m

Documents  lsa-conso.fr | enregistrements trouvés : 27

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Le Conseil économique, social et environnemental (CESE) a voté un avis sur les signes officiels de qualité et d’origine des produits alimentaires. Ce denier vise à créer un nouveau label et à renforcer les existants, tant à l’échelle nationale qu’européenne.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Box, pizzas, salades repas… le numéro un du traiteur LS consolide ses positions sur ces différents segments et complète son offre avec de nouvelles références en linéaire à partir d’octobre 2018. Avec une part de marché de 63%, Sodebo détient le leadership de la catégorie Box qui s’étoffera d’une nouvelle gamme baptisée Box & Balls. Sur le segment des pizzas fraiches qui pèse 314 ME, Sodebo a généré 34% des gains du marché. La part de marché de la marque est de 62%. Sur le segment des salades repas, l’offre de Sodebo s’articule autour de deux gammes qui occupent une part de marché de 51,6%. Salade & Compagnie complète son offre avec plusieurs recettes. Box, pizzas, salades repas… le numéro un du traiteur LS consolide ses positions sur ces différents segments et complète son offre avec de nouvelles références en linéaire à partir d’octobre 2018. Avec une part de marché de 63%, Sodebo détient le leadership de la catégorie Box qui s’étoffera d’une nouvelle gamme baptisée Box & Balls. Sur le segment des pizzas fraiches qui pèse 314 ME, Sodebo a généré 34% des gains du marché. La part de marché ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Quinze jours après le lancement de la campagne estivale des soldes 2018, l’heure n’est bien sûr pas encore au bilan. Pour autant, le constat, lui, peut déjà être tiré : les soldes ne font plus guère recette : SoCloz, plate-forme de digitalisation du commerce, fait ainsi état, en ce 10 juillet 2018, d’un " essoufflement marqué : -20% en magasin, -10% sur l’e-commerce " chez les enseignes clientes de ses solutions. C’est qu’avec son organisation en une période de six semaines l’hiver, une autre de six semaines l’été, le cadre réglementaire s’avère bien trop rigide pour être aujourd’hui efficace.

Plus de plaisir, peut-être, mais un démarrage faiblard

Ceci posé, environ trois quarts des Français continuent, année après année, à céder aux sirènes des soldes. Et ils en sont, ces Français, des victimes très consentantes. Ainsi, le Credoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) pointe à ce propos, dans une étude récente, la (re)montée de la notion de " plaisir " par rapport à celle de la " nécessité " dans ce qui constitue le moteur principal à l’achat. Ainsi, la moitié des consommateurs voyaient ces soldes comme un moment de plaisir en 2016, contre 46% en 2015, et 38% en 2012. Mine de rien, cette évolution est importante. On retrouve aujourd’hui, avec ces réponses, des niveaux qu’on n’avait plus atteints depuis… 2007 et 2008. Soit avant la crise.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .


Evidemment, ces données doivent être prises avec des pincettes : cette " valeur plaisir " n’est pas vraie pour toutes les catégories sociales, et une large frange de la population continue de voir dans ces soldes un moment de pure nécessité. Et quand bien même, de toute manière : que le plaisir des achats soit de retour ne signifie pas automatiquement que ces soldes soient au beau fixe. L’Alliance du commerce, la semaine dernière, évoquait un " démarrage très faible " et ne se montrait guère optimiste pour la suite. Une sentence à vrai dire sans surprise. Et que l’on retrouve, surtout, partagée par l’ensemble des professionnels.

Au mois d’octobre 2017, un groupe de travail et de concertation sur les soldes a été mis en place, dirigé par William Koeberlé, président du Conseil du Commerce de France. Comme tout groupe de travail, il a d’abord posé les constats. Ils sont accablants. 80% des distributeurs estiment la réglementation actuelle " non satisfaisante " et, dans ce contexte, 85% avancent, pour changer la donne, l’idée de réduire la durée des soldes.

Les hypothèses pour organiser le renouveau

Problème : quand on leur demande de savoir à quelle durée les réduire, le consensus saute… Une courte majorité de 54% plaide pour la fixer à quatre semaines, mais ils sont quand même 31% à plutôt pencher sur cinq semaines, et 15% estiment que trois semaines seraient largement suffisantes. Bref, on est loin d’un accord, encore… Et même quand il sera trouvé, s’il l’est un jour, encore faudra-t-il se mettre à nouveau autour d’une table pour déterminer la bonne date pour débuter. Pas gagné non plus…

Quatre hypothèses sont le plus fréquemment avancées pour les soldes d’hiver. La première prévoit un démarrage beaucoup plus précoce qu’aujourd’hui, dès le lendemain de Noël, dans une sorte de " boxing day " à la française. La deuxième évoque le premier mercredi de janvier. La troisième se satisfait de la date actuelle, au deuxième mercredi de janvier. La quatrième, enfin, porte sur un recul à la toute fin du mois de janvier. La difficulté paraît moindre pour les soldes d’été, avec peu de latitude pour en bouger la date. Tout juste si l’on voit poindre, quand même, la volonté de les faire commencer plus tard, " mi-juillet ou fin juillet, voire tout début août, pour éviter de vendre des maillots de bain à prix barrés dès le début de l’été. "

Voilà les éléments primordiaux à trancher. Lesquels, disons-le tout de suite, ne changeront rien au problème principal. Celui de l’attrait des soldes. Tant que " les soldes avant les soldes ", avec cette avalanche de promotions et de ventes privées, viendront parasiter le modèle, alors rien ne changera vraiment. Et les soldes resteront ce qu’ils sont depuis quelques années : un incontournable ronronnant…
https://www.lsa-conso.fr/soldes-une-reforme-est-necessaire-oui-mais-laquelle,293056
Quinze jours après le lancement de la campagne estivale des soldes 2018, l’heure n’est bien sûr pas encore au bilan. Pour autant, le constat, lui, peut déjà être tiré : les soldes ne font plus guère recette : SoCloz, plate-forme de digitalisation du commerce, fait ainsi état, en ce 10 juillet 2018, d’un " essoufflement marqué : -20% en magasin, -10% sur l’e-commerce " chez les enseignes clientes de ses solutions. C’est qu’avec son organisation ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le mobile est devenu le canal le plus stratégique d’accès aux clients. Les Français consultent en moyenne 50 fois leur smartphone par jour et dans 85% des cas il s’agit d’applications mobiles. Un nouveau format d’applications fait son apparition : les instant apps. Ces programmes mobiles légers, uniquement disponibles sur Android pour le moment, permettent de tester une application ou d’utiliser l’une de ses fonctionnalités sans avoir à la télécharger entièrement. Les porte-monnaie électroniques ou wallets enregistrent les données bancaires de leurs utilisateurs et facilitent ainsi les achats en ligne mais vont plus loin en stockant également cartes de fidélité, coupons de réduction ou encore titres de transport. L'IA, intelligence artificielle, est déjà partout dans nos smartphones. Pour ce qui est des applications de la grande distribution, par exemple, trois usages ressortent en particulier : la reconnaissance d’image, la reconnaissance vocale et les chatbots. Si la réalité augmentée sur mobile a beaucoup fait parler d’elle, peu d’acteurs mis à part Snapchat ont réussi à s’appuyer sur elle pour faire la différence en termes d'usage. Mais de nombreux éditeurs restent convaincus de son avenir et sont soutenus par Apple et Google.
https://www.lsa-conso.fr/quelles-technologies-pour-developper-l-experience-mobile-de-demain-tribune,292171
Le mobile est devenu le canal le plus stratégique d’accès aux clients. Les Français consultent en moyenne 50 fois leur smartphone par jour et dans 85% des cas il s’agit d’applications mobiles. Un nouveau format d’applications fait son apparition : les instant apps. Ces programmes mobiles légers, uniquement disponibles sur Android pour le moment, permettent de tester une application ou d’utiliser l’une de ses fonctionnalités sans avoir à la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires a reçu, des mains d’André Marcon, Président honoraire des chambres de commerce et d’industrie de France, son rapport d’une Mission prospective sur la revitalisation commerciale des villes petites et moyennes : "Action coeur de ville". Très impliqués dans cette démarche, l’Alliance du Commerce et le Conseil National des Centres Commerciaux l’appuient et l’étayent de leurs propositions.
https://fr.scribd.com/document/374021560/Rapport-Andre-Marcon-Mission-Centre-Ville#from_embed
Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires a reçu, des mains d’André Marcon, Président honoraire des chambres de commerce et d’industrie de France, son rapport d’une Mission prospective sur la revitalisation commerciale des villes petites et moyennes : "Action coeur de ville". Très impliqués dans cette démarche, l’Alliance du Commerce et le Conseil National des Centres Commerciaux l’appuient et l’étayent de leurs propositions. ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La loi Elan a été adoptée au Sénat le 16 octobre 2018. Mais il n'est pas certain que tous les professionnels maîtrisent les subtilités de ce texte majoritairement dédié aux logements, où seulement deux articles sur 65 concernent directement le commerce ! LSA a choisi 20 mots, chiffres et notions-clés à connaitre sur la loi dans ce glossaire.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Les nouvelles pratiques alimentaires des Français | lsa-conso.fr 16/05/18 H

Article | COMMERCE INFOS

... Lire [+]

H

Selon une étude réalisée par OpinionWay pour Bjorg, Bonneterre et Compagnie, les Français ont changé leur manière de s’alimenter. Ils se tournent de plus en plus vers les produits alternatifs au conventionnel pour des raisons de santé et de protection de l’environnement.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Les Labels font-ils vendre ? | lsa-conso.fr 12/07/18

Article | COMMERCE INFOS

... Lire [+]

V

Dans un contexte des défiance vis à des produits alimentaires de la grande distribution, les labels signes de qualité et autres mentions peuvent être un levier de redonner confiance aux consommateurs. Mais les labels les plus connus, comme le Label Rouge ou AB Agriculture Biologique, ne sont pas ceux qui sont les plus incitatifs à l'achat. Les labels qui garantissent l'origine France (Origine France garantie, Viandes de France et Fabriqué en France) émergent car ils correspondent à une attente de plus en plus forte des consommateurs autour du local. D'autres mentions, plus récentes et/ou confidentielles, comme "non testé sur les animaux" ou les allégations "sans" sont également génératrice de ventes. Analyse de la notoriété des labels en France et données chiffrées, en valeur, sur les marchés du bio, du commerce équitable et des fromages AOP, cumul annuel mobile à mai 2018, selon Iri. Dans un contexte des défiance vis à des produits alimentaires de la grande distribution, les labels signes de qualité et autres mentions peuvent être un levier de redonner confiance aux consommateurs. Mais les labels les plus connus, comme le Label Rouge ou AB Agriculture Biologique, ne sont pas ceux qui sont les plus incitatifs à l'achat. Les labels qui garantissent l'origine France (Origine France garantie, Viandes de France et Fabriqué en ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Nombre de kilomètres à parcourir pour se rendre dans des commerces, taux de satisfaction de l’offre existante… une enquête auprès de consommateurs relève les disparités de l'offre des commerces de proximité. Courses alimentaires ou achats de textile, se dessine en creux l’offre pléthorique à disposition des urbains face aux difficultés des ruraux.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Les grandes dispositions de la loi post EGA qui intéressent au premier lieu le commerce, comme la hausse du SRP ou l’encadrement des promotions, font partie des articles validés par le Conseil constitutionnel. Mais 23 articles ont cependant été censurés.
Saisi au sujet de la "loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous", le Conseil constitutionnel a rendu sa décision le 25 octobre. Et censuré au passage 23 articles, d’ordre plutôt mineur. Dans le détail, il s’agit des articles 12, 21, 22, 31, 32, 33, 34, 35, 36, 37, 39, 40, 41, 42, 43, 49, 56, 58, 59, 60, 78, 86 et 87 de la loi, déclarés contraires à la Constitution. "Les articles censurés, même s'ils peuvent apparaître importants pour certains secteurs d'activité, ne sont pas centraux dans le dispositif" explique Nicolas Genty, avocat et associé chez EY société d’avocats.
Les articles et dispositions les plus importantes ont eux été validés, comme la contractualisation rénovée en matière de vente de produits agricoles et notamment la marche en avant du prix. Tout comme la possibilité pour le gouvernement de prendre des ordonnances relatives au relèvement du SRP de 10% pour les denrées alimentaires et les produits destinés à l’alimentation des animaux de compagnie, l’encadrement des promotions en prix et en volume, et la rénovation du cadre contractuel entre fournisseurs et distributeurs. L'interdiction de l'utilisation du terme "gratuit" par les opérateurs de vente d’un produit alimentaire, comme "outil marketing et promotionnel dans le cadre d’une relation commerciale" est également validée.
https://www.lsa-conso.fr/le-conseil-constitutionnel-censure-23-articles-de-la-loi-ega-mais-l-essentiel-est-valide,301586
Les grandes dispositions de la loi post EGA qui intéressent au premier lieu le commerce, comme la hausse du SRP ou l’encadrement des promotions, font partie des articles validés par le Conseil constitutionnel. Mais 23 articles ont cependant été censurés.
Saisi au sujet de la "loi pour l'équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous", le Conseil const...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

La distribution française contrainte d'innover CAUSSIL Jean-Noël | lsa-conso.fr 21/06/18 H

Article | COMMERCE INFOS (BUSINESS)

... Lire [+]

H

Longtemps amorphes, paralysées par la crise et l’émergence à grande vitesse d’Amazon et de l’e-commerce, les enseignes françaises retrouvent aujourd’hui un peu d’allant dans leur proposition commerciale, le tout avec un peu de bon sens et le service client en tête, les deux atouts maîtres. Six façons d'innover : en pariant sur le " vert "et le bien-être, en développant le sur-mesure, en améliorant les services, en misant sur les vertus de la connexion, en faisant de son magasin un showroom, en optimisant les surfaces de vente.
Longtemps amorphes, paralysées par la crise et l’émergence à grande vitesse d’Amazon et de l’e-commerce, les enseignes françaises retrouvent aujourd’hui un peu d’allant dans leur proposition commerciale, le tout avec un peu de bon sens et le service client en tête, les deux atouts maîtres. Six façons d'innover : en pariant sur le " vert "et le bien-être, en développant le sur-mesure, en améliorant les services, en misant sur les vertus de la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le cabinet Xerfi présente une étude sur la vente directe. D'où il ressort que ce canal de distribution, loin d'être vieillot, s'avère au contraire très dynamique.
https://www.lsa-conso.fr/le-chiffre-du-jour-la-belle-dynamique-de-la-vente-directe,292606

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

L’association Centre-Ville en Mouvement et Clear Channel/CSA Research publient leur 3ème Baromètre du Centre-ville et des Commerces. L’enquête met en lumière la prise de conscience grandissante des Français pour la sauvegarde de leurs cœurs de ville.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Foodora vient de cesser ses activités en France. L’entreprise a succombé face à l’agressivité des trois géants du secteur de la livraison de repas, Deliveroo, UberEats et Just Eat, qui dominent grâce aux partenariats noués avec les restaurateurs et, depuis peu, avec les distributeurs alimentaires.
Selon le cabinet Gira Conseil, sur une commande moyenne de 25 €, les entreprises empochent auprès du restaurateur une commission de 10 % à 30 %, soit entre 2,50 et 7,50 €. Le client final leur verse en plus 2,50 € en moyenne pour la livraison. Elles payent entre 7 et 9 € le coursier indépendant qui livre le consommateur. Une partie des commandes engendrent donc des pertes, notamment les plus petites.
https://www.lsa-conso.fr/foodtech-le-perilleux-eldorado-des-repas-livres-a-domicile,295416
Foodora vient de cesser ses activités en France. L’entreprise a succombé face à l’agressivité des trois géants du secteur de la livraison de repas, Deliveroo, UberEats et Just Eat, qui dominent grâce aux partenariats noués avec les restaurateurs et, depuis peu, avec les distributeurs alimentaires.
Selon le cabinet Gira Conseil, sur une commande moyenne de 25 €, les entreprises empochent auprès du restaurateur une commission de 10 % à 30 %, soit ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Au premier semestre 2018, l’entreprise vendéenne affiche des résultats en nette amélioration. Le résultat net du premier semestre 2018 est de 6,3 M€ contre 1,7 M€ au premier semestre 2017 et la marge nette atteint 1,8% contre 0,5% au premier semestre 2017. En revanche, le chiffre d’affaires s’inscrit en retrait de 0,4% à 358,4 M€ par rapport à l’année précédente. A la fin du 1er semestre 2018, le chiffre d’affaires du pôle GMS Libre-service évolue à +0,9% pour atteindre 305,6 M€. Le groupe clôt le semestre à +0,2% sur la catégorie charcuterie, à +5,7% sur celle du traiteur et de -1,6% sur le traiteur de la mer. Confiant dans l’avenir, le groupe est convaincu que " le développement de l’activité et les effets des mesures prises doivent permettre la croissance du chiffre d’affaires et l’amélioration des marges sur le 2 ème semestre et sur l’année " Au premier semestre 2018, l’entreprise vendéenne affiche des résultats en nette amélioration. Le résultat net du premier semestre 2018 est de 6,3 M€ contre 1,7 M€ au premier semestre 2017 et la marge nette atteint 1,8% contre 0,5% au premier semestre 2017. En revanche, le chiffre d’affaires s’inscrit en retrait de 0,4% à 358,4 M€ par rapport à l’année précédente. A la fin du 1er semestre 2018, le chiffre d’affaires du pôle GMS Libre-service ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Fleury-Michon rachète Paso Traiteur. Pouzauges | lsa-conso.fr 04/04/18

Article | Actualités (ENTREPRISES)

... Lire [+]

V

Paso, spécialiste de l’apéritif, et Fleury Michon, spécialiste de produits de charcuterie et de plats cuisinés annoncent leur rapprochement. L'entreprise Paso emploie 140 salariés sur deux sites, et a réalisé un CA de 22 ME en 2017. Cette acquisition devrait permettre à Fleury-Michon de renforcer son offre en restauration livrée en entreprise et chez les particuliers, tout en se faisant une place sur le marché très convoité de l’apéritif dinatoire et du snacking plaisir. Paso, spécialiste de l’apéritif, et Fleury Michon, spécialiste de produits de charcuterie et de plats cuisinés annoncent leur rapprochement. L'entreprise Paso emploie 140 salariés sur deux sites, et a réalisé un CA de 22 ME en 2017. Cette acquisition devrait permettre à Fleury-Michon de renforcer son offre en restauration livrée en entreprise et chez les particuliers, tout en se faisant une place sur le marché très convoité de l’apéritif ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Bien décidée à aller de l’avant malgré des résultats 2017 en retrait, l’entreprise vendéenne poursuit sa transformation. Ses principaux leviers de développement en GMS sont l’apéritif, le renforcement des filières de qualité et du bio, et enfin le végétal. L’entreprise dirigée par Régis Lebrun est désormais organisée autour de trois pôles : un pôle international, un pôle de ventes avec services dont sa filiale spécialisée dans la livraison de repas et buffet en entreprise et également la start-up Good-Morning dédiée au petit déjeuner en entreprise, et enfin un pôle GMS libre-service qui pèse actuellement 600 M€ Bien décidée à aller de l’avant malgré des résultats 2017 en retrait, l’entreprise vendéenne poursuit sa transformation. Ses principaux leviers de développement en GMS sont l’apéritif, le renforcement des filières de qualité et du bio, et enfin le végétal. L’entreprise dirigée par Régis Lebrun est désormais organisée autour de trois pôles : un pôle international, un pôle de ventes avec services dont sa filiale spécialisée dans la livraison de ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le numéro un de la charcuterie LS a annoncé son départ de la Fédération des industriels de la charcuterie. Après avoir siégé pendant plus de 40 ans à la Fédération des industriels de la charcuterie (FICT), le numéro un de la charcuterie en libre-service et des plats cuisinés a décidé de ne pas renouveler son adhésion. Pour justifier son choix, l’entreprise vendéenne invoque son combat pour développer une alimentation saine et durable et son engagement en faveur du Nutriscore. Le numéro un de la charcuterie LS a annoncé son départ de la Fédération des industriels de la charcuterie. Après avoir siégé pendant plus de 40 ans à la Fédération des industriels de la charcuterie (FICT), le numéro un de la charcuterie en libre-service et des plats cuisinés a décidé de ne pas renouveler son adhésion. Pour justifier son choix, l’entreprise vendéenne invoque son combat pour développer une alimentation saine et durable et son ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le groupe coopératif Agrial lance LaMaison.fr, sa nouvelle enseigne de magasins qui remplacera d’ici mars 2019 plus de 130 magasins Point Vert, La Maison Point Vert, Magasin Vert et Gamm Vert. Cette chaine de magasins sera complétée par l’ouverture d’un site de vente en ligne et d’une application mobile du même nom. Avec ce nouveau concept, Agrial défend la " ruralité connectée ".

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Secoué par deux années successives de crise aviaire mais également fragilisé par un endettement colossal (186 M€ sur un endettement total du groupe de 200 M€), le pôle alimentaire de la coopérative Euralis a bouclé son plan de restructuration. D’ici à 2019, 240 postes seront supprimés.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L’enseigne d’électroménager vient d’inaugurer un magasin d’à peine 80 m2 à Paris, qui propose néanmoins l’intégralité du catalogue via la commande en ligne. Un modèle très urbain qui tranche avec le concept classique.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le chiffre d’affaires du secteur des commerces de proximité ne cesse de progresser depuis cinq ans, mais reste encore loin derrière des mastodontes que sont les hypers et les supermarchés. Ce dynamisme est soutenu par un agrandissement du parc, les commerces de proximités enregistrent en effet plus de 1070 unités sur le territoire français (+ 222 en 2017 vs. 2016). Les consommateurs semblent aussi de plus en plus séduits par ces petits formats.
https://www.lsa-conso.fr/le-chiffre-du-jour-combien-pese-le-circuit-de-la-proximite-en-france,293346
Le chiffre d’affaires du secteur des commerces de proximité ne cesse de progresser depuis cinq ans, mais reste encore loin derrière des mastodontes que sont les hypers et les supermarchés. Ce dynamisme est soutenu par un agrandissement du parc, les commerces de proximités enregistrent en effet plus de 1070 unités sur le territoire français (+ 222 en 2017 vs. 2016). Les consommateurs semblent aussi de plus en plus séduits par ces petits ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Biocoop ouvre un bar éphémère à Paris HAREL Camille | lsa-conso.fr 29/06/18

Article | COMMERCE INFOS, TOURISME INFOS

... Lire [+]

V

Le leader de la distribution sélective de produits bio, Biocoop, s’essaye à un nouveau concept, avec l'ouverture d'un bar éphémère, le Plan B. L'objectif est de proposer un lieu de vie convivial et démocratiser le bio dans un espace 100 % bio avec des approvisionnements 100 % français.
Dans ce lieu de 200 m2 environ, l’heure est à la détente. La carte propose une vingtaine de références de bières, 13 vins et des jus, des soupes et des planches. Tous les achats passent par la filiale Biocoop restauration. Des animations sont également proposées : des ateliers pour enfants, une sensibilisation sur le gaspillage, des cours de yoga… Ce lieu n’a pas vocation à faire de la publicité pour le réseau d’indépendants. Après ce test d’un mois, l’heure sera à la réflexion chez Biocoop. " Les magasins doivent être un lieu de vie. Donc pourquoi ne pas envisager l’installation de bars dans les boutiques ? ".
Le leader de la distribution sélective de produits bio, Biocoop, s’essaye à un nouveau concept, avec l'ouverture d'un bar éphémère, le Plan B. L'objectif est de proposer un lieu de vie convivial et démocratiser le bio dans un espace 100 % bio avec des approvisionnements 100 % français.
Dans ce lieu de 200 m2 environ, l’heure est à la détente. La carte propose une vingtaine de références de bières, 13 vins et des jus, des soupes et des planches. ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La cérémonie de remise des trophées du bien-être animal, évènement organisé par l’ONG britannique CIWF est de plus en plus prisé des distributeurs et des industriels. Parmi les 59 lauréats, figurent cette année 13 entreprises françaises dont 3 vendéennes : Sodebo, le groupement des producteurs Volinéo de la Cavac , la Boulangère.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Avec une gamme de 6 recettes, Fleury-Michon tente une nouvelle fois sa chance sur le marché très dynamique des salades repas. " 80% du marché du snacking est composé de produits froids. Avec notre nouvelle gamme présente en linéaire à partir du 26 mars 2018, nous voulons reprendre des positions sur ce marché, mais en accord avec la mission que s’est fixée l’entreprise d’aider les hommes à manger mieux au quotidien ", explique Adeline Musset, chef de projet innovation snacking chez Fleury-Michon. Avec une gamme de 6 recettes, Fleury-Michon tente une nouvelle fois sa chance sur le marché très dynamique des salades repas. " 80% du marché du snacking est composé de produits froids. Avec notre nouvelle gamme présente en linéaire à partir du 26 mars 2018, nous voulons reprendre des positions sur ce marché, mais en accord avec la mission que s’est fixée l’entreprise d’aider les hommes à manger mieux au quotidien ", explique Adeline Musset, ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L’institut d’études marketing Audirep a réalisé pour Dress in the City un sondage sur les habitudes des françaises en matière de bonnes affaires. 28% des Françaises ont déjà acheté des vêtements d'occasion dans les douze derniers mois. Pour les douze prochains mois, ce sont 41% des Françaises qui envisagent le marché de la seconde main pour leurs vêtements. Une tendance encore plus forte parmi les générations les plus jeunes puisque c’est alors 46% des 18-24 ans qui entend céder à cette tentation.
https://www.lsa-conso.fr/28-des-francaises-ont-deja-achete-des-vetements-d-occasion,291396
L’institut d’études marketing Audirep a réalisé pour Dress in the City un sondage sur les habitudes des françaises en matière de bonnes affaires. 28% des Françaises ont déjà acheté des vêtements d'occasion dans les douze derniers mois. Pour les douze prochains mois, ce sont 41% des Françaises qui envisagent le marché de la seconde main pour leurs vêtements. Une tendance encore plus forte parmi les générations les plus jeunes puisque c’est alors ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Raphaël Palti, fondateur et président-directeur général d’Altavia, explique en cinq points que le magasin brick and mortar a l’avenir devant lui. La ville de demain ne peut s’envisager sans les magasins. Et la plupart des magasins de demain ne sont pas encore inventés. Le magasin de demain ne sera ni physique ni digital : il sera social avant tout. Aussi, sa mutation sera constante car dorénavant, le test and learn, avec et pour le client, fera loi. Raphaël Palti, fondateur et président-directeur général d’Altavia, explique en cinq points que le magasin brick and mortar a l’avenir devant lui. La ville de demain ne peut s’envisager sans les magasins. Et la plupart des magasins de demain ne sont pas encore inventés. Le magasin de demain ne sera ni physique ni digital : il sera social avant tout. Aussi, sa mutation sera constante car dorénavant, le test and learn, avec et pour le client, fera ...

Filtrer

Date de parution

Dossiers

 
0
Z