Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Les circuits courts d'un côté, le e-commerce de l'autre : ces deux tendances bouleversent les industriels de l'alimentaire en France. Si la vente en ligne ne représente encore que 5% de la distribution du secteur, elle prend progressivement de l'ampleur, notamment auprès des CSP+ et des millenials. Les partenariats se multiplient pour répondre à une demande grandissante. Coca-Cola a par exemple testé le lancement de sa gamme d'infusions bio Honest avec La belle vie, une épicerie de produits frais en ligne. Les industriels sont également soucieux de proposer une offre qualitative et cela passe par les circuits courts. C'est la voie choisie par le groupe In Vivo, qui a inauguré en 2014 près de Toulouse le magasin alimentaire Frais d'ici privilégiant les produits régionaux et issus du secteur coopératif. Les circuits courts d'un côté, le e-commerce de l'autre : ces deux tendances bouleversent les industriels de l'alimentaire en France. Si la vente en ligne ne représente encore que 5% de la distribution du secteur, elle prend progressivement de l'ampleur, notamment auprès des CSP+ et des millenials. Les partenariats se multiplient pour répondre à une demande grandissante. Coca-Cola a par exemple testé le lancement de sa gamme d'infusions bio ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Selon les résultats de la 11e édition de l'enquête sur le "Profil du e-commerçant 2018" menée par Oxatis, les TPE-PME françaises engagées dans l'e-commerce profitent pleinement du potentiel de la vente en ligne. Celui-ci devient au sein des entreprises une activité mature. Infographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Une première. Pour cette enquête, Points de Vente s’est associé à Aliznet, un cabinet de conseil indépendant issu du secteur du retail, spécialisé dans la définition et l’accompagnement des projets de transformation Métier, Digital et SI pour les secteurs de la grande distribution, de la distribution spécialisée, fashion et luxe. Aliznet a, ainsi, réalisé une étude, en exclusivité pour Points de Vente sur le thème de l’omnicanalité et la place du vendeur, héros moderne du commerce unifié. Une première. Pour cette enquête, Points de Vente s’est associé à Aliznet, un cabinet de conseil indépendant issu du secteur du retail, spécialisé dans la définition et l’accompagnement des projets de transformation Métier, Digital et SI pour les secteurs de la grande distribution, de la distribution spécialisée, fashion et luxe. Aliznet a, ainsi, réalisé une étude, en exclusivité pour Points de Vente sur le thème de l’omnicanalité et la place ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

The retail sector has felt the disruptive impact of the internet more than most industries.
Ever since the launch of Amazon in 1994, online retailers have relentlessly challenged traditional retailers on price, product selection, and the shopping experience they provide to customers.
So far, however, predictions of the death of “bricks-and-mortar” retail have been unfounded.
Instead, the rise of online-only commerce has challenged conventional retailers to adapt their offering. Many have failed to live up to that challenge, including some high-profile brands, but others have risen to the occasion. Some have reacted to online competition by closing physical stores, but others are attempting to reinvent them for the digital age.
To find out how, The Economist Intelligence Unit surveyed 256 retail executives based in
the United States, the United Kingdom, France, Germany, and Japan. This report reveals which strategies they have adopted in response to online-only competition and what tactics they plan to adopt in the near future.
The survey shows that retailers are acutely aware of the competitive threat from e-commerce sites. A little under half of respondents (47%) say they face “significant” competition from online-only rivals, with a further 37% facing “moderate” competition. Amazon is the dominant source of such competition, as identified by 42% of respondents, followed by eBay with 14%. Pricing, delivery speed and cost, and
marketing and brand recognition are the chief competitive strengths of such companies, they say.
This competition has taken its toll on retailers’ physical stores.
Six in ten respondents have closed stores in response to online competition in the past three years. Of those who have closed stores, fewer than one-third have been able to recoup more than 25% of their lost in-store sales through online channels.
But as this report reveals, retailers are not taking the threat lying down. Respondents are modifying various dimensions of the in-store experience to meet it head-on.
The retail sector has felt the disruptive impact of the internet more than most industries.
Ever since the launch of Amazon in 1994, online retailers have relentlessly challenged traditional retailers on price, product selection, and the shopping experience they provide to customers.
So far, however, predictions of the death of “bricks-and-mortar” retail have been unfounded.
Instead, the rise of online-only commerce has challenged conventional ...

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

Dossiers

 
0
Z