m

Documents : Etude/Rapport  | enregistrements trouvés : 200

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

Le Céreq (Centre d’études et de recherches sur les qualifications) vient de faire le point sur 20 ans d’insertion professionnelle des jeunes.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

29ème enquête sur les ingénieurs - 2018 | IESF

Etude/Rapport (COMPETENCES )

... Lire [+]

y

Chaque année depuis 60 ans, IESF réalise sa grande Enquête Nationale via son Comité Observatoire des ingénieurs, qui dresse un panorama extrêmement complet et unique dans le monde de la situation professionnelle et socio-économique des ingénieurs et scientifiques diplômés en France.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

1 - AI Is Transforming Business And The Workforce
2 - The AI Skills Gap Is Already Here - Businesses Will Try To Bridge It
3 - AI Experts Will Become Indispensable To The Boardroom
4 - AI Will Prompt Business Leaders To Ask Challenging Questions About Their Role In The Economy...
5 - As Well As The Future Of Their Own Organizations

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Arrêtons de galvauder le terme d'influenceur | STRATEGIES 28/11/2018

Etude/Rapport (BUSINESS)

... Lire [+]

y

Aujourd’hui, tout individu capable de réunir une communauté plus ou moins grande de followers ou fans autour de sa page Facebook, de son compte Instagram, Twitter, Linkedin ou YouTube pour ne citer que les plus connus, peut se prévaloir de la qualité d’influenceur. Pourtant, on peut considérer que cette dénomination pose question quand le travail délivré est rémunéré par la marque et que le mur Facebook de l’influenceur n’est en fait que le support publicitaire de cette dernière et l’influenceur son concepteur-rédacteur. Nous sommes au cœur de l’ubérisation de la publicité, où chaque individu peut créer sa propre entreprise en se passant de l’intermédiation que représentent les agences de communication. Plus que d'influenceur, ne faudrait-il pas donc préférer le terme d'ambassadeur ? Aujourd’hui, tout individu capable de réunir une communauté plus ou moins grande de followers ou fans autour de sa page Facebook, de son compte Instagram, Twitter, Linkedin ou YouTube pour ne citer que les plus connus, peut se prévaloir de la qualité d’influenceur. Pourtant, on peut considérer que cette dénomination pose question quand le travail délivré est rémunéré par la marque et que le mur Facebook de l’influenceur n’est en fait que le ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Attirer les talents dans les PME et les ETI | EDITIONS BPI 01/01/2018

Etude/Rapport (COMPETENCES )

... Lire [+]

2y

La pénurie de talents ne doit pas devenir une fatalité. Notre propos n’est pas de minimiser l’importance des difficultés de recrutement qui coûtent, chaque année, aux entreprises et globalement à l’économie française. D’après un indice d’intensité, 46 % des PME et ETI ont de sérieuses difficultés de recrutement, c’est-à-dire des difficultés quientravent leur croissance.
Nous proposons plusieurs actions à mener, aussi bien au niveau collectif, qu’au niveau des entreprises, pour remédier à cette situation. Les PME et ETI ont une réelle carte à jouer à la fois vis-à-vis des quadras lassés de la rigidité de la grande entreprise, et vis-à-vis des millenials qui rejettent le modèle de carrière dans une unique entreprise et qui sont plutôt à la recherche d’un projet stimulant dans lequel s’investir pleinement.
La pénurie de talents ne doit pas devenir une fatalité. Notre propos n’est pas de minimiser l’importance des difficultés de recrutement qui coûtent, chaque année, aux entreprises et globalement à l’économie française. D’après un indice d’intensité, 46 % des PME et ETI ont de sérieuses difficultés de recrutement, c’est-à-dire des difficultés quientravent leur croissance.
Nous proposons plusieurs actions à mener, aussi bien au niveau collectif, ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Automation, Skills Use And Training | OCDE 08/03/2018

Etude/Rapport (COMPETENCES )

... Lire [+]

y

Cette étude analyse le risque d'automatisation et ses implications pour la formation professionnelle et l'utilisation des compétences dans le cadre professionnel. En s’appuyant sur les entretiens d’experts conduits par Carl Frey and Michael Osborne en 2013, cette étude détermine un risque d’automation qui esspécifique à chaque emploi. En utilisant l’Enquête sur les Compétences des Adultes (PIAAC). L’analyse perfectionne les résultats obtenus par d’autres études internationaux sur le risque d’automatisation à niveau individuel en utilisant des catégories professionnelles plus désagrégées et en identifiant les mêmes étranglements techniques constatés lors des entretiens d’experts. Par conséquent, cette étude est mieux alignée à l’évaluation du potentiel d’automatisation généré par les développements en Intelligence Artificielle. Aussi, cette étude applique la même méthodologie à des bases de données nationales pour
l’Allemagne et le Royaume Uni, ce qui permet de tester la robustesse des résultats. Le risque d'automatisation est estimé jusqu'à présent pour les 32 pays de l'OCDE ayant participé à l'Évaluation des compétences des adultes (PIAAC). Outre la proportion d'emplois à risque d’être perturbés par l’automatisation de la production et des services, l'étude s'intéresse en particulier aux caractéristiques desdits emplois et des travailleurs qui les occupent. Le risque est également évalué en fonction de l'utilisation des TIC dans le cadre professionnel et du rôle des formations visant à aider les travailleurs à évoluer vers de nouvelles opportunités professionnelles
Cette étude analyse le risque d'automatisation et ses implications pour la formation professionnelle et l'utilisation des compétences dans le cadre professionnel. En s’appuyant sur les entretiens d’experts conduits par Carl Frey and Michael Osborne en 2013, cette étude détermine un risque d’automation qui esspécifique à chaque emploi. En utilisant l’Enquête sur les Compétences des Adultes (PIAAC). L’analyse perfectionne les résultats obtenus par ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Baromètre APEC des jeunes diplômé.e.s - Edition 2018 | Apec

Etude/Rapport | Actualités (COMPETENCES )

... Lire [+]

y

Cette étude présente un bilan des conditions d’emploi des jeunes diplômé.e.s de la promotion 2016, des éléments sur la recherche d’emploi, ainsi que les évolutions en comparaison avec la précédente promotion.
83 % des jeunes diplômé.e.s de niveau Bac +5 et plus sont en emploi 12 mois après l’obtention de leur diplôme, et 94 % ont déjà occupé un premier emploi : ces niveaux sont en légère progression par rapport à la précédente promotion. De plus, leurs conditions d’emploi s’améliorent : en particulier, 62 % des jeunes diplômé.e.s en emploi 12 mois après leur diplôme bénéficient d’un CDI, contre 55 % il y a 1 an.
Les diplômé.e.s de niveau Bac +3/4, quant à eux, s’insèrent également à un bon niveau, mais leurs conditions d’emploi diffèrent sensiblement.
Cette étude présente un bilan des conditions d’emploi des jeunes diplômé.e.s de la promotion 2016, des éléments sur la recherche d’emploi, ainsi que les évolutions en comparaison avec la précédente promotion.
83 % des jeunes diplômé.e.s de niveau Bac +5 et plus sont en emploi 12 mois après l’obtention de leur diplôme, et 94 % ont déjà occupé un premier emploi : ces niveaux sont en légère progression par rapport à la précédente promotion. De ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Baromètre des nouvelles tendances de consommation | Wavestone 07/03/2018

Etude/Rapport | COMMERCE INFOS (TENDANCES)

... Lire [+]

y

Dans un monde du retail en pleine mutation (digitalisation, concurrence des acteurs pure players, généralisation des parcours multicanaux, …), Wavestone souhaite apporter un éclairage sur les nouvelles tendances de consommation avec ce baromètre.
Dans cette optique, 3 infographies ont été dressées, articulées autour des thématiques suivantes :

Volet 1 : les comportements d’achat en magasin vs. sur internet

Volet 2 : l’expérience achat

Volet 3 : la relation client et les comportements post-achat

De multiples sujets abordés : Point de vente / Digitalisation / Objets connectés / Information du consommateur / Fidélisation / Critères d’achat / Omnicanalité / Personnalisation / Responsabilité sociale des marques / Mobilité / Réseaux sociaux / Communication / Satisfaction / Promotion / Accompagnement du client / SAV / Transparence / Paiement / Parcours client
Dans un monde du retail en pleine mutation (digitalisation, concurrence des acteurs pure players, généralisation des parcours multicanaux, …), Wavestone souhaite apporter un éclairage sur les nouvelles tendances de consommation avec ce baromètre.
Dans cette optique, 3 infographies ont été dressées, articulées autour des thématiques suivantes :

Volet 1 : les comportements d’achat en magasin vs. sur internet

Volet 2 : l’expérience achat

Volet ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

L’Observatoire prospectif du commerce a agrégé les données de 43 codes NAF afin de les rapprocher du périmètre des 13 branches professionnelles adhérentes au Forco. La correspondance entre Conventions collectives nationales (branche) et codes NAF n’est que partielle. Pour chaque branche étudiée, les projets de recrutements sont présentés:
- en comparaison de l’ensemble des branches adhérentes au Forco;
- en fonction des 10 métiers les plus recherchés par la branche;
- par région, selon la carte territoriale de 2016.
L’Observatoire prospectif du commerce a agrégé les données de 43 codes NAF afin de les rapprocher du périmètre des 13 branches professionnelles adhérentes au Forco. La correspondance entre Conventions collectives nationales (branche) et codes NAF n’est que partielle. Pour chaque branche étudiée, les projets de recrutements sont présentés:
- en comparaison de l’ensemble des branches adhérentes au Forco;
- en fonction des 10 métiers les plus ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Bientôt l'ère post-news ? | France-TV 01/12/2018

Etude/Rapport (TENDANCES)

... Lire [+]

y

Et si après le règne des fake-news, le redoutable défi des rédactions devenait celui d'une ère post-news, marquée par un désintérêt des citoyens pour l’actualité ? Car le constat est que face à un monde de plus en plus complexe et incertain, les citoyens se retirent progressivement hors du champ de l'information et ne se préocuppent que de leur vie privée. Une vingtaine d'experts, universitaires, professionnels des médias et journalistes explorent la question dans le dernier Cahier de Tendances de Méta-Media France TV, dirigé par Éric Scherer, directeur de la prospective de France Télévisions. Et si après le règne des fake-news, le redoutable défi des rédactions devenait celui d'une ère post-news, marquée par un désintérêt des citoyens pour l’actualité ? Car le constat est que face à un monde de plus en plus complexe et incertain, les citoyens se retirent progressivement hors du champ de l'information et ne se préocuppent que de leur vie privée. Une vingtaine d'experts, universitaires, professionnels des médias et journalistes ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

BNP Paribas | XERFI 2017

Etude/Rapport

... Lire [+]

UV

Conjoncture et prévisions
*Rappel du code de la Propriété Intellectuelle : ces études sont la propriété de XERFI ; toute reproduction est interdite, la photocopie non autorisée est un délit.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

UV

Conjoncture et prévisions
*Rappel du code de la Propriété Intellectuelle : ces études sont la propriété de XERFI ; toute reproduction est interdite, la photocopie non autorisée est un délit.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

The retail sector has felt the disruptive impact of the internet more than most industries.
Ever since the launch of Amazon in 1994, online retailers have relentlessly challenged traditional retailers on price, product selection, and the shopping experience they provide to customers.
So far, however, predictions of the death of “bricks-and-mortar” retail have been unfounded.
Instead, the rise of online-only commerce has challenged conventional retailers to adapt their offering. Many have failed to live up to that challenge, including some high-profile brands, but others have risen to the occasion. Some have reacted to online competition by closing physical stores, but others are attempting to reinvent them for the digital age.
To find out how, The Economist Intelligence Unit surveyed 256 retail executives based in
the United States, the United Kingdom, France, Germany, and Japan. This report reveals which strategies they have adopted in response to online-only competition and what tactics they plan to adopt in the near future.
The survey shows that retailers are acutely aware of the competitive threat from e-commerce sites. A little under half of respondents (47%) say they face “significant” competition from online-only rivals, with a further 37% facing “moderate” competition. Amazon is the dominant source of such competition, as identified by 42% of respondents, followed by eBay with 14%. Pricing, delivery speed and cost, and
marketing and brand recognition are the chief competitive strengths of such companies, they say.
This competition has taken its toll on retailers’ physical stores.
Six in ten respondents have closed stores in response to online competition in the past three years. Of those who have closed stores, fewer than one-third have been able to recoup more than 25% of their lost in-store sales through online channels.
But as this report reveals, retailers are not taking the threat lying down. Respondents are modifying various dimensions of the in-store experience to meet it head-on.
The retail sector has felt the disruptive impact of the internet more than most industries.
Ever since the launch of Amazon in 1994, online retailers have relentlessly challenged traditional retailers on price, product selection, and the shopping experience they provide to customers.
So far, however, predictions of the death of “bricks-and-mortar” retail have been unfounded.
Instead, the rise of online-only commerce has challenged conventional ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Ce que l'IA va changer dans l'entreprise | STRATEGIES;CXP GROUP 2018

Etude/Rapport | Actualités (TENDANCES)

... Lire [+]

2y

L'intelligence artificielle (IA) va métamorphoser l'espace professionnel à l'horizon 2025. C’est là le principal enseignement de l’étude " Workplace 2025 " réalisée par le cabinet de recherche indépendant Pierre Audoin Consultants pour le compte de Fujitsu, groupe japonais spécialisé en technologie de l'information et de la communication (1).Pour 88% des participants à l'étude, l'essor de l'intelligence artificielle sera l'un des trois principaux facteurs qui façonneront leur milieu de travail en 2025. Et 47% des entreprises prévoient d'investir dans des assistants virtuels dans le cadre de leur stratégie numérique sur le lieu de travail au cours des deux prochaines années. L'IA est aujourd’hui capable d'accomplir un nombre grandissant de tâches. Elle commence à avoir des répercussions sur quasiment tous les éléments de l’environnement de travail, mais aussi sur la façon dont les individus se comportent et interagissent entre eux. Le livre blanc " Workplace 2025 " révèle cependant que les entreprises sont encore loin de répondre aux exigences de ce nouveau monde... L'intelligence artificielle (IA) va métamorphoser l'espace professionnel à l'horizon 2025. C’est là le principal enseignement de l’étude " Workplace 2025 " réalisée par le cabinet de recherche indépendant Pierre Audoin Consultants pour le compte de Fujitsu, groupe japonais spécialisé en technologie de l'information et de la communication (1).Pour 88% des participants à l'étude, l'essor de l'intelligence artificielle sera l'un des trois ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comment bien communiquer auprès des millennials ? | E-commerce magazine 27/02/2018

Etude/Rapport (TENDANCES)

... Lire [+]

y

Les millennials ont leurs propres codes de consommation de l'information et de la publicité. Pour séduire cette cible, les marques doivent s'y adapter. Les conseils de Laetitia Naon, directrice associée de l'agence de communication Groupe Campus, pour réussir.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comment les start-up emploient leurs premiers salariés ? | Pôle Emploi 01/01/2019

Etude/Rapport (COMPETENCES )

... Lire [+]

y

Les pratiques de recrutement au sein des start-up ne se distinguent pas toujours de celles observées dans les entreprises classiques, et notamment au sein des petits établissements. Cependant le besoin rapide en compétences de haut niveau et notamment dans le domaine du développement informatique qui s’exprime parmi les start-up est un élément discriminant qui induit des processus de recrutement et certaines difficultés d’un type particulier.

Le premier collaborateur est souvent un stagiaire, en grande partie en raison de contraintes financières mais aussi pour tester et cerner plus précisément le besoin en compétences.

Les fondateurs de start-up ont de fortes exigences en matière de compétences techniques. Ils portent aussi un vif intérêt aux qualités comportementales, notamment l’autonomie, la capacité à s’auto-former. Les fondateurs de start-up visent en particulier l’agilité, la débrouillardise et surtout mettent en avant la nécessaire adhésion au projet d’entreprise, adhésion qu’ils traduisent souvent par une disponibilité de tous les instants.

Pour trouver ces compétences, les fondateurs de start-up mobilisent divers canaux et privilégient sensiblement le réseau, en particulier le réseau des écoles. Les jobboards sont au final peu utilisés et le recours aux cabinets de recrutement est très marginal.

Les fondateurs de start-up considèrent que leur entreprise bénéficie d’une forte attractivité (attrait du défi technologique, de l’enjeu sociétal ou encore de l’environnement de travail et des possibilités d’évolution), et ne semblent pas craindre la concurrence des grosses structures. Cependant ils rencontrent un certain nombre de difficultés dans le processus de recrutement.

Ces difficultés sont liées en grande partie à l’inexpérience du recruteur et à son manque de disponibilité, qui le conduit parfois à mal estimer son besoin et à se tromper sur les qualités de la personne qu’il recrute, mais sont dues également aux fortes tensions pour certains métiers, notamment celles observées pour les développeurs informatiques.
Les pratiques de recrutement au sein des start-up ne se distinguent pas toujours de celles observées dans les entreprises classiques, et notamment au sein des petits établissements. Cependant le besoin rapide en compétences de haut niveau et notamment dans le domaine du développement informatique qui s’exprime parmi les start-up est un élément discriminant qui induit des processus de recrutement et certaines difficultés d’un type partic...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comment trouver des clients sur les réseaux sociaux ? | LA TEAM WEB 01/01/2018

Etude/Rapport (BUSINESS)

... Lire [+]

y

Les réseaux sociaux pour gagner de nouveaux clients, mythe ou réalité ?
Pour commencer, souvenez-vous que 90% des conversations autour des marques proviennent des internautes.
Alors si l’on parle de vous sur le Web, autant participer aux discussion, non ?
Les chiffres des membres actifs et des interactions sur les réseaux sociaux donnent le vertige : 80% des Français sont incrits sur un réseau social. Vos prospects et clients sont là, ne passez pas à côté de ce vivier !
Trois étapes à suivre :
- recrutez des fans et followers
- animez et fidélisez vos communautés
- convertissez-les en clients
Les réseaux sociaux pour gagner de nouveaux clients, mythe ou réalité ?
Pour commencer, souvenez-vous que 90% des conversations autour des marques proviennent des internautes.
Alors si l’on parle de vous sur le Web, autant participer aux discussion, non ?
Les chiffres des membres actifs et des interactions sur les réseaux sociaux donnent le vertige : 80% des Français sont incrits sur un réseau social. Vos prospects et clients sont là, ne passez ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Commerce - Le futur, c'est maintenant | Points de Vente 16/04/2018

Etude/Rapport | Actualités (BUSINESS)

... Lire [+]

y

Dans une économie du numérique en plein, les repères du commerce tendent à se
Face à la montée du commerce électronique, la numérisation grandissante et la digitalisation des espaces de vente, les commerçants physiques doivent réussir à s'adapter pour subsister. Les premières conséquences de tels bouleversements sont plutôt négatives, 600 fermetures de points de vente en France en 2017 et une baisse du CA des grands magasins de 30 %. Il est donc indispensable de se réinventer et de trouver des solutions. L'omnicanalité, le big data, le paiement instantané ou l'instauration d'une nouvelle relation-client sont autant de pistes à explorer pour continuer à faire venir le consommateur en magasin. Les vendeurs doivent également être formés à ces nouvelles technologies et voir leur rôle évoluer : ils sont désormais des conseillers à part entière, voire des "éducateurs" dans certaines enseignes. Tout le commerce doit se repenser pour faire face à cette révolution numérique, l'une des plus importantes qu'il a pu connaître. Les business modèles évoluent, les attentes des clients aussi, les relations avec eux également. Document de fond. Données chiffrées (nombre d'emplois et d'entreprises concernés par le commerce en France, etc.).
Dans une économie du numérique en plein, les repères du commerce tendent à se
Face à la montée du commerce électronique, la numérisation grandissante et la digitalisation des espaces de vente, les commerçants physiques doivent réussir à s'adapter pour subsister. Les premières conséquences de tels bouleversements sont plutôt négatives, 600 fermetures de points de vente en France en 2017 et une baisse du CA des grands magasins de 30 %. Il est ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Computer Companies World | XERFI 2017

Etude/Rapport

... Lire [+]

UV

Conjoncture et prévisions
*Rappel du code de la Propriété Intellectuelle : ces études sont la propriété de XERFI ; toute reproduction est interdite, la photocopie non autorisée est un délit.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Conjoncture et prévisions pour l’entreprise | XERFI 01/06/2018

Etude/Rapport (BUSINESS)

... Lire [+]

y

La cacophonie occidentale provoquée par le président Trump au G7, l'impact de l'escalade des tensions commerciales et fiscales ne doivent pas être surestimés.
En effet, la baisse massive des impôts et la hausse de la dépense publique aux États-Unis ne sont pas de nature à dégénérer en une surchauffe de l'économie avec à la clé une flambée de l'inflation et des taux qui se transmettrait au reste du monde.
L'économie américaine, qui reste le pilier de l'économie occidentale, n'est pas en fin de cycle et il reste du carburant pour produire de la croissance.
Une bonne nouvelle pour les Européens d'autant que cela maintiendra l'euro à un niveau " confortable ", ce qui compensera les mesures protectionnistes prises par Donald Trump. Bien entendu, l'inventaire des risques s'allonge, mais cela ne devrait pas empêcher la croissance mondiale de rester supérieure à 3%...
La cacophonie occidentale provoquée par le président Trump au G7, l'impact de l'escalade des tensions commerciales et fiscales ne doivent pas être surestimés.
En effet, la baisse massive des impôts et la hausse de la dépense publique aux États-Unis ne sont pas de nature à dégénérer en une surchauffe de l'économie avec à la clé une flambée de l'inflation et des taux qui se transmettrait au reste du monde.
L'économie américaine, qui reste le ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Conjoncture et prévisions pour l’entreprise | XERFI 04/2019

Etude/Rapport (BUSINESS)

... Lire [+]

y

La France aux avant-postes de la zone euro, cela ne s’était plus produit depuis 2013. Moins exposée aux aléas du commerce mondial (les exportations françaises représentent 32% du PIB, alors qu’elles atteignent 50% en Allemagne), l’économie française va pourvoir compter sur le dynamisme de sa demande intérieure cette année. À contre-courant des autres pays européens, la croissance française va notamment s’appuyer sur l’accélération de la consommation des ménages. Certes, les premiers chiffres sur 2019 restent en dessous des attentes, mais les quelque 10 milliards d’euros de soutien à la demande, décidés en décembre dernier, seront au moins partiellement dépensés au fil du temps. Leur forte contrepartie en importations en limitera cependant les effets d’entraînement.
Dans le même temps, les entreprises vont bénéficier de la transformation du CICE en baisse de charges, à savoir une injection ponctuelle de 20 milliards d'euros de trésorerie. De quoi financer sans douleur, a posteriori, le coup de pousse des primes de fin d’année, absorber les hausses de certains coûts (pétrole en tête) et initier un cercle vertueux du côté des délais de paiement et du niveau de défaillances des entreprises. Ce faible stress sur la situation de trésorerie des entreprises pourrait aussi autoriser un redémarrage plus rapide de l’investissement.
La France aux avant-postes de la zone euro, cela ne s’était plus produit depuis 2013. Moins exposée aux aléas du commerce mondial (les exportations françaises représentent 32% du PIB, alors qu’elles atteignent 50% en Allemagne), l’économie française va pourvoir compter sur le dynamisme de sa demande intérieure cette année. À contre-courant des autres pays européens, la croissance française va notamment s’appuyer sur l’accélération de la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Consommation d'aujourd'hui et demain, le poids des influenceurs | Observatoire CETELEM 27/03/2018

Etude/Rapport | Actualités (BUSINESS)

... Lire [+]

y

Les Français se sentent-ils libres ou influencés lorsqu’ils consomment ? Qui écoutent-ils ? Quel rôle jouent aujourd’hui ceux que l’on nomme influenceurs et influenceuses, producteurs de contenus et parfois nouveaux relais des marques sur internet ?

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

La prise de conscience écologique est en très forte progression : 26 % des Français placent l’environnement en tête de leurs préoccupations en 2018, un record en quarante ans dans l’enquête Condition de Vie du CRÉDOC. Dans un contexte de tensions entre signes du changement climatique et tâtonnements des politiques publiques, la consommation durable peut apparaître comme une solution alternative pour s’engager dans la transition écologique. La mise en pratique d’actions individuelles sous forme de "consommer moins" ou de "consommer mieux" se diffuse, mais est-ce que les petits gestes suffisent pour que l’empreinte écologique diminue ? Si 88 % de la population estime que les consommateurs doivent prendre en charge les problèmes environnementaux, est-ce que les plus sensibles à l’écologie mettent le plus en pratique des gestes efficaces pour l’avenir de la planète ? Pour répondre à cette question, le CRÉDOC a confronté les représentations de la consommation durable par le biais d’une question ouverte, "Si je vous dis, consommation durable à quoi pensez-vous ?", aux pratiques de consommation durable, de l’habitat à l’alimentation en passant par les transports. Les résultats sont sans appel : la richesse conduit les plus sensibles à l’écologie à des pratiques de mobilité qui ne peuvent pas être compensées, en termes d’empreinte écologique, par de "petits gestes" comme la consommation de produits bio, la réduction ou la suppression de la viande et l’achat de produits d’occasion. Quelques données chiffrées. Détails. La prise de conscience écologique est en très forte progression : 26 % des Français placent l’environnement en tête de leurs préoccupations en 2018, un record en quarante ans dans l’enquête Condition de Vie du CRÉDOC. Dans un contexte de tensions entre signes du changement climatique et tâtonnements des politiques publiques, la consommation durable peut apparaître comme une solution alternative pour s’engager dans la transition écologique. La ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

2y

La consommation des ménages se transforme, avec l’essor de nouveaux modes de consommation dits " responsables ". Les consommateurs affichent ainsi une préférence accrue pour des produits plus respectueux de l’environnement, plus sains, plus éthiques, plus socialement responsables, " made in local " ou " made in France ". Ces tendances vont se poursuivre, voire s’accélérer. Elles contribuent d’ores et déjà à modifier l’offre de produits. Elles ont et auront des effets sur l’emploi. Pourtant, cet impact sur l’emploi n’a jamais été étudié dans son ensemble.

Le Conseil en a donc évalué la nature et l’ampleur, en analysant les mécanismes à l’œuvre.

Au total, le Conseil estime que ces nouvelles tendances de consommation peuvent représenter un potentiel de développement de l’emploi, d’une ampleur variable selon les domaines. Le rapport en détaille les effets secteur par secteur (" made in local ", nouvelles pratiques d’achat, d’usage et de rejet, produits plus " verts ", produits plus éthiques, produits bio) et met en évidence les canaux qui peuvent conduire à ces créations d’emploi. Il souligne par ailleurs l’importance des réallocations sectorielles et géographiques susceptibles d’intervenir, avec des créations d’emploi dans certains secteurs, des transformations ou des destructions dans d’autres.

Une nouvelle étude quantitative réalisée par le Conseil et présentée dans le rapport confirme ce potentiel : elle montre que 150 000 emplois pourraient être créés si les ménages, comme ils en affichent l’intention dans les sondages, privilégiaient le " made in France " pour 10% des produits importés qu’ils achètent aujourd’hui. Ce potentiel est toutefois théorique. Pour qu’il devienne réalité :

- d’une part, l’offre productive française doit être au rendez-vous, à la fois en volume et en compétitivité, pour répondre à ces nouvelles orientations de la demande en France et à l’étranger ;

- d’autre part, il importe d’avoir les bonnes compétences au bon endroit. Ces nouveaux modes de consommation se traduiront en effet par des transformations des emplois existants et des réallocations d’emplois entre secteurs économiques : c’est ce qu’on voit par exemple avec les produits " verts ", le bio ou les circuits courts ;

Réaliser ces deux conditions est indispensable : comme le souligne Marie-Claire Carrère-Gée, " dans tous les pays, l’offre productive, l’emploi et les compétences s’adaptent à cette nouvelle donne qui est une tendance mondiale. Nous devons relever le défi de cette transformation de la demande ".

Le Conseil considère que la France dispose de sérieux atouts pour cela, et pour s’affirmer dans la compétition internationale. La France jouit ainsi de nombreux savoir-faire agricoles, industriels (grands groupes et PME) et artisanaux de qualité, avec une main d’œuvre qualifiée. Nombre d’entreprises françaises sont déjà positionnées sur des marchés d’avenir. Dans bien des domaines relevant de la consommation responsable, les pouvoirs publics ont manifesté un volontarisme précoce et ambitieux. L’économie sociale et solidaire y est développée. Des labellisations d’origine et de qualité, ainsi que des inspections et organismes chargés du contrôle de la qualité et de la sûreté des produits jouissent d’une bonne crédibilité, française et internationale. Les démarches RSE ont été précoces et importantes, contribuant à faire de l’offre française une offre plus socialement responsable.

Le Conseil attire l’attention sur l’enjeu de la transformation des emplois : si beaucoup de travailleurs déclarent trouver plus de sens à leur travail dans ces secteurs, et donc un meilleur épanouissement, une meilleure qualité de l’emploi n’est pas forcément inhérente à cette évolution de l’offre productive. Comme l’indique Marie-Claire Carrère-Gée, " la qualité des produits n’est pas nécessairement synonyme de qualité des emplois : c’est un point de vigilance pour les partenaires sociaux et les pouvoirs publics ".
La consommation des ménages se transforme, avec l’essor de nouveaux modes de consommation dits " responsables ". Les consommateurs affichent ainsi une préférence accrue pour des produits plus respectueux de l’environnement, plus sains, plus éthiques, plus socialement responsables, " made in local " ou " made in France ". Ces tendances vont se poursuivre, voire s’accélérer. Elles contribuent d’ores et déjà à modifier l’offre de produits. Elles ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Crédit Agricole | XERFI 2017

Etude/Rapport

... Lire [+]

UV

Conjoncture et prévisions
*Rappel du code de la Propriété Intellectuelle : ces études sont la propriété de XERFI ; toute reproduction est interdite, la photocopie non autorisée est un délit.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

Plan
Se comprendre, apprendre
L’utopie pédagogique distanciée
Des limites pédagogiques et économiques
Les avatars de la pédagogie numérique
Innovation et pédagogie : la problématique du temps
Une révolution inachevée et inachevable

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Déploiement de la RSE dans les TPE-PME | 01/03/2018

Etude/Rapport | Actualités (BUSINESS)

... Lire [+]

y

Les cinq confédérations syndicales, qui avaient accepté la proposition de la CPME d'élaborer en commun un texte sur le déploiement de la RSE dans les TPE-PME, ont signé le document final.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Dossier "Loi Avenir professionnel" | Revue Fiduciaire 13/09/2018

Etude/Rapport (COMPETENCES )

... Lire [+]

y

Totalement rénovée il y a 4 ans, la formation professionnelle fait l’objet d’une nouvelle réforme d’envergure. Certes, le gouvernement a finalement renoncé à fusionner les financements de la formation et de l’apprentissage en une contribution unique. La réforme n’en demeure pas moins particulièrement ambitieuse, avec notamment la refonte du plan de formation, l’aménagement des règles de financement de la formation professionnelle, la remise à plat du compte personnel de formation ou encore l’assouplissement du régime du contrat d’apprentissage.

Ce texte abrite d’autres réformes, sans lien avec la formation, parmi lesquelles la modernisation de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés, la mise en place d’un dispositif de mesure et de réduction des écarts de rémunération hommes-femmes et l’implication du gouvernement dans le processus de négociation des conventions d’assurance chômage.

Sommaire
LOI " AVENIR PROFESSIONNEL " : RÉFORME DU PLAN DE FORMATION ET DES FINANCEMENTS

LOI " AVENIR PROFESSIONNEL " : RÉNOVATION DU COMPTE PERSONNEL DE FORMATION ET DU CONSEIL EN ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE

LOI " AVENIR PROFESSIONNEL " : RÉFORME DE L’APPRENTISSAGE ET DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION, CRÉATION DE LA PÉRIODE DE PRO-A

LOI " AVENIR PROFESSIONNEL " : EMPLOI ET INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS

LOI " AVENIR PROFESSIONNEL " : MESURES RELATIVES À L’ASSURANCE CHÔMAGE

LOI " AVENIR PROFESSIONNEL " : TRAVAIL ILLÉGAL ET DÉTACHEMENT TRANSNATIONAL

LOI " AVENIR PROFESSIONNEL " : ÉGALITÉ FEMMES-HOMMES, CDD ET AUTRES MESURES
Totalement rénovée il y a 4 ans, la formation professionnelle fait l’objet d’une nouvelle réforme d’envergure. Certes, le gouvernement a finalement renoncé à fusionner les financements de la formation et de l’apprentissage en une contribution unique. La réforme n’en demeure pas moins particulièrement ambitieuse, avec notamment la refonte du plan de formation, l’aménagement des règles de financement de la formation professionnelle, la remise à ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

20 mesures concrètes pour transformer l'apprentissage en France

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Du Directeur Marketing au CMO augmenté |

Etude/Rapport (COMPETENCES )

... Lire [+]

y

La délégation customer marketing de l’AACC a dressé dans un livre blanc le portrait du directeur marketing du futur, afin de savoir quels seront ses besoins, ses impératifs, et les dangers dans lesquels il pourrait tomber. Créatif, connecté, tiraillé entre technologie et intelligence humaine, automatisation et sixième sens, le directeur marketing sera avant tout multi-casquette.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

La consommation responsable, un mode de vie à définir
▪ Consommer de manière responsable est un concept qui regroupe de nombreuses réalités pour les Français où se mêlent pratiques et nouveaux concepts de consommation. Ils l’associent en premier lieu à une consommation maîtrisée, passant par le recyclage (37%) et le fait maison (36%), dans l’optique de consommer moins, mais mieux (34%). La consommation locale, via le Made in France (33%) et la consommation en circuits courts (33%) apparaît également comme constitutive de l’idée de responsabilité. Dans une moindre mesure, l’attention à la réduction des déchets et à la consommation de plastique lui sont aussi associées.
▪ Face à la diversité des incarnations de la consommation responsable, les Français estiment majoritairement que s’orienter vers ce mode de consommation ne représente pas un changement fondamental de mode de vie mais nécessite seulement quelques ajustements (63%). Alors même que l’idée de consommer moins, mais mieux fait partie des premières associations à la consommation responsable, les Français n’écartent pas de la définition le fait de consommer des produits différents. Il y a ainsi un véritable équilibre entre l’idée de réduire sa consommation (48%) et l’idée d’avoir recours à d’autres produits plus responsables (51%).
▪ Il n’y a pas non plus de réponse évidente pour les Français sur l’aspect financier de la consommation responsable, la moitié des Français estimant que c’est un mode de consommation accessible à tous (46% et jusqu’à 52% chez ceux qui estiment consommer comme cela aujourd’hui) quand l’autre moitié estime qu’il s’agit d’un privilège réservé à quelques-uns. Dans cette optique, ils n’établissent pas non plus une vision tranchée du coût de la consommation responsable, 52% indiquant qu’elle revient moins cher que la consommation traditionnelle, l’autre moitié se prononçant plutôt pour l’inverse.
▪ Alors, consommer responsable, plutôt un enjeu économique ou écologique ? Dans l’ensemble, les Français se montrent encore une fois partagés, 51% déclarant que s’ils devaient aujourd’hui consommer de manière plus responsable, ce serait en premier lieu pour des considérations écologiques, et 47% affirmant que leur motivation première serait plutôt de faire des économies. Alors que cet enjeu économique est davantage mis en avant par les plus âgés, les plus jeunes, les plus aisés, ainsi que ceux qui déclarent aujourd’hui consommer de manière responsable accentuent davantage les enjeux environnementaux.
La consommation responsable, un mode de vie à définir
▪ Consommer de manière responsable est un concept qui regroupe de nombreuses réalités pour les Français où se mêlent pratiques et nouveaux concepts de consommation. Ils l’associent en premier lieu à une consommation maîtrisée, passant par le recyclage (37%) et le fait maison (36%), dans l’optique de consommer moins, mais mieux (34%). La consommation locale, via le Made in France (33%) et la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

La gestion du budget au quotidien : un exercice réussi pour les Français ?
▪ La très grande majorité des Français estime bien gérer son budget au quotidien (89%), les plus âgés manifestant une confiance encore plus grande que la moyenne dans leurs compétences de gestionnaires (97%), à la différence des plus jeunes, plus modestes (17% estiment mal gérer leurs finances, contre 10% de l’ensemble). Cependant, on note que ce sentiment de bonne gestion reste relatif : seuls 30% estiment très bien gérer leur budget. Conformément à cet état d’esprit, la plupart des Français estiment consacrer juste le temps qu’il faut à la gestion de leurs dépenses (66%), et déclarent généralement bien savoir où ils se situent financièrement en milieu de mois (89%), les plus jeunes étant à nouveau légèrement plus fragiles sur ces questions.
▪ Derrière l’impression d’une bonne gestion de son budget, on constate que les Français connaissent régulièrement des situations de difficulté concernant leur gestion financière. Près d’un tiers déclare ainsi craindre chaque mois de se trouver à découvert en fin de mois… et 42% estiment se trouver effectivement en situation de découvert au moins une fois par an, signe d’une gestion peut-être moins évidente qu’il n’y paraît. Heureusement, 72% affirment réussir au moins une fois par an (et 54% au moins une fois par trimestre) à mettre de l’argent de côté.
▪ Pour les aider à faire face à ces risques de fluctuations financières, les Français déclarent avoir recours à plusieurs stratégies. La première consiste à essayer de réduire ses dépenses (83%), une solution privilégiée à celle d’une augmentation de ses revenus (par la revente ou la location d’objets, la location de son appartement, etc. : 15%). Cette seconde solution est néanmoins davantage privilégiée par les hommes, les populations les plus aisées et les habitants de région parisienne.
▪ La seconde stratégie de gestion repose sur l’utilisation d’applications de gestion du budget, auxquelles 38% des Français déclarent qu’ils pourraient avoir recours.
La gestion du budget au quotidien : un exercice réussi pour les Français ?
▪ La très grande majorité des Français estime bien gérer son budget au quotidien (89%), les plus âgés manifestant une confiance encore plus grande que la moyenne dans leurs compétences de gestionnaires (97%), à la différence des plus jeunes, plus modestes (17% estiment mal gérer leurs finances, contre 10% de l’ensemble). Cependant, on note que ce sentiment de bonne ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

Cette note dresse un état des lieux du dynamisme et du rayonnement régional de douze métropoles en matière d’emploi : Aix-Marseille, Bordeaux, Grenoble, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes, Nice, Rennes, Rouen, Strasbourg et Toulouse.
Certaines partagent leur dynamique d’emploi avec les territoires régionaux avoisinants : c’est le cas de Lyon, Nantes, Marseille et, dans une moindre mesure, de Bordeaux et Rennes.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Emploi - Discriminations selon l'âge | FRANCE STRATEGIE 11/2018

Etude/Rapport (COMPETENCES )

... Lire [+]

y

Ce document de travail traite plusieurs questions : quels sont les fondements et les pratiques du droit anti-discrimination selon l’âge ? Que nous apprennent les travaux existants sur les discriminations selon l’âge ? Le rendement de l’expérience a-t-il évolué au fil des générations ? L’augmentation de l’emploi des seniors depuis vingt ans en France se fait-elle au détriment de leur salaire, toutes choses égales par ailleurs ?

La première partie examine les fondements du droit des discriminations et la situation des seniors sur le marché du travail, la seconde présente une revue de littérature théorique et empirique sur les discriminations selon l’âge et la troisième rappelle les principaux résultats des études sur les profils âge-salaire et âge-productivité.

La quatrième et dernière partie décrit nos résultats empiriques sur la relation âge-salaire, obtenus à partir de cohortes de salariés à temps complet reconstituées par la méthode des pseudo-panels et avec les techniques économétriques standards d’identification du " vrai " effet âge sur les salaires (décomposition à la Deaton et modèle en deux étapes à la Heckman).

À un niveau agrégé, on constate que le salaire mensuel ne baisse pas forcément en France avec l’âge pour les seniors qui restent en emploi, contrairement à ce qu’on observe dans d’autres pays avancés (Royaume-Uni, États-Unis et Allemagne). Le profil des salaires des femmes selon l’âge est bien plus plat que celui des hommes et montre aussi " un décrochage " très rapide des salaires féminins par rapport aux salaires masculins. Pour les personnes qui ont un diplôme strictement inférieur au bac, le salaire mensuel diminue à partir d’un certain âge. Enfin, les seniors qui restent en activité ont en moyenne des caractéristiques observables et non observables plus rémunératrices que celles de leurs homologues inactifs, au chômage ou à temps partiel. La simulation des salaires des seniors, une fois prise en compte leur sélection dans l’emploi, montre en moyenne une diminution à partir de 57 ans qui n’affecte cependant pas les plus diplômés. Cet effet de sélection positif des seniors distingue la France des pays pour lesquels des travaux ont été recensés.
Ce document de travail traite plusieurs questions : quels sont les fondements et les pratiques du droit anti-discrimination selon l’âge ? Que nous apprennent les travaux existants sur les discriminations selon l’âge ? Le rendement de l’expérience a-t-il évolué au fil des générations ? L’augmentation de l’emploi des seniors depuis vingt ans en France se fait-elle au détriment de leur salaire, toutes choses égales par ailleurs ?

La première ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

Depuis le 1er janvier 2019, chaque salarié français possède un compte personnel de formation crédité de 500 euros. Chacun pourra utiliser cette somme pour bénéficier de formations professionnelles et acquérir de nouvelles compétences. L'accent est donc mis sur l'initiative individuelle, une petite révolution après des années de systèmes collectifs complexes. Le changement semblait inéluctable pour répondre à la transformation d'un monde du travail toujours plus digital et qui bouge de plus en plus vite. Toutefois, cette seule mise en place ne suffit pas. Désormais, les organismes de formation vont devoir clarifier et étoffer leur offre, de même que les services ressources humaines des entreprises vont devoir apprendre à gérer les initiatives personnelles de leurs employés en la matière. Le plan de formation, dans les faits, semble donc être idéal, encore faut-il que les bonnes pratiques suivent désormais dans la réalité. Des détails. Pas de chiffres. Depuis le 1er janvier 2019, chaque salarié français possède un compte personnel de formation crédité de 500 euros. Chacun pourra utiliser cette somme pour bénéficier de formations professionnelles et acquérir de nouvelles compétences. L'accent est donc mis sur l'initiative individuelle, une petite révolution après des années de systèmes collectifs complexes. Le changement semblait inéluctable pour répondre à la transformation d'un monde du ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Enquête Besoin en Main-d'Oeuvre 2018 | CREDOC;Pôle Emploi 01/04/2018

Etude/Rapport | Actualités (COMPETENCES )

... Lire [+]

y

L’enquête sur les " Besoins en Main-d’Oeuvre des entreprises " pour l’année 2018 fait état d’une hausse inédite de 18,7% du nombre de projets de recrutement dans les 405 bassins d’emploi français (Métropole et DOM) et les 24 secteurs d’activité économique recensés.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Enquête Besoin en Main-d'Oeuvre 2018 - Fiche sectorielle Commerce | CREDOC;Pôle Emploi 01/04/2018

Etude/Rapport | Actualités (COMPETENCES )

... Lire [+]

y

12,5% des projets de recrutement en 2018
Spécificité du secteur
• 43% de recrutements pour faire face à un surcroît d’activité ponctuel
• 42,5% des embauches envisagées sont en CDD de plus de 6 mois (+7,3 points par rapport à 2017)
5,7% projets de recutement pour les PDL

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Enquête Besoin en Main-d'Oeuvre 2018 - Fiche sectorielle Industrie | CREDOC;Pôle Emploi 01/04/2018

Etude/Rapport | Actualités (COMPETENCES )

... Lire [+]

y

8,6% des projets de recrutement en 2018
Spécificité du secteur
• 62% des recrutements envisagés en CDI (+12 points par rapport à 2017)
• 32,8% de recrutements pour départs définitifs de salariés
10,3% projets de recutement pour les PDL

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Enquête de conjoncture - Janvier 2018 | CCI DE LA VENDEE 01/2018

Etude/Rapport | Actualités (INFOS CCI)

... Lire [+]

y

RESULTATS de cette ENQUETE à laquelle 803 entreprises vendéennes ont répondu entre le 15 et le 25 janvier 2018.
Trois enseignements majeurs se dégagent sur cette enquête :
1. Pour l'ensemble des secteurs, 2017 aura dépassé les espérances en confirmant la bonne tendance de l'économie française, et 2018 pourrait être une année de consolidation de la reprise.
2. Sur cette fin d'année 2017, la dynamique est du côté de l'industrie et du bâtiment. La part des entreprises ayant une activité en progression atteint des niveaux records.
3. Pour le commerce : après trois premiers trimestres 2017 plutôt marqués par la stabilité, la fin d'année s'est avérée beaucoup plus favorable.
RESULTATS de cette ENQUETE à laquelle 803 entreprises vendéennes ont répondu entre le 15 et le 25 janvier 2018.
Trois enseignements majeurs se dégagent sur cette enquête :
1. Pour l'ensemble des secteurs, 2017 aura dépassé les espérances en confirmant la bonne tendance de l'économie française, et 2018 pourrait être une année de consolidation de la reprise.
2. Sur cette fin d'année 2017, la dynamique est du côté de l'industrie et du bâtiment. La ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Enquête de conjoncture - Janvier 2019 | CCI DE LA VENDEE 02/2019

Etude/Rapport | Actualités

... Lire [+]

y

RESULTATS de notre 40ème ENQUETE DE CONJONCTURE à laquelle 750 entreprises vendéennes ont répondu entre le 24 septembre et le 4 octobre 2018.

Trois enseignements majeurs se dégagent sur cette enquête :
• Une croissance moins soutenue que prévu en 2018 avec un fléchissement de l'activité qui s'est nettement accéléré en fin d'année.
• Ces derniers mois, les outils de production dans l'industrie ont été moins sollicités, pour les services, les tendances sont également moins favorables. Seul le secteur du bâtiment a réussi à stabiliser son activité.
• Un commerce fragilisé par le mouvement des "gilets jaunes".
RESULTATS de notre 40ème ENQUETE DE CONJONCTURE à laquelle 750 entreprises vendéennes ont répondu entre le 24 septembre et le 4 octobre 2018.

Trois enseignements majeurs se dégagent sur cette enquête :
• Une croissance moins soutenue que prévu en 2018 avec un fléchissement de l'activité qui s'est nettement accéléré en fin d'année.
• Ces derniers mois, les outils de production dans l'industrie ont été moins sollicités, pour les services, les ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Enquête de conjoncture - Juin 2018 | CCI DE LA VENDEE 06/2018

Etude/Rapport | Actualités

... Lire [+]

y

RESULTATS de cette ENQUETE à laquelle 879 entreprises vendéennes ont répondu entre le 4 et 18 juin 2018.
Trois enseignements majeurs se dégagent sur cette enquête :
1. Après les très bons résultats enregistrés en 2017, le 1er semestre est marqué par un ralentissement du climat des affaires pour l'ensemble des secteurs d'activité.

2. Un commerce freiné par une consommation peu dynamique et une avant-saison pour les entreprises touristiques moins bonne qu'en 2017.

3. Si la tendance est au ralenti, pour l'industrie et le BTP, le niveau d'utilisation des capacités de production n'a jamais été aussi élevé depuis 2008. Les difficultés à recruter, toujours aussi importantes, pèsent sur la capacité des entreprises à répondre à la demande.
RESULTATS de cette ENQUETE à laquelle 879 entreprises vendéennes ont répondu entre le 4 et 18 juin 2018.
Trois enseignements majeurs se dégagent sur cette enquête :
1. Après les très bons résultats enregistrés en 2017, le 1er semestre est marqué par un ralentissement du climat des affaires pour l'ensemble des secteurs d'activité.

2. Un commerce freiné par une consommation peu dynamique et une avant-saison pour les entreprises touristiques ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Enquête de conjoncture - Octobre 2018 | CCI DE LA VENDEE 10/2018

Etude/Rapport | Actualités

... Lire [+]

y

RESULTATS de notre 39ème ENQUETE DE CONJONCTURE à laquelle 750 entreprises vendéennes ont répondu entre le 24 septembre et le 4 octobre 2018.

Trois enseignements majeurs se dégagent sur cette enquête :
• Une croissance au ralenti ces derniers mois, tendance qui pourrait perdurer sur cette fin d’année,
• Dans l’industrie et le bâtiment, des outils de production moins sollicités alors que le secteur des services est sur une dynamique plus positive,
• Un bilan de saison estivale 2018 au final de bonne tenue, particulièrement pour l’hôtellerie.
RESULTATS de notre 39ème ENQUETE DE CONJONCTURE à laquelle 750 entreprises vendéennes ont répondu entre le 24 septembre et le 4 octobre 2018.

Trois enseignements majeurs se dégagent sur cette enquête :
• Une croissance au ralenti ces derniers mois, tendance qui pourrait perdurer sur cette fin d’année,
• Dans l’industrie et le bâtiment, des outils de production moins sollicités alors que le secteur des services est sur une dynamique plus ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

Cette étude présente les caractéristiques socio-démographiques et académiques des étudiants. Ces données sont issues de l’enquête nationale Conditions de vie des étudiants (CdV) réalisée entre le 14 mars et le 23 mai 2016 par l’Observatoire national
de la vie étudiante (OVE).
Réalisée à un rythme triennal depuis sa création en 1994, l’enquête CdV a pour ambition de recueillir et d’analyser des informations pertinentes sur les conditions de vie des étudiants sous ses différents aspects. Pour ce faire, l’OVE sollicite les étudiants, en les invitant à répondre à un questionnaire (en ligne depuis 2010). Afin de garantir la validité scientifique des résultats, cette enquête est réalisée auprès d’un échantillon aléatoirement sélectionné au sein de la population étudiante en France.
Cette étude présente les caractéristiques socio-démographiques et académiques des étudiants. Ces données sont issues de l’enquête nationale Conditions de vie des étudiants (CdV) réalisée entre le 14 mars et le 23 mai 2016 par l’Observatoire national
de la vie étudiante (OVE).
Réalisée à un rythme triennal depuis sa création en 1994, l’enquête CdV a pour ambition de recueillir et d’analyser des informations pertinentes sur les conditions de vie ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

Ce livre blanc, rédigé sous la direction de Madeleine Besson, présente un questionnement très actuel sur les enjeux de la transformation numérique pour l’entreprise du futur. Comment vont se modifier les processus d’une entreprise et son modèle d’affaire ? Quelle sera l’évolution de la notion de création de valeur ? Quel impact aura cette transformation sur la place de l’humain dans l’entreprise ? Ces questions, comme d’autres tout aussi pertinentes, sont abordées par les experts de l’IMT qui viennent questionner le principe même de l’entreprise, comme le sens de tous ses maillons traditionnels (conception, production, utilisation, client, valeur,…).
Ce livre blanc, rédigé sous la direction de Madeleine Besson, présente un questionnement très actuel sur les enjeux de la transformation numérique pour l’entreprise du futur. Comment vont se modifier les processus d’une entreprise et son modèle d’affaire ? Quelle sera l’évolution de la notion de création de valeur ? Quel impact aura cette transformation sur la place de l’humain dans l’entreprise ? Ces questions, comme d’autres tout aussi ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

L’aspiration des jeunes à quitter le logement parental pour avoir un logement autonome ne se dément pas malgré la détérioration de l’accès à l’indépendance fnancière et la hausse générale du prix de la pierre ou de l’immobilier locatif. Les résultats du Baromètre DJEPVA sur la jeunesse 2018 viennent très largement contrebalancer l’image de jeunes souhaitant bénéfcier le plus longtemps possible du confort du domicile familial. Ces données nouvelles font même apparaître que le niveau de satisfaction et de confance en l’avenir des jeunes dépend pour beaucoup de leur accès à un logement autonome. Dans ce contexte, l’amélioration de l’information sur les dispositifs d’aide au logement constitue un enjeu majeur de politique publique. L’aspiration des jeunes à quitter le logement parental pour avoir un logement autonome ne se dément pas malgré la détérioration de l’accès à l’indépendance fnancière et la hausse générale du prix de la pierre ou de l’immobilier locatif. Les résultats du Baromètre DJEPVA sur la jeunesse 2018 viennent très largement contrebalancer l’image de jeunes souhaitant bénéfcier le plus longtemps possible du confort du domicile familial. Ces données ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Etude des salaires - Quelles rémunérations pour les commerciaux en 2018 ? | UPTOO 2018

Etude/Rapport | Actualités (BUSINESS)

... Lire [+]

y

Pour la septième année consécutive, le cabinet de recrutement Uptoo dévoile son étude exclusive sur les salaires des commerciaux B2B en France. Réalisée à partir d’un échantillon de plus de 50 000 profils commerciaux, celle-ci présente les tendances de rémunération pour l’année 2017 par secteur, par fonction et par région.
Elle est la seule en France à être exclusivement dédiée aux commerciaux et à intégrer la ventilation entre rémunérations fixes et variables.
Flashback : l’année dernière, nous observions des packages moyens en hausse sur la majorité des profils (+ 2,4%).
Portés par la guerre des talents sur le marché des commerciaux B2B, nous augurions une tendance haussière pour l'année à venir. Un an plus tard, force est de constater que ce n'est pas le cas : les salaires ont stagné en 2017.
Dans un contexte où la croissance reprend, nous assistons pourtant à un investissement massif des entreprises dans leur force commerciale. Avec des volumes de recrutement records (+10% par rapport à 2016), plus de 60% des embauches de cadres ont concerné la vente et le marketing selon l'APEC.
Face à cette demande croissante, il y a fort à parier que le chiffre de 100 000 postes commerciaux non pourvus en France (source DCF) augmente sensiblement.
Les candidats sont de plus en plus nombreux à abandonner des processus d’embauche avancés quand leurs exigences ne sont pas prises en compte.
Paradoxalement, la rémunération ne suffit plus à attirer les candidats et les entreprises doivent batailler pour les séduire. Ce sont dorénavant la partie fixe de la rémunération, les avantages en nature mais surtout la culture d’entreprise et le bien-être au travail qui sont les nouveaux leviers d’attractivité.
Les directeurs commerciaux devront rester vigilants en 2018 pour bien ajuster leurs pay plans et intégrer ces nouvelles attentes des commerciaux.
Pour la septième année consécutive, le cabinet de recrutement Uptoo dévoile son étude exclusive sur les salaires des commerciaux B2B en France. Réalisée à partir d’un échantillon de plus de 50 000 profils commerciaux, celle-ci présente les tendances de rémunération pour l’année 2017 par secteur, par fonction et par région.
Elle est la seule en France à être exclusivement dédiée aux commerciaux et à intégrer la ventilation entre rémunérations ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

La Commission Paritaire Nationale de la branche, appuyée par l’Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications, a souhaité que soient identifiées les évolutions en cours touchant les entreprises et salariés de la branche et que leurs impacts sur les métiers soient repérés : métiers émergents, évolution des activités / compétences pour les métiers existants, …

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

Les nouveaux enjeux sociétaux, économiques, technologiques et réglementaires constituent des défis pour les entreprises, mais également pour les salarié.e.s. Les transformations induites ont progressivement fait émerger de nouveaux métiers. Il reste que les métiers réellement nouveaux sont marginaux, alors que la très grande majorité d’entre eux se transforment et nécessitent une adaptation à l’évolution des compétences désormais requises pour les exercer. Il en découle pour les cadres, la nécessité de maîtriser un nombre de plus en plus important de compétences qui se situent souvent en dehors de leur coeur de métier. Identifier ces compétences permet aux cadres de travailler leur employabilité et contribue à la compétitivité des entreprises. L’accompagnement à l’acquisition de ces compétences nouvelles est sans aucun doute indispensable pour permettre aux cadres d’évoluer au sein d’organisations en transformation. Les nouveaux enjeux sociétaux, économiques, technologiques et réglementaires constituent des défis pour les entreprises, mais également pour les salarié.e.s. Les transformations induites ont progressivement fait émerger de nouveaux métiers. Il reste que les métiers réellement nouveaux sont marginaux, alors que la très grande majorité d’entre eux se transforment et nécessitent une adaptation à l’évolution des compétences désormais requises pour ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

y

Les MOOC manquent-ils de présence humaine ? La question mérite d’être posée, tant les chiffres diffèrent entre nombre d’inscrits et nombre d’actifs. Cette contribution cherche à identifier les pratiques communicationnelles d’apprenants au sein de MOOC, en prenant soin de différencier xMOOC et cMOOC, ces derniers mobilisant plus les relations humaines. De ces pratiques, nous chercherons à comprendre s’il y a un réel enjeu à " humaniser " les MOOC, tant pour les apprenants que pour les institutions porteuses de ces MOOC. Les MOOC manquent-ils de présence humaine ? La question mérite d’être posée, tant les chiffres diffèrent entre nombre d’inscrits et nombre d’actifs. Cette contribution cherche à identifier les pratiques communicationnelles d’apprenants au sein de MOOC, en prenant soin de différencier xMOOC et cMOOC, ces derniers mobilisant plus les relations humaines. De ces pratiques, nous chercherons à comprendre s’il y a un réel enjeu à " humaniser " les ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Formations et emploi - 2018 | INSEE 2018

Etude/Rapport (COMPETENCES )

... Lire [+]

2y

Fruit d’une coopération entre l’Insee et les organismes statistiques travaillant sur le thème de la formation, cette nouvelle édition de Formations et emploi présente un ensemble d’indicateurs et d’analyses sur le système éducatif, l‘insertion professionnelle des jeunes et la formation tout au long de la vie.
Cette édition 2018 s’ouvre sur une vue d’ensemble qui dresse un panorama global s’appuyant sur les dernières données disponibles, tout en les inscrivant dans une perspective temporelle plus longue. Un éclairage présente les différents concepts et mesures de la formation.
Trois dossiers traitent successivement de l’accès à la formation professionnelle, de la place de la formation selon les parcours professionnels des salariés et de l’évolution sur vingt ans de l’insertion des jeunes sur le marché du travail.
Enfin, vingt quatre fiches thématiques complètent l’ouvrage en présentant les données essentielles, commentées et illustrées, avec un angle de comparaison internationale.
Fruit d’une coopération entre l’Insee et les organismes statistiques travaillant sur le thème de la formation, cette nouvelle édition de Formations et emploi présente un ensemble d’indicateurs et d’analyses sur le système éducatif, l‘insertion professionnelle des jeunes et la formation tout au long de la vie.
Cette édition 2018 s’ouvre sur une vue d’ensemble qui dresse un panorama global s’appuyant sur les dernières données disponibles, tout en ...

Z