m

Documents : Article  | enregistrements trouvés : 200

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

L’exposition " Usine extraordinaire " ouvrira ses portes du 22 au 25 novembre au Grand Palais. L’occasion pour Hubert Mongon, délégué général de l’UIMM La Fabrique de l’Avenir, de revenir sur les grandes problématiques de recrutement que connaît la métallurgie actuellement.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

A La Roche-sur-Yon, pharmaciens, opticiens, armuriers ou hypermarchés subissent un plongeon de leur chiffre d’affaires.
https://www.lemonde.fr/economie/article/2018/12/08/gilets-jaunes-en-vendee-les-commercants-ces-dommages-collateraux_5394464_3234.html

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

A l'ère du changement climatique et des révolutions numériques, le forum des futurs 2018 interroge notre capacité à imaginer le comment vivre en 2050 ?

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

105 dirigeants d’entreprises responsables | Ouest France 16/01/19 Nouveau

Article (FILIERES ET MARCHES)

... Lire [+]

V

Depuis 10 ans, l’association DRO (Dirigeants Responsables de l'Ouest) est le partenaire incontournable des entreprises engagées dans des démarches de RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Tout au long de l'année, les adhérents se retrouvent pour échanger sur des thèmes ou des actions. Philippe Oléron (Sigma Informatique) vient de céder la présidence à Lionel Fournier, directeur régional d'Harmonie Mutuelle. www.dirigeantsresponsablesdelouest.fr Depuis 10 ans, l’association DRO (Dirigeants Responsables de l'Ouest) est le partenaire incontournable des entreprises engagées dans des démarches de RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Tout au long de l'année, les adhérents se retrouvent pour échanger sur des thèmes ou des actions. Philippe Oléron (Sigma Informatique) vient de céder la présidence à Lionel Fournier, directeur régional d'Harmonie Mutuelle. www.dirigeantsrespons...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L’entreprise boissiéroise, leader des cartouches alternatives, veut développer son activité dans la région. Actuellement sur trois sites, Sainte-Hermine, Mulhouse et La Boissière, l’entreprise a décidé de regrouper ses activités sur un seul site et d’embaucher. Elle avait organisé un job-dating, vendredi dernier, avec l’aide la communauté de communes.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

A l'aube d'un nouveau monde : ces métiers que la digitalisation transforme | Inffo Formation (L') 01/01/2019 Nouveau

Article | CDI NEWS - Pôle Formation CCI, CDI NEWS - Pôle Formation EGC, CDI News - Pôle Formation ICAM, CDI News - Pôle Formation

... Lire [+]

V

Tous les secteurs d’activité, toutes les organisations sont touchés par la transformation numérique. Cette lame de fond suscite aujourd’hui la création d’emplois d’experts - informaticiens, spécialistes du big data, etc. Mais qu’en est-il, qu’en sera-t-il de l’ensemble des emplois ? Certains seront-ils amenés à disparaître, d’autres à évoluer en profondeur ? Les spécialistes du travail, les fédérations professionnelles se saisissent de cette question. Ils le savent, seules l’anticipation et la préparation des salariés à cette révolution permettront de préserver l’emploi.

- Transformation numérique : une menace pour l'emploi ?
- 3 questions à Sandrine Aboudabra-Pauly, cheffe du projet Prospective, métier et qualification à France Stratégie
- Les emplois les plus exposés aux transformations digitales selon le conseil d'orientation pour l'emploi
- Des secteurs dans l’œil du cyclone numérique
Tous les secteurs d’activité, toutes les organisations sont touchés par la transformation numérique. Cette lame de fond suscite aujourd’hui la création d’emplois d’experts - informaticiens, spécialistes du big data, etc. Mais qu’en est-il, qu’en sera-t-il de l’ensemble des emplois ? Certains seront-ils amenés à disparaître, d’autres à évoluer en profondeur ? Les spécialistes du travail, les fédérations professionnelles se saisissent de cette ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Les trois filiales de la Covia risquent la liquidation. 144 emplois sont en jeu. Des éleveurs sont dans l’inquiétude. Que va décider le tribunal de commerce de Poitiers ce vendredi pour l’abattoir de Challans, en Vendée ? Autour de cette activité, quatre sociétés ont été placées en redressement judiciaire le 11 décembre : la Scop coopérative Viande de la région Atlantique (un groupement de 300 éleveurs) ; la société d’exploitation de l’abattoir (bovins, veaux et moutons) de Challans (Seac) détenue aux 2/3 par la Covia et 1/3 par Bichon GL ; la SAS Covia Filière Viande, ex Vendée Loire Viande, (découpe, transformation et commercialisation) et la Sovia qui gère le transport.

Est-ce que Bichon GL, dont Bigard a racheté 51 % des parts l’été dernier, va faire une offre de reprise ? La Cavac serait également intéressée, mais pour quelle société ? Pour la FDSEA, la reprise par Bigard (qui possède déjà les abattoirs de La Roche-sur-Yon et de La Châtaigneraie) est plausible. Il y aurait des travaux de mise aux normes à faire. Mais il n’est pas certain l’activité de découpage soit conservée. L’atelier emploie environ 80 salariés. Un collectif d’éleveurs de la Vendée et de la Loire-Atlantique s’inquiète également de voir disparaître les services que rendait l’abattoir à ceux qui font de la vente directe. Ils se mobilisent à Challans vendredi à partir de 11 h 30.

Le pire scénario serait la liquidation de tout le groupe qui mettrait 144 salariés sur le carreau. Des salariés " qui ont été payés pour le mois de décembre mais qui ne savent rien ", déplore un représentant du personnel qui poursuit : " Même aux comités d’entreprise, on n’a pas les comptes malgré nos signalements à l’inspection du travail ".

Beaucoup d’acteurs semblent tenir à cet abattoir de proximité. " S’il est repris, combien de temps tournera-t-il encore ? " s’interrogent des agriculteurs. En effet, le site qui occupe 4 ha dans la ville de Challans peut susciter de convoitises immobilières.
Les trois filiales de la Covia risquent la liquidation. 144 emplois sont en jeu. Des éleveurs sont dans l’inquiétude. Que va décider le tribunal de commerce de Poitiers ce vendredi pour l’abattoir de Challans, en Vendée ? Autour de cette activité, quatre sociétés ont été placées en redressement judiciaire le 11 décembre : la Scop coopérative Viande de la région Atlantique (un groupement de 300 éleveurs) ; la société d’exploitation de l’abattoir ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Entre le " Black Friday ", les soldes et les multiples opérations promotionnelles, nous sommes entourés de signaux nous poussant à l’achat. Métaphysique des soldes, avec Thomas Schauder, professeur de philosophie.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Acheter son livre chez un indépendant | Ouest France 19/12/18

Article | COMMERCE INFOS (FILIERES ET MARCHES)

... Lire [+]

V

En Pays de la Loire, soixante-dix libraires et une cinquantaine d’éditeurs régionaux font de la résistance et s’affichent sur la toile.en huit ans dans la région, on a dénombré vingt ouvertures de librairies pour dix fermetures. Elles sont aujourd’hui 70, employant environ 300 personnes dans les cinq départements. Un " vent de renouveau ", relève l’Alip, que signale l’émergence d’un portail Internet, www.librairies-paysdelaloire.fr. Sur les 48 libraires adhérents au réseau, 30 professionnels proposent quelque 1,7 million d’ouvrages sur cette riche plateforme de réservation. En Pays de la Loire, soixante-dix libraires et une cinquantaine d’éditeurs régionaux font de la résistance et s’affichent sur la toile.en huit ans dans la région, on a dénombré vingt ouvertures de librairies pour dix fermetures. Elles sont aujourd’hui 70, employant environ 300 personnes dans les cinq départements. Un " vent de renouveau ", relève l’Alip, que signale l’émergence d’un portail Internet, www.librairies-paysdelaloire.fr. Sur les 48 ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Aidés, les créateurs d’entreprise réussissent mieux | Ouest France 12/01/19 Nouveau

Article (FILIERES ET MARCHES)

... Lire [+]

V

Initiative Vendée Centre Océan a distribué en 2018, 175 000 euros en parrainages et prêts d’honneur. Jeudi, les bénévoles de l'IVCO ont accueilli les 29 porteurs de projets soutenus durant l’année 2018, leur permettant de partager leur expérience de jeunes chefs d’entreprise.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le groupe AP Loisirs, spécialisé dans la vente de mobilhomes d'occasion, Mobil-homes Pro, et de Tabl'Grill (planchas) a repris la société Bois Océane, fabricant de terrasses et de mobiliers en bois, basée à Saint Gilles Croix de Vie. La branche dédiée à la construction de chalets est abandonnée. A côté des offres en sur-mesure, la marque va offrir une gamme standard d'équipements en catalogue.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Depuis trois ans, le centre de formation d’apprentis de l’Enseignement catholique aide les maîtres d’apprentissage à mieux accueillir et accompagner leurs recrues. Le dispositif, financé par la Région, s’adresse aux tuteurs d’apprentis inscrits dans l’un des sept lycées privés de Vendée partenaires. Dans ce contrat gagnant-gagnant, l’apprenti reste au centre de la démarche.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le salon Nautic international de Paris présente toutes les filières des industries nautiques et devient ainsi pendant une semaine le premier port indoor de France qui attend 200 000 visiteurs. Les régions de l'Ouest, Bretagne, Pays de la Loire et Normandie sont présentes à ce rendez-vous incontournable.
En Pays de la Loire, la filière nautique représente 7 200 emplois directs, selon les chiffres de la Fédération des industries nautiques. Le secteur produit un milliard de chiffre d'affaires et hisse la région au deuxième rang derrière Provence-Alpes-Côte d'Azur. Les entreprises ligériennes réalisent 18,5 % du chiffre d'affaires national de la filière et représentent 17,7 % des effectifs français. La construction des bateaux de plaisance à voile et à moteur occupe une place prépondérante dans cette économie. À lui seul, le groupe Bénéteau emploie plus de 5 000 salariés sur quinze sites, majoritairement situés en Vendée, mais aussi en Maine-et-Loire et Loire-Atlantique. D'autres constructeurs spécialisés complètent la liste des chantiers régionaux comme Alubat, J Composites, Privilège Marine... Des géants, des start-up et aussi des acteurs du fluvial à l'image de Nicols, à Cholet, constructeur et loueur de bateaux d'eaux douces.
Le salon Nautic international de Paris présente toutes les filières des industries nautiques et devient ainsi pendant une semaine le premier port indoor de France qui attend 200 000 visiteurs. Les régions de l'Ouest, Bretagne, Pays de la Loire et Normandie sont présentes à ce rendez-vous incontournable.
En Pays de la Loire, la filière nautique représente 7 200 emplois directs, selon les chiffres de la Fédération des industries nautiques. Le ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le projet s’inscrit dans un programme plus global de requalification du centre-bourg, sur trois îlots. Le futur pôle commercial accueillera, sur environ 600 m2, la boulangerie Le Fournil d’Aubigny et la boucherie-charcuterie traiteur Arnaud frères. Une troisième cellule devrait accueillir une épicerie. Un deuxième bâtiment commercial de 160 m2 complétera le parvis et pourra être divisé en deux cellules. Des candidats "locaux" se sont déjà fait connaître, pour délocaliser leur enseigne. Des zones de livraison, des places de stationnement et un emplacement pour les commerçants non-sédentaires sont prévus. La livraison de l’ensemble est prévue pour l’automne 2020.
Le projet s’inscrit dans un programme plus global de requalification du centre-bourg, sur trois îlots. Le futur pôle commercial accueillera, sur environ 600 m2, la boulangerie Le Fournil d’Aubigny et la boucherie-charcuterie traiteur Arnaud frères. Une troisième cellule devrait accueillir une épicerie. Un deuxième bâtiment commercial de 160 m2 complétera le parvis et pourra être divisé en deux cellules. Des candidats "locaux" se sont déjà fait ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Autorisations d'ouverture : ce qui change dans les seuils | Lsa 09/01/19 H

Article | COMMERCE INFOS

... Lire [+]

H

La loi Elan a créé de nouveaux seuils d’autorisation de surfaces commerciales pour la revitalisation des centres-villes, qui s’ajoutent aux particularismes de Paris, à ceux des communes de moins de 20 000 habitants ou des projets de plus de 20 000 m².

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Créée en 2016, l’application Too good to go commence à se faire connaître aux Herbiers. Le magasin Biocoop, l’hôtel Ibis et la chaîne Domino’s pizza proposent de revendre leurs invendus à des prix cassés dans un panier surprise.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Sandrine Chagneau a ouvert, rue de la Combe, sa petite entreprise Naturellement gourmandes. Animée par le respect de l’environnement, elle y confectionne des pâtisseries bio.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Bientôt un escape game à la Chabotterie BURGAUD Fabien | Ouest France 18/01/19 Nouveau

Article (FILIERES ET MARCHES)

... Lire [+]

V

L'escape game Charette et le trésor oublié va ouvrir au Logis de la Chabotterie, à Saint Sulpice le Verdon, dès le 1er février. L’action plonge les joueurs en 1796, quelques jours après l’annonce de l’exécution du général Charette. Installée par Escape yourself, premier franchiseur en France, l'animation sera ouverte à l'année. Grâce à ce concept en vogue, le Logis de la Chabotterie espère "faire revenir un public jeune et familial". www.escapegame.vendee.fr
L'escape game Charette et le trésor oublié va ouvrir au Logis de la Chabotterie, à Saint Sulpice le Verdon, dès le 1er février. L’action plonge les joueurs en 1796, quelques jours après l’annonce de l’exécution du général Charette. Installée par Escape yourself, premier franchiseur en France, l'animation sera ouverte à l'année. Grâce à ce concept en vogue, le Logis de la Chabotterie espère "faire revenir un public jeune et familial". ww...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La commune s’engage à rejoindre vingt-neuf collectivités françaises déjà labellisées pour s’inscrire dans une politique d’économie sociale et solidaire. Cette campagne vise à associer collectivités territoriales, acteurs locaux, privés ou publics, dans une démarche de valorisation et de promotion du commerce équitable à l’échelle d’un territoire.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le bilan de l’action de l’établissement public foncier (EPF) de la Vendée, créé en 2010, " peut paraître en demi-teinte, voire décevant si on le rapporte aux ressources dont il dispose ", commente la chambre régionale des comptes qui a passé au crible les exercices 2012 à 2017. Sa mission : favoriser la construction de logements, notamment sociaux, et réduire la pression foncière dans les zones les plus tendues. Or jusqu’en 2015, ses interventions se sont essentiellement focalisées sur des opérations " de faible taille ", (…) réalisées principalement dans les zones les moins tendues ". Depuis, cette tendance semble avoir été quelque peu corrigée mais en parallèle, son activité a ralenti. Le bilan de l’action de l’établissement public foncier (EPF) de la Vendée, créé en 2010, " peut paraître en demi-teinte, voire décevant si on le rapporte aux ressources dont il dispose ", commente la chambre régionale des comptes qui a passé au crible les exercices 2012 à 2017. Sa mission : favoriser la construction de logements, notamment sociaux, et réduire la pression foncière dans les zones les plus tendues. Or jusqu’en 2015, ses in...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Eurodif va céder sept de ses magasins de l'Ouest et de la région parisienne à la société Ouest Harmonie. Les magasins concernés - Cholet (Maine-et-Loire), La Roche-sur-Yon (Vendée), Le Mans (Sarthe), Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), Niort (Deux-Sèvres), Herblay (Val-d'Oise) et Melun (Seine-et-Marne) - passeront sous enseigne Maxi Bazar. Ouest Harmonie compte trente-cinq Maxi Bazar en France, spécialisés dans l'univers de la maison (décoration, textiles, etc.) avec des collections suivies. Elle veut doubler ses points de vente d'ici à fin 2020. L'emploi des quatre-vingts employés d'Eurodif, qui deviendront salariés d'Ouest Harmonie, sera préservé, assure la direction d'Eurodif.
Eurodif va céder sept de ses magasins de l'Ouest et de la région parisienne à la société Ouest Harmonie. Les magasins concernés - Cholet (Maine-et-Loire), La Roche-sur-Yon (Vendée), Le Mans (Sarthe), Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), Niort (Deux-Sèvres), Herblay (Val-d'Oise) et Melun (Seine-et-Marne) - passeront sous enseigne Maxi Bazar. Ouest Harmonie compte trente-cinq Maxi Bazar en France, spécialisés dans l'univers de la maison (décoration, ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Les commentaires vont bon train sur la place des milieux populaires, des couches moyennes ou des plus favorisés. Rarement à partir de données précises. Pourtant, l’Insee livre régulièrement des données qui permettent de mesurer l’évolution de la structure sociale depuis le début des années 2000 de façon très détaillée 1. Ce qui permet de dresser des scénarios d’évolution. Ainsi, si l’on compte l’ensemble des inactifs (notamment les retraités), la catégorie " employés " regroupe un quart de la population (soit 15 millions de personnes) à elle seule. Aller voir ce qui se passe à l’intérieur de cet ensemble - le premier pilier des catégories populaires - est central. Les employés de la fonction publique (sous-ensemble des employés) sont par exemple deux fois plus nombreux que les agriculteurs exploitants, qui constituent pourtant une CSP à eux seuls.

Le premier élément qui saute aux yeux, c’est le décalage avec les représentations les plus courantes d’une société " moyennisée " où les couches moyennes auraient une large place. Ouvriers et employés représentent 45 % de la population, plus de la moitié même si l’on y intègre les personnes sans activité professionnelle, souvent très modestes. A l’opposé de l’échelle sociale, les cadres supérieurs forment 13 % de l’ensemble. Le cœur des classes moyennes, les professions intermédiaires, regroupent un Français sur cinq. Les classes moyennes recrutent pour partie parmi les employés et les ouvriers les plus favorisés et les cadres supérieurs les moins bien lotis, mais elles sont loin d’être majoritaires.
Les commentaires vont bon train sur la place des milieux populaires, des couches moyennes ou des plus favorisés. Rarement à partir de données précises. Pourtant, l’Insee livre régulièrement des données qui permettent de mesurer l’évolution de la structure sociale depuis le début des années 2000 de façon très détaillée 1. Ce qui permet de dresser des scénarios d’évolution. Ainsi, si l’on compte l’ensemble des inactifs (notamment les retraités), ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Ces entrepreneurs misent sur le travail partagé | Ouest France 11/12/18

Article (FILIERES ET MARCHES)

... Lire [+]

V

Plus d’une quinzaine d’entrepreneurs, adhérents ou non au Groupement d’employeurs de Vendée (GEV85) se sont réunis pour réfléchir ensemble à des projets partagés en termes de ressources humaines. Par petits groupes, les entreprises ont travaillé sur plusieurs thèmes pour lesquels le GEV85 pourra les accompagner en 2019 : partage de compétences, formations partagées interentreprises, sourcing et recrutement, professionnalisation sur mesure. www.gev85.com - contact@gev85.com. tél. 02 51 65 80 35
Plus d’une quinzaine d’entrepreneurs, adhérents ou non au Groupement d’employeurs de Vendée (GEV85) se sont réunis pour réfléchir ensemble à des projets partagés en termes de ressources humaines. Par petits groupes, les entreprises ont travaillé sur plusieurs thèmes pour lesquels le GEV85 pourra les accompagner en 2019 : partage de compétences, formations partagées interentreprises, sourcing et recrutement, professionnalisation sur mesure. ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Les nouvelles générations de clientes, soucieuses du développement durable, peuvent s'abonner et changer de chaussures tous les deux mois. La chaussure pèse lourd dans les poubelles françaises. Une paire affiche un poids moyen de 700 g, on en jette autour de 250 tonnes chaque année. En moyenne, chaque Française en possède quatorze paires. Le score est moindre chez les hommes avec quatre paires. Depuis longtemps, l'industrie de la chaussure multiplie les collections pour renouveler l'offre et soutenir l'activité. Mais le marché du fast fashion (je consomme, je jette) s'essouffle. " Le prêt-à-porter est la deuxième industrie la plus polluante, derrière le pétrole. Il y a une prise de conscience des nouvelles générations qui modifient leur comportement ", analyse Clémence Cornet, responsable du marketing de Bocage.

Bocage, c'est la marque moyen-haut de gamme du groupe Éram. Une collection en partie " made in France ", au sein de la manufacture installée à Montjean-sur-Loire (Maine-et-Loire). Elle a été choisie pour explorer un nouveau modèle économique. Évoluer, c'est le maître mot. Une nécessité aussi au moment où la conjoncture contraint le groupe à fermer une centaine de ses boutiques Heyraud et Texto en France.
Une nouvelle génération de clientes

" Nous avons réfléchi pour résoudre une équation : comment générer de la croissance avec un modèle innovant, qui continue à jouer avec la mode mais préserve aussi l'environnement ", explique Clémence Cornet. Depuis octobre, elle a lancé une expérimentation dans six boutiques de la marque, à Paris, Lyon, Bordeaux et Angers avant de l'étendre à Nantes en décembre. La proposition est simple : moyennant un abonnement mensuel de 39 €, il est possible de changer de paire de chaussures tous les deux mois. Lorsque l'échéance arrive, la paire portée est restituée, ou peut être définitivement acquise avec une réduction de 60 % sur le prix du neuf.

Le personnel des boutiques concernées a suivi une formation de " conseillère en style " pour accompagner les clientes dans leurs choix. " Notre clientèle historique est plutôt constituée de femmes actives de plus de 40 ans. Nous avons connu une vraie surprise : les personnes intéressées étaient de jeunes femmes de 25 à 35 ans, plus du tout attachées à la notion de possession ", observe la responsable du marketing.

La marque doit donc repenser son offre avant de l'étendre à plus d'une trentaine de boutiques dès mars. S'agissant des modèles d'été, l'abonnement mensuel sera ramené à 29 € et l'éventail sera porté à 300 références, dont une cinquantaine " Made in France ".

Question clé en matière d'environnement : que deviendront les chaussures portées durant deux mois et restituées par les clientes ? Toutes seront remises en forme et subiront un traitement " 100 % bactérien " au sein de l'usine de Montjean-sur-Loire. Dès l'hiver 2019-2020, Bocage les proposera à la location, via le site Internet latelierbocage.fr, moyennant un abonnement mensuel de 19 €.

" Avec ce nouveau modèle économique, nous renouvelons la façon de consommer. La notion d'usage prend le dessus sur celle de possession. Et nous passons d'une forme de gaspillage au principe de réemploi. C'est le principe de l'économie circulaire ", résume la responsable du marketing.
Pour le groupe Éram, il pourrait s'agir d'une première étape. L'aménagement de l'outil industriel permettra la remise en forme de chaussures déjà portées. Plus largement, le recyclage pourrait constituer un nouveau défi (mais aussi une opportunité) pour l'industrie de la chaussure.
Les nouvelles générations de clientes, soucieuses du développement durable, peuvent s'abonner et changer de chaussures tous les deux mois. La chaussure pèse lourd dans les poubelles françaises. Une paire affiche un poids moyen de 700 g, on en jette autour de 250 tonnes chaque année. En moyenne, chaque Française en possède quatorze paires. Le score est moindre chez les hommes avec quatre paires. Depuis longtemps, l'industrie de la chaussure ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

C'est une nouveauté qui arrive en Vendée. Le 8 janvier 2019, Emmanuelle Gros ouvrira dans la zone Acti-Sud le 1er vide-greniers permanent à La Roche sur Yon. Un concept qui favorise l'économie circulaire.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Christophe Moreau a pignon sur rue dans le sud-Vendée depuis treize ans. Plus de vingt tonnes de chocolat sortent de son labo par an, 2 000 personnes participent à ses ateliers découverte, et presque 3 000 aux animations hors de la boutique. Un pari réussi pour les Ateliers du Goût !

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La nature est tendance ! Les designers s’en inspirent, les milieux urbains s’en rapprochent. Ses vertus thérapeutiques se propagent, mais les changements climatiques menacent plus que jamais ses atouts actuels.
http://veilletourisme.ca/2018/12/18/cinq-tendances-en-tourisme-de-nature-et-daventure/?utm_source=Abonn%C3%A9s+Infolettre&utm_campaign=715868abbe-Bulletin_19_decembre_2018_BHebdo___&utm_medium=email&utm_term=0_2e33e694b3-715868abbe-78497667
La nature est tendance ! Les designers s’en inspirent, les milieux urbains s’en rapprochent. Ses vertus thérapeutiques se propagent, mais les changements climatiques menacent plus que jamais ses atouts actuels.
http://veilletourisme.ca/2018/12/18/cinq-tendances-en-tourisme-de-nature-et-daventure/?utm_source=Abonn%C3%A9s+Infolettre&utm_campaign=715868abbe-Bulletin_19_decembre_2018_BHebdo___&utm_medium=email&utm_term=0_2e33e694b3-715868ab...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L'entreprise yonnaise spécialisée dans l'affichage dynamique s'associe avec l'école supérieure d'arts appliqués et du design d'Angers, pour ouvrir en janvier prochain dans les locaux de l'entreprise, un centre de formation dédié à l'image digitale. Cocktail Campus accueillera salariés, indépendants et étudiants pour des formations bac+3 à bac+5 en alternance.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Il est design, innovant, 100% français, compact, rapide, éco-responsable… Voici Bob le lave-vaisselle. Conçu par deux ingénieurs : Antoine Fichet et Damian Py, les deux associés de Daan Tech, le mini lave-vaisselle part à la conquête du marché hexagonal.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La société Coffrages Gaillard (9 salariés, 1.3 M€ de CA) propose des solutions de coffrages pour la construction et le génie civil. Elle vient de racheter l'entreprise SFMB (5 salariés, 1,2 M€ de CA) qui fabrique des moules en bois dans le Loiret (45), également experte sur le silicone et la résine. Ce rachat permet à la société vendéenne de diversifier son activité dans le mobilier urbain et de se positionner sur le chantier pharaonique du Grand Paris. En parallèle, le chef d’entreprise vise l’export, notamment au Sénégal et en Côte d’Ivoire, qui "sont les deux gros marchés en croissance dans le bâtiment ". La société Coffrages Gaillard (9 salariés, 1.3 M€ de CA) propose des solutions de coffrages pour la construction et le génie civil. Elle vient de racheter l'entreprise SFMB (5 salariés, 1,2 M€ de CA) qui fabrique des moules en bois dans le Loiret (45), également experte sur le silicone et la résine. Ce rachat permet à la société vendéenne de diversifier son activité dans le mobilier urbain et de se positionner sur le chantier pharaonique du ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Les business schools ont la nécessité de s'adapter à leurs nouveaux élèves issus de la génération Z (personnes nées autour des années 2000). Parmi les enjeux, au-delà de la simple transmission des connaissances, figurent l'obligation de capter l'attention des jeunes étudiants et les aider à traiter les informations. Dans ce cadre, l'école Neoma est par exemple en train de refondre son approche pédagogique. Beaucoup investissent également le champ du ludo-éducatif. Dans ce but, les innovations technologiques telle que la réalité virtuelle ne sont pas oubliées. Article extrait du "Financial Times" Les business schools ont la nécessité de s'adapter à leurs nouveaux élèves issus de la génération Z (personnes nées autour des années 2000). Parmi les enjeux, au-delà de la simple transmission des connaissances, figurent l'obligation de capter l'attention des jeunes étudiants et les aider à traiter les informations. Dans ce cadre, l'école Neoma est par exemple en train de refondre son approche pédagogique. Beaucoup investissent également le ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comment satisfaire son client en 2030 | Journal du Textile 18/12/18

Article | COMMERCE INFOS

... Lire [+]

V

Le consommateur de 2030 sera impatient, créatif, humain et citoyen. Tel est le principal enseignement que le R3ilab adressé dans ses Scenarii 2030. Le réseau de l'innovation immatérielle pour le textile, la mode et les industries créatives a mené un brainstorming géant de 6 mois avec des marques, des industriels et des experts. Comme l'a expliqué Nelly Rodi, la co-présidente du R3ilab, lors de la présentation de ses scenarii, le consommateur de 2030 prendra plusieurs formes : le client sera à la recherche d'immédiateté, libre de donner son avis et d'en changer, et créatif. Il appréciera les surprises et le service. Enfin, il deviendra davantage citoyen et la consommation pourra être questionnée. Explications et détails sur les signaux forts et faibles de la filière textile, en rapport avec ces caractéristiques, et des exemples de marques qui s'adaptent.
Notice Delphes indexpresse
Le consommateur de 2030 sera impatient, créatif, humain et citoyen. Tel est le principal enseignement que le R3ilab adressé dans ses Scenarii 2030. Le réseau de l'innovation immatérielle pour le textile, la mode et les industries créatives a mené un brainstorming géant de 6 mois avec des marques, des industriels et des experts. Comme l'a expliqué Nelly Rodi, la co-présidente du R3ilab, lors de la présentation de ses scenarii, le consommateur de ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comment vivrons-nous ? 20 questions pour 2050 | 23/11/2018

Article (TENDANCES)

... Lire [+]

V

L’association Futuribles international publie tous les deux ans le rapport Vigie, destiné à ses 70 organisations partenaires : collectivités territoriales, ministères, entreprises, instituts de recherche. Intitulée " Comment vivrons-nous en 2050 ? ", l’édition 2018 du rapport Vigie1 identifie 20 questions clefs 2sur les modes de vie à l’horizon 2050. Le rapport a notamment permis de faire émerger un certain nombre d’évolutions paradoxales et très influentes sur le devenir des territoires à l’horizon 2050. Elles constituent autant de " tensions " auxquelles les populations et les acteurs locaux seront confrontés dans les prochaines années. L’association Futuribles international publie tous les deux ans le rapport Vigie, destiné à ses 70 organisations partenaires : collectivités territoriales, ministères, entreprises, instituts de recherche. Intitulée " Comment vivrons-nous en 2050 ? ", l’édition 2018 du rapport Vigie1 identifie 20 questions clefs 2sur les modes de vie à l’horizon 2050. Le rapport a notamment permis de faire émerger un certain nombre d’évolutions paradoxales et ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Connaissez-vous les sellennials ? | STRATEGIES 04/12/2018

Article (TENDANCES)

... Lire [+]

V

Cette nouvelle catégorie désigne des jeunes consommateurs attirés par le vintage et les recettes de leurs grands-parents. Pour les marques, c'est l'occasion de sortir d'une approche purement générationnelle.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

En 2017-2018, le groupe coopératif vendéen Cavac a investi 27 millions d'euros, notamment dans les légumes secs, les silos à grains et la nutrition animale. Sur le même exercice, Cavac (1 368 salariés, 952 ME de CA) a dégagé un résultat net de 7 ME (+ 29%), après avoir distribué 3 ME à ses 5 000 agriculteurs sociétaires. Diversification, qualité, investissements et bio permettent au groupe vendéen de consolider sa rentabilité.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Soudeurs, plombiers, menuisiers, électriciens, peintres, couvreurs ou carreleurs... Le Groupe Cougnaud (1350 salariés, 278 ME de CA) qui construit des bâtiments modulaires, recherche 70 personnes pour répondre à un surcroît d'activité et pallier aussi à une vingtaine de départs à la retraite.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

DB Schenker France emploie 6 200 salariés et réalise 1,5 milliard d’euros de chiffre d'affaires en France. Son nouveau président, Frédéric Vallet, vise 2 milliards d’euros d’ici à cinq ans et mise sur une croissance interne. Le groupe, qui compte une centaine d’unités sur le territoire, investit 200 M€ à l’horizon 2020 pour ouvrir de nouvelles agences ou agrandir des locaux existants. La route représente 68% de l'activité d ela filiale française, l'aérien 18%, le maritime 11% et la logistique 3%. DB Schenker France emploie 6 200 salariés et réalise 1,5 milliard d’euros de chiffre d'affaires en France. Son nouveau président, Frédéric Vallet, vise 2 milliards d’euros d’ici à cinq ans et mise sur une croissance interne. Le groupe, qui compte une centaine d’unités sur le territoire, investit 200 M€ à l’horizon 2020 pour ouvrir de nouvelles agences ou agrandir des locaux existants. La route représente 68% de l'activité d ela filiale ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La société KaraTechnology développe le concept de bateau autonome. Elle prévoit de créer deux à trois emplois au sein de son laboratoire de recherche et développement implanté au centre Numerimer.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Pour la première fois, deux start-up yonnaises sont présentes sur le stand de la French Tech, au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas : Dream and achieve pour Makidoo, son application de tournage guidé et de montage automatisé, et Daan Tech et son désormais fameux Bob, le mini lave-vaisselle.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Digitemis devrait clore son exercice 2018 sur un CA de 2 ME avec 35 salariés. Pour accompagner son développement, la startup de La Roche-sur-Yon spécialisée dans la cybersécurité et la protection des données personnelles a ouvert un bureau à Paris, après en avoir ouvert un à Nantes. Déjà lauréate de Réseau entreprendre Vendée, Digitemis vient aussi d'être distinguée par Total développement régional, et devrait décrocher cette année encore le Pass French Tech réservé aux entreprises à forte croissance. Digitemis devrait clore son exercice 2018 sur un CA de 2 ME avec 35 salariés. Pour accompagner son développement, la startup de La Roche-sur-Yon spécialisée dans la cybersécurité et la protection des données personnelles a ouvert un bureau à Paris, après en avoir ouvert un à Nantes. Déjà lauréate de Réseau entreprendre Vendée, Digitemis vient aussi d'être distinguée par Total développement régional, et devrait décrocher cette année encore le ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le groupe Dubreuil poursuit sa diversification, et annonce l’acquisition du fonds de commerce de Bernis Trucks, distributeur Renault Trucks, sur 5 sites en Vendée (83 salariés pour un CA de 25 ME). Le groupe prévoit également de développer l’activité de location de poids lourds sous la marque Clovis, accolée à ses 8 agences Newloc. Il confirme aussi le rachat de deux concessions Citroën du groupe Lamirault, à Chartes et à Dreux (84 salariés, 50 ME de CA) et le développement d’une nouvelle plateforme de préparation de véhicules d’occasion au Mans.
Le groupe Dubreuil poursuit sa diversification, et annonce l’acquisition du fonds de commerce de Bernis Trucks, distributeur Renault Trucks, sur 5 sites en Vendée (83 salariés pour un CA de 25 ME). Le groupe prévoit également de développer l’activité de location de poids lourds sous la marque Clovis, accolée à ses 8 agences Newloc. Il confirme aussi le rachat de deux concessions Citroën du groupe Lamirault, à Chartes et à Dreux (84 salariés, 50 ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

Le colloque "Repenser l’éducation au 21e siècle", dont l’Etudiant était partenaire, organisé lors de la Conférence annuelle des entrepreneurs, lundi 26 novembre 2018 à Paris, montre que les lignes bougent pour rapprocher les formations du secondaire et de l'enseignement supérieur du monde de l’entreprise.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Comme cela a été évoqué dans les tendances de l’année #1 et #2 de Jean-Luc, nous sommes dans une société qui mixe prise de conscience écologique et course à la dernière technologie. Et ceci dans tous les domaines y compris le tourisme où la politique touristique cherche à avoir toujours plus de touristes sans pour autant remettre en cause le système qui s’épuise de toute évidence.
Et si je vous disais que vous avez le pouvoir de faire changer cette tendance ? Et si on profitait de cette nouvelle année pour prendre de bonnes résolutions et faire bouger les choses ! En effet, on dit qu’il suffit d’une petite goutte d’eau pour faire déborder le vase mais l’inverse est vrai aussi !
L’écologie, un sujet " à la mode "
La prise de conscience que nos énergies s’épuisent est bien réelle et on voit de plus en plus de mouvements se développer en se sens. Cela pourrait paraître paradoxal mais le numérique et les réseaux sociaux participent à cette diffusion. Pour preuve voici quelques mouvements qui ont émergé récemment :
•Sur Instagram le mouvement #onestpret (qui consistait à relever un défi écologique par jour durant tout le mois de décembre) a recueilli 156 000 abonnés en à peine un mois et demi !
•Toujours sur Instagram, le mouvement @adventurebagcrew (qui consiste à profiter d’une balade pour ramasser des déchets et se prendre en photo pour la diffuser sur les réseaux) regroupe 80,8 K d’abonnés.
•Le site internet de Julien Vidal, Ca commence par moi, qui regroupe et teste des actions vertes et citoyennes totalise plus de 600 000 visiteurs sur l’année 2018, fort de ce succès, son auteur en à même écrit un livre !
•L’affaire du Siècle, une pétition en faveur du climat lancée par quatre ONG écologiques, a récolté près de 2 000 000 signataires en à peine 15 jours, soit la plus grande pétition jamais signée en si peu de temps.
Autant de mouvements qui ont le vent en poupe et pour lesquels le numérique renforce leur diffusion.
A vous de jouer
La tendance écologique se fait aussi ressentir dans le tourisme. Les clients veulent un retour aux essentiels : aux plaisirs simples, à la recherche de l’authentique, aux rencontres avec les locaux, à la recherche de la bonne bouffe produite prés de chez soi, à la volonté de partir moins loin et de (re)découvrir d’abord ce qui nous environne …
Et si je vous disais que vous avez un rôle à jouer pour satisfaire vos clients tout en participant à la préservation de notre planète. Et oui, en tant qu’organisme accueillant du public vous avez un pouvoir d’influence considérable ! Des initiatives existent certainement déjà sur votre territoire et si vous en profitiez pour les valoriser ? Pour en développer à votre tour ?
Si vous voulez un exemple concret je vous propose de vous rapprocher de Bretagne Plein Sud Tourisme qui est engagée depuis 2013 dans le développement d’un tourisme durable : test d’expérience eco-friendly, portraits de personnalités locales engagées, écogestes à adopter …
Faire ce qu’on dit et dire ce qu’on fait
Attention, se faire le messager du changement ne suffit pas. Il faut d’abord se changer soi-même plutôt que d’essayer de changer les autres. Pour cela, de simples actions sont possibles : baisser le chauffage le soir en partant de son boulot, éteindre son écran d’ordinateur, ne pas laisser les appareils en veille, investir dans une gourde ou une carafe plutôt que dans des bouteilles d’eau, opter pour des tasses plutôt que des gobelets en plastique (ou mieux en carton) …
Alors pourquoi ne pas commencer par élaborer une charte interne des engagements éco-responsables ? Ca vous rappelle rien ? La fameux Agenda 21 créé il y a 26 ans de ça est toujours d’actualité ! Tout comme cet outil, la charte pourrait permettre de faire un état des lieux des actions déjà menées (si, si je suis sûre que vous en avez déjà !), d’établir une stratégie et un plan d’actions et d’analyser les résultats menés.
Vous relevez le défi avec moi ?
Maintenant c’est à jour d’agir, vous avez 354 jours pour être acteur du changement ! Mettre en place un geste écologique par jour à appliquer autant chez vous que au travail, établir une charte éco-responsable avec votre direction, valoriser les acteurs locaux qui participent au développement durable, partager des expériences éco-friendly …
Je vous propose qu’on se donne rendez-vous dans 3 mois pour voir quelles actions vous avez mis en place. N’hésitez pas à commenter ce post ou à me contacter pour me faire part de vos témoignages 🙂

Comme je compte aussi jouer le jeu, je vous partage ma première action de 2019 … une petite partie sur les éco-gestes à mettre en place pendant ces vacances à destination des lecteurs du guide hébergement de l’Office de Tourisme Destination Vendée Grand Littoral ! Vous voyez, c’est pas compliqué !
http://www.etourisme.info/en-2019-adoptez-un-tourisme-eco-friendly/
Comme cela a été évoqué dans les tendances de l’année #1 et #2 de Jean-Luc, nous sommes dans une société qui mixe prise de conscience écologique et course à la dernière technologie. Et ceci dans tous les domaines y compris le tourisme où la politique touristique cherche à avoir toujours plus de touristes sans pour autant remettre en cause le système qui s’épuise de toute évidence.
Et si je vous disais que vous avez le pouvoir de faire changer ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

En finir avec le culte du bonheur au travail - HBR | 07/01/2019 H

Article (BUSINESS)

... Lire [+]

H

De plus en plus d'entreprises cherchent à promouvoir le bonheur de leurs salariés en interne. Des politiques qui peuvent pourtant s'avérer contre-productives.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La Vendée est le deuxième producteur de foie gras français, derrière le Sud-Ouest. Après les différents épisodes de grippe aviaire, les 3 principaux acteurs, Euralis, Val de Sèvre et Ernest Soulard, multiplient les investissements en biosécurité pour protéger leurs productions. Aujourd'hui, la filière mise sur l’export pour retrouver des couleurs, et tente de répondre aux tendances de consommation avec des foies gras à cuisiner soi-même.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Geoffroy Henry vient de créer l'antenne vendéenne de Envie autonomie, une associaiton nationale qui propose une offre solidaire de matériel médical. L'objectif est de collecter le matériel médical non utilisé sur le territoire, de le rénover entièrement afin de le vendre à un coût de 30% à 50% moins cher que le neuf.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

TripAdvisor livre son étude sur les habitudes des voyageurs. Si le prix compte parmi les critères décisifs, de nouvelles aspirations émergent.
La quête de la bonne affaire : c’est un critère auquel le voyageur français est, plus que d’autres, sensible. Le dernier TripBarometer de TripAdvisor montre en effet qu’alors que 17% des voyageurs dans le monde réservent chaque année à la même période, les Français, eux, sont plus disposés à réserver quand ils tombent sur une bonne affaires (14%). Car un Français sur dix n’ aucune idée de sa destination avant d’entamer ses recherches, se laissant donc volontiers influencé par un prix attractif. Un Français sur trois est d’ailleurs prêt à changer sa destination s’il trouve un vol moins cher.
Le transport figure donc en tête des préoccupations lors de la réservation d’un séjour : 28% des Français commencent par réserver le transport avant de s’occuper de l’hébergement ou des activités. Et ce alors que le logement reste la dépense numéro 1. En moyenne, les voyageurs français dépense 2277 euros pour leur voyage. 35% de ce budget est dédié au logement, 25% au transport, 13% à la restauration, 10% au shopping, 9% au transport sur place et 8% seulement aux activités.
30% des voyageurs dans le monde sont des city-breakers
Les Français sont par ailleurs les premiers utilisateurs de sites de partage de maisons. 48% loueraient par ce biais, rapporte TripAdvisor, alors que l’ensemble des voyageurs interrogés optent largement pour l’hôtel (53%), les centres de vacances ou appartement (8%) et seulement 7% par les sites web de partage de maison.
Autre spécificité française d’après l’étude menée par TripAdvisor : les séjours à la plage (27%) sont un peu plus appréciés que les séjours en ville (24%). Et ce alors que 30% des voyageurs dans le monde sont des city-breakers. Leur objectif : rechercher des destinations où ils peuvent profiter de l’histoire et de la culture, tout en s’amusant, analyse TripAdvisor. “Les résultats de l’étude TripBarometer montrent que la découverte de nouvelles cultures est un facteur plus important que la météo dans le choix d’une destination, avec des voyageurs désireux d’élargir leurs horizons et d’expérimenter quelque chose de nouveau, plutôt que d’aller simplement vers une destination ensoleillée”, détaille Sally Davey, Global Director Industry Relations de TripAdvisor.
Des voyageurs bien organisés
Un choix qui se fait en partie au détriment des destinations balnéaires. Une proportion moindre de voyageurs (25%) met en effet le cap sur la plage. Un tiers des voyageurs qui font ce choix ont d’ailleurs plus de 35 ans. Ils font généralement le choix d’un centre de vacances ou d’une location de vacances, pour lesquels ils dépensent en moyenne 1107 euros. Seuls 5% des voyageurs partent en croisière, et les ⅔ de ces voyageurs ont plus de 50 ans. Ils dépensent en moyenne 1605 euros.
Toujours d’après l’étude, l’expérience culturelle (36%) est un facteur plus important que la météo (27%) pour le voyageur français. Mais au même titre que les Thaïlandais ou les Espagnols, ils sont plus susceptibles de changer de destination en raison du mauvais temps.
Avoir l’esprit tranquille
Pendant le séjour, enfin, les voyageurs français veulent partir l’esprit tranquille, souligne l’étude. Quatre français sur cinq recherchent des activités et restaurants qu’ils pourront tester sur place avant leur départ. 29% réservent à l’avance, pour la tranquillité d’esprit (52%) ou pour passer moins de temps dans les files d’attente (29%). Une tendance qui ne devrait pas manquer de se confirmer dans les années à venir, de nombreux sites et attractions touristiques mettant en place des système de pré-réservation et de créneaux de visites pour mieux gérer les flux. La moitié des voyageurs interrogés (49%) s’appuient enfin sur TripAdvisor pour choisir leur destination. 36% des Français ont été inspirés par le site de voyage, devant les agences de voyage en ligne (10%) et les guides de voyage (10%).
*Cette étude a été menée par l’institut Ipsos Mori auprès de 21500 voyageurs sur 33 marchés sur la période du quatrième trimestre 2017 au deuxième trimestre 2018.
https://www.lechotouristique.com/article/etude-tripadvisor-comment-les-francais-reservent-ils-leurs-vacances

TripAdvisor livre son étude sur les habitudes des voyageurs. Si le prix compte parmi les critères décisifs, de nouvelles aspirations émergent.
La quête de la bonne affaire : c’est un critère auquel le voyageur français est, plus que d’autres, sensible. Le dernier TripBarometer de TripAdvisor montre en effet qu’alors que 17% des voyageurs dans le monde réservent chaque année à la même période, les Français, eux, sont plus disposés à réserver ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Depuis environ un mois et demi, Fairson inventaire, installée dans le parc d’activité Pôle Activ’Océan, est reliée à la fibre optique. Pour les deux gérants, Cédric Geny et Stéphane Violleau, la fibre était devenue un élément indispensable au développement de leur entreprise. Fairson inventaire est spécialisée dans la gestion de stock et inventaire. Présente sur toute la France et dans 25 pays, elle emploie 70 salariés en CDI.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Lors de l'assemblée générale de la fédération vendéenne de l'hôtellerie de plein air, Franck Chadeau, président, a dressé le bilan de la saison 2018, qui enregistre une baisse de fréquentation en juillet, et de bons résultats en août et septembre. Ont été présenté les projets pilotés par la CCI : opération Job tourisme et création du label Entreprise de Vendée. Le président national de la FNHPA, Nicolas Dayot, a rappelé les objectifs juridiques et politiques de la FNHPA. Wilfried Montassier, président de Vendée Expansion, a annoncé les prochaines campagnes de promotion du tourisme. Didier Arino, directeur de Protourisme, a exposé les évolutions récentes et futures du marché du tourisme et des comportements des clientèles. Lors de l'assemblée générale de la fédération vendéenne de l'hôtellerie de plein air, Franck Chadeau, président, a dressé le bilan de la saison 2018, qui enregistre une baisse de fréquentation en juillet, et de bons résultats en août et septembre. Ont été présenté les projets pilotés par la CCI : opération Job tourisme et création du label Entreprise de Vendée. Le président national de la FNHPA, Nicolas Dayot, a rappelé les objectifs juridiques ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Lors de ses assises, la Fédération HPA des Pays de la Loire a présenté le rapport d'activité et retracé les actions menées : voyage d'études, formations, édition de brochures,... La pérennité du salon Campo Ouest a été évoquée, ainsi que le partenariat noué avec les campings de la région Centre-Val de Loire. La journée a permis aux gestionnaires de camping de participer à deux ateliers : l'un sur le prélèvement à la source, l'autre sur l'épargne salariale. Lors de ses assises, la Fédération HPA des Pays de la Loire a présenté le rapport d'activité et retracé les actions menées : voyage d'études, formations, édition de brochures,... La pérennité du salon Campo Ouest a été évoquée, ainsi que le partenariat noué avec les campings de la région Centre-Val de Loire. La journée a permis aux gestionnaires de camping de participer à deux ateliers : l'un sur le prélèvement à la source, l'autre sur l'épargne ...

Filtrer

Date de parution

Dossiers

 
0
Z