m

Documents  LesEchos.fr | enregistrements trouvés : 27

O
     

-A +A

P Q

UV

Web des Echos

GROUPE LES ECHOS
Service Abonnements B 500
STE GENEVIEVE 60732
CEDEX

08 25 87 08 71

03 44 03 37 27


Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le président renvoie à la revue générale des prélèvements obligatoires, que mènera au printemps 2008 la ministre de l'Economie, l'étude d'une taxe "climat-énergie" en contrepartie d'un allègement de la "taxation du travail".

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Jacques Perrilliat, président de l'Union des enseignes de centre-ville (UCV) et Michel Pazoumian, délégué général de la Fédération professionnelle de commerce Procos, estiment que la Loi Raffarin, qui a permis de protéger et valoriser le commerce de centre-ville, n'a pas empêché l'expansion des grandes surfaces en périphérie. Les PAC (Parcs d'activités commerciales) attisent l'appétit de nombreux investisseurs. La réforme de la loi, prévue par le gouvernement au printemps prochain, est inéluctable. Jacques Perrilliat, président de l'Union des enseignes de centre-ville (UCV) et Michel Pazoumian, délégué général de la Fédération professionnelle de commerce Procos, estiment que la Loi Raffarin, qui a permis de protéger et valoriser le commerce de centre-ville, n'a pas empêché l'expansion des grandes surfaces en périphérie. Les PAC (Parcs d'activités commerciales) attisent l'appétit de nombreux investisseurs. La réforme de la loi, prévue par ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Les experts du Giec, réunis à Valence (Espagne) sous l'égide de l'ONU, se sont mis d'accord sur le résumé de leur quatrième rapport qui doit faire référence sur les cinq prochaines années et fonder la riposte au changement climatique. Le prochain round de négociations s'ouvre début décembre à Bali ; il s'agit de négocier les futurs efforts de lutte contre le réchauffement après 2012.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le premier abaisse le seuil de revente à perte dans les grandes surfaces. Le deuxième institue une "convention unique" ou un "contrat-cadre" retraçant tous les détails de la négociation entre la grande surface et le fournisseur et qui doit être établi(e) au 1er mars de chaque année.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le ministre du travail, Xavier Bertrand, a présenté ce que "pourrait être" la nouvelle législation sur le travail le dimanche en 2008 : "extension des zones avec des critères précis, droit au refus pour les salariés et doublement du salaire pour les entreprises qui ouvriraient dans le cadre de ces dérogations".

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Selon la Fédération nationale de l'habillement, une généralisation du travail dominical menacerait des milliers d'emplois dans les PME. Elle va présenter une proposition au gouvernement pour identifier les zones touristiques "réelles".

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La Fédération des enseignes du commerce associé (FCA) s'est déclarée favorable à l'ouverture dominicale des magasins situés en zones touristiques, après identification précise de ces zones. Elle a estimé que l'autorisation du maire ne devrait plus être sollicitée.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le Sénat a adopté, dans la nuit de jeudi à vendredi, un amendement au projet de loi sur la consommation, visant à autoriser l'ouverture le dimanche des établissements de commerce de détail d'ameublement. Sont exclus de cet amendement les magasins d'équipement de la maison et de bricolage.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Ce groupe de travail "étudiera les différents systèmes envisageables pour répondre aux attentes des consommateurs en matière de pouvoir d'achat, aux commerçants pour la gestion de leurs stocks et leur animation commerciale". Selon un sondage Ifop publié le 7 janvier, 72% des consommateurs attendent les soldes, qui représentent près de 20% du CA des magasins de textile et de chaussure.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Croissance amplifiée pour la restauration commerciale. | LesEchos.fr 24/01/08

Article (FILIERES ET MARCHES)

... Lire [+]

V

Selon NPD Group, le marché de la restauration commerciale a progressé en 2007 : de 0,9% pour le service à table (en particulier les restaurants à thème) et de 2,3% pour la restauration rapide (+6,3% pour les fast-food). La dépense moyenne par personne s'est élevée à 7,91 euros.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Le tourisme scientifique en plein essor. MOLGA Paul | LesEchos.fr 05/03/08

Article (FILIERES ET MARCHES)

... Lire [+]

V

De plus en plus de chercheurs s'affichent dans des catalogues de tourisme. Objectif : diffuser le savoir scientifique auprès des curieux de biodiversité.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L'action Bénéteau accuse vendredi la plus forte baisse du SRD à Paris et subit des prises de bénéfice après sa récente performance boursière et malgré la publication de résultats annuels supérieurs aux attentes.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La grande distribution en aurait-elle assez de toujours jouer le mauvais rôle ? C'est le signal que souhaite envoyer le groupe coopératif Système U à ses clients et fournisseurs par une profonde remise à plat de ses gammes en marques propres et de ses approvisionnements. Objectifs : améliorer les qualités sanitaire et écologique des produits ; redéfinir ses relations avec ses fournisseurs agricoles qui accusent souvent les distributeurs de les asphyxier. Audacieux, le pari de Système U reste risqué. Les positions de Serge Papin dérangent, en particulier du côté des industriels les plus puissants. La grande distribution en aurait-elle assez de toujours jouer le mauvais rôle ? C'est le signal que souhaite envoyer le groupe coopératif Système U à ses clients et fournisseurs par une profonde remise à plat de ses gammes en marques propres et de ses approvisionnements. Objectifs : améliorer les qualités sanitaire et écologique des produits ; redéfinir ses relations avec ses fournisseurs agricoles qui accusent souvent les distributeurs de les ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le marché de l'alimentation bio a progressé en France en 2012, mais nettement moins vite qu'en 2011. Le secteur a enregistré une croissance de 5 %, contre 10 % un an avant, indique l'Insee. Selon les premières estimations de l'Agence Bio, celui-ci devrait s'élever à 4,1 milliards d'euros en 2012, sur un marché alimentaire français évalué à 162 milliards d'euros. Un score honorable dans un contexte difficile, où " la consommation alimentaire a baissé de 0,5 %, pour la première fois depuis la Seconde Guerre ", affirme Jean-René Buisson, président de l'Ania (Association nationale des industries alimentaires). L'Agence Bio estime à 8 % le pourcentage de consommateurs achetant chaque jour au moins un produit bio. Premier facteur de choix des consommateurs dans les rayons alimentaires, le prix ne joue en effet plus autant en défaveur des produits bio. " Le différentiel se réduit marginalement entre 2011 et 2012. Les prix du bio ont augmenté de 1 %, contre 2,3 % pour les autres produits ", précisait fin octobre le groupe Symphony IRI. Le marché de l'alimentation bio a progressé en France en 2012, mais nettement moins vite qu'en 2011. Le secteur a enregistré une croissance de 5 %, contre 10 % un an avant, indique l'Insee. Selon les premières estimations de l'Agence Bio, celui-ci devrait s'élever à 4,1 milliards d'euros en 2012, sur un marché alimentaire français évalué à 162 milliards d'euros. Un score honorable dans un contexte difficile, où " la consommation alimentaire a ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La branche bovine de Cavac (GPBV) et de Géo (Groupement des éleveurs de l'Ouest), toutes deux basées en Vendée, se réuniront le 1 er juillet 2013. Elles formeront une nouvelle entité nommée Union des coopératives pour les productions bovines. En regroupant leurs forces, les deux coopératives vendéennes veulent peser davantage face aux industriels de la viande. Ce rapprochement est salué par les éleveurs adhérents soucieux de garantir des débouchés pour leur production. La branche bovine de Cavac (GPBV) et de Géo (Groupement des éleveurs de l'Ouest), toutes deux basées en Vendée, se réuniront le 1 er juillet 2013. Elles formeront une nouvelle entité nommée Union des coopératives pour les productions bovines. En regroupant leurs forces, les deux coopératives vendéennes veulent peser davantage face aux industriels de la viande. Ce rapprochement est salué par les éleveurs adhérents soucieux de garantir des ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Les zones commerciales continuent de défigurer les entrées de ville. Leur réaménagement passe par la densification et le recours au privé.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L'usine de lait Candia du Lude ferme, alors même que deux importants investissements sont annoncés. Les industriels de la viande et de la fabrication de pain sont également actifs dans un secteur qui emploie 58.000 salariés (24 % des emplois salariés de la région contre 17 % en moyenne nationale). Les Pays de la Loire sont la deuxième région pour le CA : 12,7 milliards d'euros, dans le domaine de l'agroalimentaire derrière la Bretagne. Sa valeur ajoutée est estimée à 2,7 milliards. L'usine de lait Candia du Lude ferme, alors même que deux importants investissements sont annoncés. Les industriels de la viande et de la fabrication de pain sont également actifs dans un secteur qui emploie 58.000 salariés (24 % des emplois salariés de la région contre 17 % en moyenne nationale). Les Pays de la Loire sont la deuxième région pour le CA : 12,7 milliards d'euros, dans le domaine de l'agroalimentaire derrière la Bretagne. Sa valeur ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le spécialiste des biscuits apéritif à marque de distributeur, référencé dans la plupart des grandes enseignes de distribution françaises, rival de Belin ou de Pringles, investit 17 millions d'euros en Vendée. L'avenir, Europe Snacks l'envisage aussi à l'export, par le biais de rachat d'entreprises. L'ambition est de réaliser à l'export 50 % du CA contre 8 % à ce jour. De 60 millions d'euros de CA en 2010, l'entreprise est passée à 77 millions en 2011 et les 90 ME sont en vue cette année. Dès lors, l'effectif (330 personnes) ne cesse de s'étoffer. Près de 50 embauches ont été réalisées sur 2011-2012 et une trentaine le seront sur 2013. Le spécialiste des biscuits apéritif à marque de distributeur, référencé dans la plupart des grandes enseignes de distribution françaises, rival de Belin ou de Pringles, investit 17 millions d'euros en Vendée. L'avenir, Europe Snacks l'envisage aussi à l'export, par le biais de rachat d'entreprises. L'ambition est de réaliser à l'export 50 % du CA contre 8 % à ce jour. De 60 millions d'euros de CA en 2010, l'entreprise est passée à 77 millions ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Cette société familiale, employant 200 personnes, investit 30 millions d'euros dans une nouvelle unité de fabrication de lait pour bébés à haute valeur ajoutée, qui sera livrée fin 2014. 70 postes supplémentaires seront créés. Cet investissement permettra de répondre à la demande asiatique. A ce jour, l'entreprise réalise 40 % de ses ventes à l'export, sur un chiffre d'affaires de 179 ME. Si l'entreprise développe toujours une production laitière conventionnelle (laits conventionnels, beurre, crème…), les laits infantiles sont devenus, depuis 2008, son coeur de métier, avec une croissance de 344 % en 2012 par rapport à 2008.
Cette société familiale, employant 200 personnes, investit 30 millions d'euros dans une nouvelle unité de fabrication de lait pour bébés à haute valeur ajoutée, qui sera livrée fin 2014. 70 postes supplémentaires seront créés. Cet investissement permettra de répondre à la demande asiatique. A ce jour, l'entreprise réalise 40 % de ses ventes à l'export, sur un chiffre d'affaires de 179 ME. Si l'entreprise développe toujours une production ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le rapport sur les aides publiques aux entreprises, qui doit être remis à Bercy mardi, devrait faire des propositions débouchant sur des économies d'un peu moins de 3 milliards d'euros. Outre-mer, épargne, buralistes, carburants… Les auteurs proposent de raboter de nombreuses aides et niches. Ainsi les taxes affectées au Centre national du cinéma (CNC) ou aux chambres de commerce et d'industrie, déjà dans le viseur de Bercy, pourraient être réduites de respectivement 150 millions et 400 millions l'an prochain, juge le rapport. Le rapport sur les aides publiques aux entreprises, qui doit être remis à Bercy mardi, devrait faire des propositions débouchant sur des économies d'un peu moins de 3 milliards d'euros. Outre-mer, épargne, buralistes, carburants… Les auteurs proposent de raboter de nombreuses aides et niches. Ainsi les taxes affectées au Centre national du cinéma (CNC) ou aux chambres de commerce et d'industrie, déjà dans le viseur de Bercy, pourraient être ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Outre que le marché est un peu morose, le marché de la cuisine intégrée est aussi en pleine reconfiguration. Les cuisinistes qui maîtrisent toujours 43 % du marché " ont pâti de la rivalité de la grande distribution ", note l'étude Xerfi. Mais les PME régionales ont des atouts, à condition de parier sur le service ou la logistique. Notamment parce que le marché français possède un potentiel important. Le taux d'équipement en cuisines équipées n'est ainsi que de 68 %, contre 80 %, voire 90 % ailleurs en Europe et notamment en Allemagne, où cette activité pèse 40 % du secteur de l'ameublement. Outre que le marché est un peu morose, le marché de la cuisine intégrée est aussi en pleine reconfiguration. Les cuisinistes qui maîtrisent toujours 43 % du marché " ont pâti de la rivalité de la grande distribution ", note l'étude Xerfi. Mais les PME régionales ont des atouts, à condition de parier sur le service ou la logistique. Notamment parce que le marché français possède un potentiel important. Le taux d'équipement en cuisines équipées ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L'indemnité versée aux entreprises qui accueillent des apprentis sera supprimée. Régions et entreprises dénoncent une mesure " contradictoire " avec la priorité donnée à l'emploi des jeunes. L'économie annuelle attendue est de 550 millions d'euros, soit 20 % des quelque 2,8 milliards d'aides totales à l'apprentissage. L'indemnité qui va être supprimée est de 1.000 euros au minimum par an mais peut être modulée selon la taille de l'entreprise. Les deux tiers des bénéficiaires sont des TPE (moins de 10 salariés). A cette aide financée par l'Etat, les régions ajoutent des subventions pour l'équipement, le transport et le logement des apprentis. La France compte 440.000 apprentis, le gouvernement en vise 500.000 en 2017. L'indemnité versée aux entreprises qui accueillent des apprentis sera supprimée. Régions et entreprises dénoncent une mesure " contradictoire " avec la priorité donnée à l'emploi des jeunes. L'économie annuelle attendue est de 550 millions d'euros, soit 20 % des quelque 2,8 milliards d'aides totales à l'apprentissage. L'indemnité qui va être supprimée est de 1.000 euros au minimum par an mais peut être modulée selon la taille de l'entreprise. ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Cholet se dote d'un " living lab ". ALBERT Laurence | LesEchos.fr 08/10/13

Article (FILIERES ET MARCHES)

... Lire [+]

V

Bref. Le pôle de compétitivité de Cholet Nova Child rassemble, depuis 2005, 50 entreprises (Lego, la Grande Recré, Jacadi Brioche Pasquier...) et 20 partenaires scientifiques travaillant dans le secteur des " besoins " de l'enfant : hygiène, santé, sécurité, consommation. Entre autres projets innovants, une nouvelle campagne de mensurations pour les 0 à 5 ans avec la 3D, beaucoup de veille et un institut de formation de la petite enfance qui ouvrira en janvier à l'initiative de Boris Cyrulnik. Mais leur vraie valeur ajoutée c'est le " living lab " permettant de tester des idées et des produits auprès de consommateurs (" novateurs "), en les associant même à la conception, via par exemple le site Internet. Bref. Le pôle de compétitivité de Cholet Nova Child rassemble, depuis 2005, 50 entreprises (Lego, la Grande Recré, Jacadi Brioche Pasquier...) et 20 partenaires scientifiques travaillant dans le secteur des " besoins " de l'enfant : hygiène, santé, sécurité, consommation. Entre autres projets innovants, une nouvelle campagne de mensurations pour les 0 à 5 ans avec la 3D, beaucoup de veille et un institut de formation de la petite enfance qui ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Selon le Syndicat national des résidences de tourisme (SNRT), le nombre de résidences hôtelières de centre-ville ou " appart'hôtels " a été multiplié par trois entre 2000 et 2013, pour atteindre 509 unités. Le syndicat compte les résidences de tourisme classées ou établissements assimilés ayant plus de 100 lits, des appartements standardisés, un service hôtelier et un seul exploitant. Le total d'appartements, considérés par certains professionnels comme l'indicateur clef, a même été multiplié par plus de 5, avoisinant les 49.600 en 2013, soit 136.000 lits (28.200 en 2000). De son côté, le cabinet In Extenso (groupe Deloitte) a dénombré 606 résidences pour 2013, soit environ 51.500 logements, mais sa typologie diverge car il prend en compte les unités d'au moins 10 logements. Selon le Syndicat national des résidences de tourisme (SNRT), le nombre de résidences hôtelières de centre-ville ou " appart'hôtels " a été multiplié par trois entre 2000 et 2013, pour atteindre 509 unités. Le syndicat compte les résidences de tourisme classées ou établissements assimilés ayant plus de 100 lits, des appartements standardisés, un service hôtelier et un seul exploitant. Le total d'appartements, considérés par certains pro...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Alors que les exploitants avaient annoncé une année difficile, 2013 se solde en effet sur un nouveau nombre record de nuitées : la FNHPA, qui cite des statistiques non officielles de l'Insee, fait ainsi état d'un total de 108,6 millions, dont 71,3 millions de nuitées consommées par la clientèle française et 37,3 millions par les clientèles étrangères. Mais l'impact de la crise se poursuit, les opérateurs ont réduit leurs investissements. Ainsi, les achats de mobile homes, qui avaient fondu de près de 30 % en 2013, sont cette année en diminution de 10 à 15 %. Le coup de frein se justifie d'autant plus que l'hôtellerie de plein air s'était considérablement modernisée depuis une quinzaine d'années. Par voie de conséquence, l'impact de la crise s'est donc répercuté chez les industriels. Alors que les exploitants avaient annoncé une année difficile, 2013 se solde en effet sur un nouveau nombre record de nuitées : la FNHPA, qui cite des statistiques non officielles de l'Insee, fait ainsi état d'un total de 108,6 millions, dont 71,3 millions de nuitées consommées par la clientèle française et 37,3 millions par les clientèles étrangères. Mais l'impact de la crise se poursuit, les opérateurs ont réduit leurs investissements. Ainsi, ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Les restaurateurs ne peuvent plus jeter plus de 40 tonnes de détritus. Des solutions de collecte et de valorisation apparaissent. Depuis le début de l'année, la réglementation interdit aux restaurateurs produisant plus de 40 tonnes de déchets organiques par an de remplir bêtement leurs poubelles. Dans un an, ce seuil passera à 20 tonnes, puis à 10 tonnes en 2016. Un marché en perspective de 50.000 restaurants qui doivent à terme trouver une solution pour se débarrasser utilement de leurs épluchures, carcasses de volailles et autres restes d'assiettes.
Les restaurateurs ne peuvent plus jeter plus de 40 tonnes de détritus. Des solutions de collecte et de valorisation apparaissent. Depuis le début de l'année, la réglementation interdit aux restaurateurs produisant plus de 40 tonnes de déchets organiques par an de remplir bêtement leurs poubelles. Dans un an, ce seuil passera à 20 tonnes, puis à 10 tonnes en 2016. Un marché en perspective de 50.000 restaurants qui doivent à terme trouver une ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

D’ici 2020, la génération Y ou " génération du millénaire " (ceux qui sont nés dans les années 1980 et jusqu’au début des années 1990) et la génération Z (ceux qui sont nés à partir de 1995) représentera plus de la moitié de la population active. Il s’agit des natifs du numérique, qui sont collaboratifs, adeptes du multitâche, et leurs attitudes et attentes auront un impact majeur sur l’environnement de travail dans leur recherche d’une autonomie et d’une flexibilité plus grandes. Ils attendent un écosystème de travail véritablement agile, avec un bon accès à Internet, où ils peuvent travailler de n’importe où - maison, bureau du client, espace de coworking, même depuis un lieu de villégiature. Cette volonté de flexibilité contribuera à faire évoluer le statut des employés vers de plus en plus de freelance et il est prévu que 40% des travailleurs aux Etats-Unis seront des travailleurs indépendants d’ici 2020. Le mouvement vers le travail autonome est également lié à un fort désir de pouvoir équilibrer les vies professionnelle et privée (95% des milléniaux selon une enquête de PwC). D’ici 2020, la génération Y ou " génération du millénaire " (ceux qui sont nés dans les années 1980 et jusqu’au début des années 1990) et la génération Z (ceux qui sont nés à partir de 1995) représentera plus de la moitié de la population active. Il s’agit des natifs du numérique, qui sont collaboratifs, adeptes du multitâche, et leurs attitudes et attentes auront un impact majeur sur l’environnement de travail dans leur recherche d’une ...

Filtrer

Date de parution

Dossiers

 
0
Z