m

Documents  Observatoire CETELEM | enregistrements trouvés : 14

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

D’après un sondage réalisé par Spartoo, 78 % des personnes interrogées affirment avoir déjà acheté des vêtements et des chaussures fabriqués dans l’Hexagone. Un acte qui touche encore davantage les Français âgés de 50 ans et plus qui sont 89 % à avoir déjà acheté des créations " made in France ". (Sondage réalisé le 6 avril 2017 auprès d’un échantillon de 1.175 personnes, représentatif de la population française de 18 ans et plus.)

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Si les rapprochements entre les milieux de l’art et les marques ont déjà commencé dans le secteur du luxe, il est vraisemblable qu’ils prendront, à l’avenir, de plus en plus d’ampleur et finiront par toucher des populations larges. Les magasins de demain seront ainsi des lieux de destination et non plus seulement des lieux de transactions. Des lieux de promenade, de déambulation, de découverte, de flânerie. Exemples dans les centres commerciaux de Cagnes-sur-Mer et de Paris Beaugrenelle. Si les rapprochements entre les milieux de l’art et les marques ont déjà commencé dans le secteur du luxe, il est vraisemblable qu’ils prendront, à l’avenir, de plus en plus d’ampleur et finiront par toucher des populations larges. Les magasins de demain seront ainsi des lieux de destination et non plus seulement des lieux de transactions. Des lieux de promenade, de déambulation, de découverte, de flânerie. Exemples dans les centres commerciaux ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Les avantages d'acheter en magasin plutôt que sur Internet | Observatoire CETELEM 09/04/2018 H

Article | COMMERCE INFOS (BUSINESS)

... Lire [+]

H

Infographie

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Rapprochement de sens | Observatoire CETELEM 01/2018 H

Article | COMMERCE INFOS

... Lire [+]

H

Les concept-stores avaient ouvert la voie du décloisonnement des offres. Voilà maintenant le temps du décloisonnement sensoriel… En décembre dernier ouvrait sur les Champs-Elysées, un magasin pas comme les autres qui réunissait en un même lieu Pierre Hermé, réputé pour ses macarons, et L’Occitane en Provence, célèbre pour son offre de produits cosmétiques aux accents méridionaux. Chaque enseigne bénéficie du flux de clients de l’autre et chacun peut enrichir sa perception sensorielle des produits qu’il souhaite acquérir. Les concept-stores avaient ouvert la voie du décloisonnement des offres. Voilà maintenant le temps du décloisonnement sensoriel… En décembre dernier ouvrait sur les Champs-Elysées, un magasin pas comme les autres qui réunissait en un même lieu Pierre Hermé, réputé pour ses macarons, et L’Occitane en Provence, célèbre pour son offre de produits cosmétiques aux accents méridionaux. Chaque enseigne bénéficie du flux de clients de l’autre et chacun ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Pour enrichir leur rôle et leur perception, certaines enseignes ajoutent à leur espace de vente un espace atelier où leurs clients peuvent mettre en pratique les offres qui leur sont destinées. Une manière pour elles d’apparaître à côté de leurs clients dans le cadre d’une relation horizontale plutôt que verticale. Une manière, aussi, de favoriser les échanges et la convivialité à partir de la diffusion de savoirs et de pratiques.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

83% des Français déclarent préfèrer consommer moins mais mieux tandis que 71% n’achèteraient que le nécessaire pour éviter le gaspillage et tenir leur budget, selon une étude de l'obervatoire Cetelem/Harris Interactive intitulé " Choisir, décider, acheter ou l’art de consommer : état des lieux " publié en janvier. Pour plus de 9 Français sur 10, consommer est associé à des comportements conscients comme ne pas gaspiller (96%), trier ses déchets (90%) et tenir son budget à la fin du mois (92%), surtout pour les femmes. 83% des Français déclarent préfèrer consommer moins mais mieux tandis que 71% n’achèteraient que le nécessaire pour éviter le gaspillage et tenir leur budget, selon une étude de l'obervatoire Cetelem/Harris Interactive intitulé " Choisir, décider, acheter ou l’art de consommer : état des lieux " publié en janvier. Pour plus de 9 Français sur 10, consommer est associé à des comportements conscients comme ne pas gaspiller (96%), trier ses déchets ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Electroménager, smartphone, rasoir, appareil photo et jusqu’aux matelas ... Selon un sondage de l’Observatoire société et consommation (Obsoco), 77% des Français disent privilégier l’usage à la possession, un chiffre certes en diminution depuis 2012 mais en augmentation chez les moins de 40 ans, souligne Philippe Moati, son cofondateur. " La formule de l’abonnement permet aux consommateurs de monter en gamme ", ce qu’ils ne feraient pas forcément en achetant le bien, permettant ainsi l’essor d’une " économie de la qualité ".
Selon une étude d’ING publiée début avril, les consommateurs européens consacrent 5% de l’ensemble de leurs dépenses aux abonnements et déclarent dépenser environ 130 euros par mois à cet effet, contre 150 euros en France.
Electroménager, smartphone, rasoir, appareil photo et jusqu’aux matelas ... Selon un sondage de l’Observatoire société et consommation (Obsoco), 77% des Français disent privilégier l’usage à la possession, un chiffre certes en diminution depuis 2012 mais en augmentation chez les moins de 40 ans, souligne Philippe Moati, son cofondateur. " La formule de l’abonnement permet aux consommateurs de monter en gamme ", ce qu’ils ne feraient pas ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Si près de 7 français sur 10 privilégient les courses de proximité (banque, coiffeur, boulanger, boucher) en centre-ville, plus de la moitié (55%) se rendent dans les zones commerciales ou en périphérie pour faire leurs courses alimentaires ou s’habiller faute d’offres suffisantes, révèle une étude OpinionWay.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Face à une uniformisation progressive des offres, reste aux enseignes leur qualité relationnelle pour se différencier. Les enseignes "friendly" ont de beaux jours devant elles…

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Les distributeurs allemands Lidl et Aldi et le français Leader Price, après trente ans de discount, prennent le virage de la distribution de proximité et du qualitatif, tout en maintenant leurs promesses initiales de bas prix et offre resserrée.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

Les 18-34 ans, alias les millennials, continuent de plébisciter les magasins. Dévoilé en février 2018, l'Observatoire Cetelem dresse un état des lieux de leurs pratiques d'achat et de leurs attentes vis-à-vis des acteurs du retail.

Sommaire :

1.Une confiance partout affirmée

Millennials, la génération Y(es)
2.Le regard critique des + de 35 ans
3.Happy !
4.Épicuriens sans le savoir
5.Leur pays et eux, de mieux en mieux

Millennials et magasins : le bon feeling
6.Vive (tous) les magasins
7.La connexion numérique aux magasins
8.Des attentes clairement identifiées
9.Des améliorations attendues
10.La révolution consumériste
11.Conclusion
Les 18-34 ans, alias les millennials, continuent de plébisciter les magasins. Dévoilé en février 2018, l'Observatoire Cetelem dresse un état des lieux de leurs pratiques d'achat et de leurs attentes vis-à-vis des acteurs du retail.

Sommaire :

1.Une confiance partout affirmée

Millennials, la génération Y(es)
2.Le regard critique des + de 35 ans
3.Happy !
4.Épicuriens sans le savoir
5.Leur pays et eux, de mieux en mieux

Millennials...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Consommation d'aujourd'hui et demain, le poids des influenceurs | Observatoire CETELEM 27/03/2018

Etude/Rapport | Actualités (BUSINESS)

... Lire [+]

y

Les Français se sentent-ils libres ou influencés lorsqu’ils consomment ? Qui écoutent-ils ? Quel rôle jouent aujourd’hui ceux que l’on nomme influenceurs et influenceuses, producteurs de contenus et parfois nouveaux relais des marques sur internet ?

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

La consommation responsable, un mode de vie à définir
▪ Consommer de manière responsable est un concept qui regroupe de nombreuses réalités pour les Français où se mêlent pratiques et nouveaux concepts de consommation. Ils l’associent en premier lieu à une consommation maîtrisée, passant par le recyclage (37%) et le fait maison (36%), dans l’optique de consommer moins, mais mieux (34%). La consommation locale, via le Made in France (33%) et la consommation en circuits courts (33%) apparaît également comme constitutive de l’idée de responsabilité. Dans une moindre mesure, l’attention à la réduction des déchets et à la consommation de plastique lui sont aussi associées.
▪ Face à la diversité des incarnations de la consommation responsable, les Français estiment majoritairement que s’orienter vers ce mode de consommation ne représente pas un changement fondamental de mode de vie mais nécessite seulement quelques ajustements (63%). Alors même que l’idée de consommer moins, mais mieux fait partie des premières associations à la consommation responsable, les Français n’écartent pas de la définition le fait de consommer des produits différents. Il y a ainsi un véritable équilibre entre l’idée de réduire sa consommation (48%) et l’idée d’avoir recours à d’autres produits plus responsables (51%).
▪ Il n’y a pas non plus de réponse évidente pour les Français sur l’aspect financier de la consommation responsable, la moitié des Français estimant que c’est un mode de consommation accessible à tous (46% et jusqu’à 52% chez ceux qui estiment consommer comme cela aujourd’hui) quand l’autre moitié estime qu’il s’agit d’un privilège réservé à quelques-uns. Dans cette optique, ils n’établissent pas non plus une vision tranchée du coût de la consommation responsable, 52% indiquant qu’elle revient moins cher que la consommation traditionnelle, l’autre moitié se prononçant plutôt pour l’inverse.
▪ Alors, consommer responsable, plutôt un enjeu économique ou écologique ? Dans l’ensemble, les Français se montrent encore une fois partagés, 51% déclarant que s’ils devaient aujourd’hui consommer de manière plus responsable, ce serait en premier lieu pour des considérations écologiques, et 47% affirmant que leur motivation première serait plutôt de faire des économies. Alors que cet enjeu économique est davantage mis en avant par les plus âgés, les plus jeunes, les plus aisés, ainsi que ceux qui déclarent aujourd’hui consommer de manière responsable accentuent davantage les enjeux environnementaux.
La consommation responsable, un mode de vie à définir
▪ Consommer de manière responsable est un concept qui regroupe de nombreuses réalités pour les Français où se mêlent pratiques et nouveaux concepts de consommation. Ils l’associent en premier lieu à une consommation maîtrisée, passant par le recyclage (37%) et le fait maison (36%), dans l’optique de consommer moins, mais mieux (34%). La consommation locale, via le Made in France (33%) et la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

La gestion du budget au quotidien : un exercice réussi pour les Français ?
▪ La très grande majorité des Français estime bien gérer son budget au quotidien (89%), les plus âgés manifestant une confiance encore plus grande que la moyenne dans leurs compétences de gestionnaires (97%), à la différence des plus jeunes, plus modestes (17% estiment mal gérer leurs finances, contre 10% de l’ensemble). Cependant, on note que ce sentiment de bonne gestion reste relatif : seuls 30% estiment très bien gérer leur budget. Conformément à cet état d’esprit, la plupart des Français estiment consacrer juste le temps qu’il faut à la gestion de leurs dépenses (66%), et déclarent généralement bien savoir où ils se situent financièrement en milieu de mois (89%), les plus jeunes étant à nouveau légèrement plus fragiles sur ces questions.
▪ Derrière l’impression d’une bonne gestion de son budget, on constate que les Français connaissent régulièrement des situations de difficulté concernant leur gestion financière. Près d’un tiers déclare ainsi craindre chaque mois de se trouver à découvert en fin de mois… et 42% estiment se trouver effectivement en situation de découvert au moins une fois par an, signe d’une gestion peut-être moins évidente qu’il n’y paraît. Heureusement, 72% affirment réussir au moins une fois par an (et 54% au moins une fois par trimestre) à mettre de l’argent de côté.
▪ Pour les aider à faire face à ces risques de fluctuations financières, les Français déclarent avoir recours à plusieurs stratégies. La première consiste à essayer de réduire ses dépenses (83%), une solution privilégiée à celle d’une augmentation de ses revenus (par la revente ou la location d’objets, la location de son appartement, etc. : 15%). Cette seconde solution est néanmoins davantage privilégiée par les hommes, les populations les plus aisées et les habitants de région parisienne.
▪ La seconde stratégie de gestion repose sur l’utilisation d’applications de gestion du budget, auxquelles 38% des Français déclarent qu’ils pourraient avoir recours.
La gestion du budget au quotidien : un exercice réussi pour les Français ?
▪ La très grande majorité des Français estime bien gérer son budget au quotidien (89%), les plus âgés manifestant une confiance encore plus grande que la moyenne dans leurs compétences de gestionnaires (97%), à la différence des plus jeunes, plus modestes (17% estiment mal gérer leurs finances, contre 10% de l’ensemble). Cependant, on note que ce sentiment de bonne ...

Filtrer

Type
Date de parution
Date d'indexation

Dossiers

 
0
Z