ce segment. Dans le sillage du succès de C’est qui le patron ? !, les marques n’hésitent plus à revendiquer leur engagement durable et équitable. Christophe Aillet, directeur général de La Boulangère, la marque de viennoiserie et de pains emballés a ainsi décidé de prendre la parole (via une vidéo sur YouTube notamment). Son objectif est de se différencier des "gros" opérateurs de l’agro-industrie et des grandes enseignes. Pionnière en la matière - ses ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La procédure administrative préparant le raccordement du parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier (Emyn) au réseau public de transport d’électricité se poursuit. La préfet de la Vendée a signé le 22 novembre l’arrêté autorisant les travaux de création d’un " poste électrique intermédiaire de compensation " à Soullans. Il s’agit de l’un des quatre grands chantiers confiés à RTE.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le japonais Sumitomo Corporation entre à hauteur de 29,5 % au capital du consortium chargé des projets éoliens en mer de Dieppe Le Tréport et de Yeu Noirmoutier. Cette alliance " permet au consortium de se doter d'une expertise complémentaire reconnue sur le développement, la construction et l'exploitation de projets éoliens en mer " et " d'asseoir encore davantage la réalisation d'une filière française des énergies marines ", selon un communiqué commun des industriels. Le japonais Sumitomo Corporation entre à hauteur de 29,5 % au capital du consortium chargé des projets éoliens en mer de Dieppe Le Tréport et de Yeu Noirmoutier. Cette alliance " permet au consortium de se doter d'une expertise complémentaire reconnue sur le développement, la construction et l'exploitation de projets éoliens en mer " et " d'asseoir encore davantage la réalisation d'une filière française des énergies marines ", selon un ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

C'est une nouveauté qui arrive en Vendée. Le 8 janvier 2019, Emmanuelle Gros ouvrira dans la zone Acti-Sud le 1er vide-greniers permanent à La Roche sur Yon. Un concept qui favorise l'économie circulaire.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Les nouvelles générations de clientes, soucieuses du développement durable, peuvent s'abonner et changer de chaussures tous les deux mois. La chaussure pèse lourd dans les poubelles françaises. Une paire affiche un poids moyen de 700 g, on en jette autour de 250 tonnes chaque année. En moyenne, chaque Française en possède quatorze paires. Le score est moindre chez les hommes avec quatre paires. Depuis longtemps, l'industrie de la chaussure multiplie les collections pour renouveler l'offre et soutenir l'activité. Mais le marché du fast fashion (je consomme, je jette) s'essouffle. " Le prêt-à-porter est la deuxième industrie la plus polluante, derrière le pétrole. Il y a une prise de conscience des nouvelles générations qui modifient leur comportement ", analyse Clémence Cornet, responsable du marketing de Bocage.

Bocage, c'est la marque moyen-haut de gamme du groupe Éram. Une collection en partie " made in France ", au sein de la manufacture installée à Montjean-sur-Loire (Maine-et-Loire). Elle a été choisie pour explorer un nouveau modèle économique. Évoluer, c'est le maître mot. Une nécessité aussi au moment où la conjoncture contraint le groupe à fermer une centaine de ses boutiques Heyraud et Texto en France.
Une nouvelle génération de clientes

" Nous avons réfléchi pour résoudre une équation : comment générer de la croissance avec un modèle innovant, qui continue à jouer avec la mode mais préserve aussi l'environnement ", explique Clémence Cornet. Depuis octobre, elle a lancé une expérimentation dans six boutiques de la marque, à Paris, Lyon, Bordeaux et Angers avant de l'étendre à Nantes en décembre. La proposition est simple : moyennant un abonnement mensuel de 39 €, il est possible de changer de paire de chaussures tous les deux mois. Lorsque l'échéance arrive, la paire portée est restituée, ou peut être définitivement acquise avec une réduction de 60 % sur le prix du neuf.

Le personnel des boutiques concernées a suivi une formation de " conseillère en style " pour accompagner les clientes dans leurs choix. " Notre clientèle historique est plutôt constituée de femmes actives de plus de 40 ans. Nous avons connu une vraie surprise : les personnes intéressées étaient de jeunes femmes de 25 à 35 ans, plus du tout attachées à la notion de possession ", observe la responsable du marketing.

La marque doit donc repenser son offre avant de l'étendre à plus d'une trentaine de boutiques dès mars. S'agissant des modèles d'été, l'abonnement mensuel sera ramené à 29 € et l'éventail sera porté à 300 références, dont une cinquantaine " Made in France ".

Question clé en matière d'environnement : que deviendront les chaussures portées durant deux mois et restituées par les clientes ? Toutes seront remises en forme et subiront un traitement " 100 % bactérien " au sein de l'usine de Montjean-sur-Loire. Dès l'hiver 2019-2020, Bocage les proposera à la location, via le site Internet latelierbocage.fr, moyennant un abonnement mensuel de 19 €.

" Avec ce nouveau modèle économique, nous renouvelons la façon de consommer. La notion d'usage prend le dessus sur celle de possession. Et nous passons d'une forme de gaspillage au principe de réemploi. C'est le principe de l'économie circulaire ", résume la responsable du marketing.
Pour le groupe Éram, il pourrait s'agir d'une première étape. L'aménagement de l'outil industriel permettra la remise en forme de chaussures déjà portées. Plus largement, le recyclage pourrait constituer un nouveau défi (mais aussi une opportunité) pour l'industrie de la chaussure.
Les nouvelles générations de clientes, soucieuses du développement durable, peuvent s'abonner et changer de chaussures tous les deux mois. La chaussure pèse lourd dans les poubelles françaises. Une paire affiche un poids moyen de 700 g, on en jette autour de 250 tonnes chaque année. En moyenne, chaque Française en possède quatorze paires. Le score est moindre chez les hommes avec quatre paires. Depuis longtemps, l'industrie de la chaussure ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

A l'initiative de la fédération vendéenne de l'HPA et du service tourisme de la CCI Vendée, un voyage d'études a été organisé en Tanzanie en novembre dernier. 34 participants ont visité des lodges de différents types et de diiférents niveaux de prestations. "Le modèle économique de ces lodges est organisé autour de l'économie circulaire, un modèle dont nous pourrions largement nous inspirer" a indiqué Franck Chadeau, président de la fédération vendéenne de l'HPA. A l'initiative de la fédération vendéenne de l'HPA et du service tourisme de la CCI Vendée, un voyage d'études a été organisé en Tanzanie en novembre dernier. 34 participants ont visité des lodges de différents types et de diiférents niveaux de prestations. "Le modèle économique de ces lodges est organisé autour de l'économie circulaire, un modèle dont nous pourrions largement nous inspirer" a indiqué Franck Chadeau, président de la fédération ...

Filtrer

Date de parution

Dossiers

 
0
Z