m

Documents : N°spéciaux  | enregistrements trouvés : 200

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 144

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

N° spécial bilan des Echos sur l'année économie 2012-2013. Au sommaire :
- Les temps forts de l'année
- Le monde à la recherche du rebond
- Croissance mondiale : le grand basculement
- Entreprises : s'adapter à tout prix
- Les 30 qui ont fait 2012

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

A l'ère du sport business | Problèmes économiques 01/04/2016

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Le secteur du sport a connu durant de longues années un taux de croissance supérieur à celui du PIB mondial. La médiatisation des événements sportifs et la commercialisation des produits dérivés en font aujourd’hui une activité économique très rentable.

SOMMAIRE :

État des lieux de l’économie du sport
Observatoire géostratégique du sport
Entretien avec Wladimir Andreff
Pendant des années, le secteur du sport a connu un taux de croissance supérieur à celui du produit intérieur brut (PIB) mondial. Depuis 2008, il est également touché par la crise, mais la dynamique du sport de haut niveau et l’intérêt croissant de certains pays, notamment d’Asie centrale et du Golfe, soutiennent sa croissance. Pour les pays émergents, l’investissement dans le sport est avant tout un moyen de diversifier leurs économies. En ce qui concerne les ligues professionnelles, l’opposition entre les modèles de ligues ouvertes et fermées continue à animer les débats. Si le système des ligues fermées se rapproche en Amérique du Nord d’une forme d’économie planifiée, les ligues européennes sont, elles, confrontées au monopole des équipes les plus performantes, ainsi qu’à l’endettement croissant des clubs.
Droits du football : la surenchère
The Conversation
François Lévêque
Les transferts et les salaires des joueurs de football coûtent de plus en plus cher aux clubs. Les fonds qui permettent de financer ce système proviennent pour l’essentiel des droits de retransmission télévisée. En Angleterre, le championnat le plus riche du monde, le montant des droits que se partagent les clubs a été multiplié par huit en quinze ans. Les chaînes de télévision, intéressées par la retransmission des matchs de football sont mises en concurrence via un système d’enchères séquentielles qui entraîne une inflation des droits. Les acheteurs finissent par verser à la ligue professionnelle des montants équivalant à la totalité des profits escomptés auprès des abonnés et annonceurs de publicité.
Les clubs dominants du football professionnel
VoxEU. org
Stefan Szymanski
La domination qu’exerce un nombre restreint de clubs est une caractéristique que partagent presque toutes les ligues de football. Ce phénomène s’observe indépendamment de la taille de la ligue ou du pays dans lequel la compétition se déroule. Souvent cette suprématie est associée à l’absence de concurrence. Cependant, dans les compétitions de football il s’agit d’une domination qui s’exerce en présence d’une concurrence. Une telle situation peut également être observée sur le marché des boissons sucrées : l’accès à ce marché n’est ni difficile, ni onéreux. Pourtant, Coca-Cola domine le secteur grâce à la notoriété acquise au moyen d’un budget colossal consacré à la publicité qui lui permet d’éloigner la menace des concurrents. Dans le football, un mécanisme similaire est à l’œuvre : les équipes victorieuses attirent les supporteurs et les revenus. Un nombre restreint de clubs prospèrent et deviennent ainsi des clubs dominants.
Le sport : une régulation insuffisante
Frankfurter Allgemeine Zeitung
Christian Eichler
Scandales de dopage, dérives financières, pots-de-vin… : une certaine défiance s’est aujourd’hui installée vis-à-vis du sport et notamment de ses instances dirigeantes. On leur reproche d’être devenues des structures inadaptées, incapables de se réformer. Dans de nombreux cas, les fédérations sportives sont en effet restées figées dans des formes établies au XIXe siècle quand le sport moderne est né sous le modèle de l’amateur-gentleman. Cette organisation repose sur la confiance, les systèmes de contrôle et la transparence y étant bien souvent inexistants. Face à l’importance des enjeux financiers et symboliques qui caractérisent le sport moderne, les instances dirigeantes sont souvent dépassées.
Tour de France : le spectacle et l’argent
La Vie des idées
Jean-François Mignot
Le cyclisme s’organise dès ses débuts comme un sport professionnel dans lequel les coureurs s’affrontent pour rafler les primes de course. Le Tour de France, créé en 1903 par le quotidien sportif L’Auto, s’inscrit dans ce contexte. Le Tour est aujourd’hui la course cycliste le plus prestigieuse au monde. L’essor de la société de consommation, de la civilisation des loisirs et des médias de masse a fait de cet événement sportif un véritable spectacle dans lequel les gains des coureurs ont toujours joué un rôle important. Les primes offertes qui s’ajoutent aux salaires mensuels fixes, doivent être suffisamment élevées pour attirer les meilleurs coureurs et pour les motiver à lutter pour la victoire. Depuis 1903, ces primes ont beaucoup varié, à la fois par rapport au revenu d’un salarié français moyen ainsi qu’entre le vainqueur de l’épreuve et un coureur moyen du Tour.
Sport et politiques publiques : vers une réorientation
Rapport public - Synthèse
Cour des comptes
L’État joue un rôle majeur dans l’organisation et la régulation des activités sportives. Les montants financiers alloués à leur développement sont considérables: 4,3 milliards d’euros par an. Cependant, l’essentiel de l’effort financier est assuré par les collectivités : elles prennent en charge environ 70 % des dépenses publiques liées au sport. En ce qui concerne l’État, il poursuit deux grands objectifs : faire accéder le plus grand nombre de citoyens à une large variété de disciplines sportives et à amener la Franceà figurer parmi les nations les plus performantes dans le sport de haut niveau. Dans ces deux domaines, l’action publique mérite d’être réformée, selon un récent rapport de la Cour des comptes, qui souligne que l’intervention de l’État manque d’efficience et d’efficacité.
Le secteur du sport a connu durant de longues années un taux de croissance supérieur à celui du PIB mondial. La médiatisation des événements sportifs et la commercialisation des produits dérivés en font aujourd’hui une activité économique très rentable.

SOMMAIRE :

État des lieux de l’économie du sport
Observatoire géostratégique du sport
Entretien avec Wladimir Andreff
Pendant des années, le secteur du sport a connu un taux de croissance sup...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

A la recherche de la ville durable | Terraeco 01/11/2013

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- n° Supplément n°51 - 22 p.

Dossier - A l'occasion du sommet mondial Ecocity, " Terra eco " vous propose de découvrir son supplément gratuit pour comprendre comment nos cités peuvent relever les défis à venir, à commencer par celui du changement climatique.

SOMMAIRE :

Quelle âme pour la ville durable ?
En 2050, deux tiers des humains vivront en en milieu urbain. C’est donc en ville que se joue la métamorphose de notre société.

Ville durable : ils changent le monde
De l’architecte George Ferguson à la lanceuse d’alerte Anna Somers-Cocks, voici quelques-uns de ceux qui veulent faire évoluer les villes.

" Il faut partir de l’existant soutenable et l’améliorer "
Philosophe et économiste, Patrick Viveret pense que la ville de demain se construit dès aujourd’hui, avec l’humain et l’environnement.

Les villes face au changement climatique
La forte concentration d’habitants, d’infrastructures et de biens matériels rend les villes vulnérables aux aléas climatiques. Infographie.

Le super marché de la ville durable
Face à des entreprises qui voient l’urbanité de demain comme un eldorado, les élus doivent faire les bons choix. Sans toujours avoir toutes les cartes en main.

La ville est à l’écoute
Les raisons ne manquent pas pour rendre nos cités encore plus connectées. Au risque d’empiéter sur la vie privée.

La ville durable met le cap au Sud
Malgré les difficultés économiques et sociales, la ville durable pousse aussi au Sud.

" La ville écologique n’est pas une utopie, c’est un combat "
Pour Thierry Paquot, philosophe de l’urbain, on ne pourra penser la ville écologique que si l’on s’ouvre à toutes les surprises, et que l’on revoit nos modes de vie de fond en comble.
Dossier - A l'occasion du sommet mondial Ecocity, " Terra eco " vous propose de découvrir son supplément gratuit pour comprendre comment nos cités peuvent relever les défis à venir, à commencer par celui du changement climatique.

SOMMAIRE :

Quelle âme pour la ville durable ?
En 2050, deux tiers des humains vivront en en milieu urbain. C’est donc en ville que se joue la métamorphose de notre société.

Ville durable : ils changent le mo...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Agriculture : écologie pour tous ? | Projet 01/02/2013

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- 1-70

Les campagnes françaises bruissent d’une rumeur croissante : l’agriculture se convertirait à l’écologie ! À tendre l’oreille, la rumeur couvre des mélodies variées : agriculture durable, raisonnée, biologique, écologiquement intensive… Les pouvoirs publics, eux aussi, y vont de leur couplet : " verdissement " à Bruxelles, " agro-écologie " à Paris (cf. S. Le Foll) ! Que couvrent ces dissonances ? Sont-elles vouées à durer, ou sont-elles le fait d’instrumentistes s’accordant avant le début de la symphonie (cf. M. Griffon) ?

Ce serait alors celle d’un nouveau monde. Car l’agriculture actuelle malmène gravement la planète. Au plan mondial, nulle autre activité humaine n’émet autant de gaz à effet de serre. Sapant la biodiversité par la déforestation et l’usage d’intrants chimiques, elle contribue au " sixième événement d’extinction majeure dans l’histoire de la vie sur terre "[1] - et le premier d’origine humaine. Elle ponctionne 75 % de la consommation mondiale d’eau douce, provoquant des pénuries sans précédent. L’agriculture conventionnelle, OGM ou non, n’est pas non plus sans incidence sur la santé de sa main-d’œuvre et des consommateurs.

L’agriculture est elle-même victime des dégradations environnementales. Le changement climatique limite d’ores et déjà les rendements du riz, du blé et du maïs, tout comme la production laitière. Il influence les maladies des végétaux. L’érosion des sols réduit leur capacité à stocker l’eau.

Mais, si les pionniers du bio font école, aujourd’hui en France la majorité des agriculteurs restent les héritiers de la grande modernisation d’après-guerre. Animés par l’utopie du progrès, ils ont vu dans la science, le renouveau des techniques et les subventions publiques une promesse, longtemps tenue : celle de rendements accrus, d’un confort meilleur, de revenus garantis. Admettre maintenant qu’en épousant cet espoir ils maltraitaient à ce point leur premier outil de travail - la nature - n’est pas chose facile. Reconsidérer profondément leur système de production moins encore.

Se sentant jugés, ces agriculteurs n’apprécient guère la chanson écolo (cf. le débat animé entre représentants de la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles) et de France nature environnement. On ne change pas si aisément de pratiques professionnelles, ni de modèle économique, pas davantage d’équipements sur lesquels on a investi pour des décennies. Encore moins d’environnement économique, quand l’agriculteur est devenu le sous-traitant de l’industrie et de la grande distribution (cf. M. Calame). Et quel rôle pour la science ?

L’Inra semble avoir finalement pris la mesure de l’enjeu (cf. J.-F. Soussana). Mais pourquoi ne pas d’abord miser sur la fantastique inventivité des agriculteurs eux-mêmes (cf. J. M. von der Weid) ? Il faut entendre leur enthousiasme à réinventer le métier (cf. V. Tardieu) ! Et si l’agroécologie, qui oppose l’ancrage territorial, le chant de la terre, la diversité et l’intensité du vivant à la standardisation des chaînes industrielles, portait en germe une transformation économique globale (cf. X. Ricard) ?

Bien sûr, les agriculteurs n’ont pas toutes les clés de la partition. Comment mettre des priorités entre les objectifs assignés à l’agriculture : produire plus, rémunérer le travail agricole, respecter l’environnement ? La réponse est éminemment politique. La FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) prédit que la demande de produits agricoles augmentera de 70 % d’ici 2050. Mais rien n’est écrit d’avance : ni la généralisation du mode de vie occidental, ni la priorité donnée à l’alimentation du bétail et des moteurs sur celle des humains (cf. O. De Schutter). Ni la misère promise au 1,5 milliard de paysans pauvres si la loi de la compétitivité régit seule le marché agricole mondialisé (cf. H. Rouillé d’Orfeuil). Quelle loi faire prévaloir : celle du marché et des prix bas, ou celle du territoire et de sa population ?

Pathétique serait l’incapacité des pouvoirs publics à fixer un cap. En 2013, l’Europe doit décider de sa nouvelle politique commune, tandis qu’une loi d’avenir pour l’agriculture est promise en France à l’automne. Gageons que l’année ne laissera pas un goût d’inachevé.

SOMMAIRE :


De secteur primaire il n’y a plus, ou presque, dans les pays développés. L’agriculture y est un simple maillon d’une chaîne industrielle. Ce système mène dans l’impasse : sanitaire, sociale, environnementale. Pourra-t-on se contenter de l’aménager ?



Chercheur
L’agroécologie : noyau dur d’une alternative au capitalisme
1er février 2013
Xavier Ricard Lanata
Standardisation, rentabilité, fluidité… Aux mots clefs de l’agroindustrie, l’agroécologie propose de substituer la diversité du vivant, la beauté de la nature, la densité de la relation humaine,...

Acteur de terrain
Petit lexique écolo-agricole
23 janvier 2013
Stéphanie Cabantous
Agriculture conventionnelle, durable, raisonnée, intégrée, paysanne, biologique… Vous en voulez encore ? Agro-écologie, permaculture, agriculture à haute valeur environnementale, écologiquement...


Chercheur
Vers une septième révolution agricole
22 janvier 2013
Michel Griffon
L’histoire longue des révolutions techniques agricoles montre que l’impact sur l’environnement ne date pas d’hier. Mais la grande modernisation des dernières décennies aboutit à une impasse...

Acteur de terrain
La FNSEA convaincra-t-elle les écolos ?
21 janvier 2013
Jean-Claude Bévillard et Christiane Lambert
Entretiens croisés - Les agriculteurs ne sont plus allergiques à l’écologie. Mais la vice-présidente du principal syndicat agricole français en appelle au réalisme économique : elle demande du temps,...


Responsable politique
Stéphane Le Foll, " Une vraie ambition pour l’agroécologie "
16 janvier 2013
Stéphane Le Foll
Entretien - Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, veut réconcilier tous les agriculteurs autour d’une troisième voie, entre défense et contestation de l’agriculture conventionnelle. Une...

Responsable politique
" L’agriculture industrielle a des coûts cachés pour la collectivité "
4 janvier 2013
Olivier De Schutter
Entretien - Le développement de l’agriculture conventionnelle au XXe siècle s’est fait sur le dos de l’environnement et de la justice sociale. Face à cette crise silencieuse, le rapporteur spécial des...


Chercheur
Pour des agricultures intensives en travail
3 janvier 2013
Henri Rouillé d’Orfeuil
Les agricultures des pays de l’OCDE emploient 3 % de la population active. Déployer ce modèle à l’échelle mondiale, quand 60 % des actifs en Asie et en Afrique sont paysans, mettrait 1,5 milliard de...

Acteur de terrain
Figures de paysans écolos
3 janvier 2013
Vincent Tardieu
Installés en bio ou récemment convertis à l’une des formes de l’agriculture écologique, néo-ruraux ou enfants de paysans, les portraits dressés par Vincent Tardieu laissent transparaître...


Vu d'ailleurs
Agriculture durable : le Brésil ouvre le bal
19 décembre 2012
Jean Marc von der Weid
Pour améliorer le sort des petits producteurs brésiliens, une ONG a mutualisé les savoirs des paysans, des techniciens et des chercheurs. Un programme ambitieux cité en exemple par les Nations...

Acteur de terrain
L’agroécologie envoie paître l’industrie
19 décembre 2012
Matthieu Calame
Par son organisation et ses standards, l’agriculture conventionnelle imite l’industrie. Pour envisager une filière plus durable, plus respectueuse de l’environnement en amont comme en aval, c’est tout...










Les campagnes françaises bruissent d’une rumeur croissante : l’agriculture se convertirait à l’écologie ! À tendre l’oreille, la rumeur couvre des mélodies variées : agriculture durable, raisonnée, biologique, écologiquement intensive… Les pouvoirs publics, eux aussi, y vont de leur couplet : " verdissement " à Bruxelles, " agro-écologie " à Paris (cf. S. Le Foll) ! Que couvrent ces dissonances ? Sont-elles vouées à durer, ou sont-elles le fait ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 45 p.

L’Allemagne qui bénéficie aujourd’hui d’une situation économique favorable en Europe, le doit à des choix stratégiques qui se sont révélés gagnants : relance industrielle, réformes sociales du marché du travail ; relance de l’investissement public et soutien de la consommation intérieure. Mais elle doit aussi faire face à deux défis majeurs : le vieillissement de la population et la transition énergétique qui fait actuellement l’objet d’un intense débat dans la société allemande. L’Allemagne qui bénéficie aujourd’hui d’une situation économique favorable en Europe, le doit à des choix stratégiques qui se sont révélés gagnants : relance industrielle, réformes sociales du marché du travail ; relance de l’investissement public et soutien de la consommation intérieure. Mais elle doit aussi faire face à deux défis majeurs : le vieillissement de la population et la transition énergétique qui fait actuellement l’objet d’un ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Apprendre à coopérer | Sciences Humaines 01/06/2016

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- n° 282 - p.26 à p.47

L’espèce humaine est sans doute la plus coopérative de toutes. Mais diriez-vous d’un esclave qu’il coopère avec son maître ? Sans doute pas. Il travaille pour lui dans les strictes limites de ses obligations. Coopérer, ce n’est pas seulement se soumettre aux ordres, échanger des services ou partager des tâches : c’est le faire librement et avoir un but commun. " Coopérer, souligne Benoît Dubreuil, suppose que l’on aurait aussi de bonnes raisons de ne pas le faire. " C’est sans doute pourquoi il n’est pas si facile d’y arriver. La poursuite des intérêts légitimes de chacun est aussi la plus ordinaire des libertés. Dans le couple comme entre internautes, à l’école comme au travail, entre personnes comme entre pays, instaurer la coopération est un problème. Y parvient-on mieux avec l’aide d’un idéal commun, d’un bénéfice collectif ou d’un surcroît de règles ? L’espèce humaine est sans doute la plus coopérative de toutes. Mais diriez-vous d’un esclave qu’il coopère avec son maître ? Sans doute pas. Il travaille pour lui dans les strictes limites de ses obligations. Coopérer, ce n’est pas seulement se soumettre aux ordres, échanger des services ou partager des tâches : c’est le faire librement et avoir un but commun. " Coopérer, souligne Benoît Dubreuil, suppose que l’on aurait aussi de bonnes raisons ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Apprendre par soi-même | Sciences Humaines 01/03/2014

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- n° 257 - 34-57

Apprendre serait-il réservé au temps passé dans la classe, ou sur les bancs de l’université?? C’est la première idée qui surgit.


En même temps, chacun sait que l’on apprend à tout moment?: les bébés n’ont de cesse d’apprendre à marcher, parler… À tous les âges de la vie, chacun cherche à enrichir ses connaissances, ses compétences, sa compréhension du monde et des autres.


Les animaux aussi apprennent - éviter un prédateur, débusquer de la nourriture… C’est même à partir de chiens, de rats ou de grands singes qu’ont été élaborées par les psychologues les premières théories de l’apprentissage.


D’où nous vient cette immense soif d’apprendre qui semble aujourd’hui plus intense que jamais?? Les universités populaires et autres cafés à thème font salle pleine?; les manuels d’apprentissage pour les nuls connaissent un succès étonnant. Sans compter les possibilités croissantes offertes par le numérique. Cours en ligne accessibles à tous (MOOCs), sites divers pour apprendre les langues, la musique, parfaire ses aptitudes ou enrichir sa culture, ont amplifié le phénomène. Les pratiques d’autoformation et démarches autodidactes se multiplient. Les bricoleurs astucieux sont devenus sur le Net des hackers, champions de l’autoapprentissage et des échanges entre pairs…


L’éducation non formelle (hors l’école), les apprentissages implicites font l’objet de recherches de plus en plus nombreuses. "?Apprendre tout au long de la vie?", mot d’ordre lancé par l’Europe à la fin du XXe siècle, se décline aujourd’hui en de multiples programmes. Les institutions de formation cherchent à valoriser ces connaissances et ces compétences que chacun acquiert par lui-même, au fil de sa vie, de ses expériences, de son contact avec les autres ou de ses propres démarches suscitées par la curiosité et la soif d’apprendre.
Apprendre serait-il réservé au temps passé dans la classe, ou sur les bancs de l’université?? C’est la première idée qui surgit.


En même temps, chacun sait que l’on apprend à tout moment?: les bébés n’ont de cesse d’apprendre à marcher, parler… À tous les âges de la vie, chacun cherche à enrichir ses connaissances, ses compétences, sa compréhension du monde et des autres.


Les animaux aussi apprennent - éviter un prédateur, débusquer de la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L’énergie, on ne la voit pas. Sur elle reposent pourtant nos déplacements, notre confort, nos relations, nos modes de production et de consommation, notre agir politique. Changer de modèle énergétique, c’est changer de société. L’occasion de la rendre plus juste ?

SOMMAIRE
L’énergie au XXIème siècle, le sens des limites
" Manger ou se chauffer, il faut choisir ! "
Droit à l’énergie, progrès ou illusion ?
Vers des transports amoureux du climat ?
Les prix de l’immobilier en question
Se libérer de la consommation
Au fondement matériel de la démocratie
Remunicipaliser l’électricité : le modèle allemand
Pour une Europe de l’électricité
Ecologie : pourquoi bouge-t-on si peu ?
Un nouveau récit pour une transition juste
L’énergie, on ne la voit pas. Sur elle reposent pourtant nos déplacements, notre confort, nos relations, nos modes de production et de consommation, notre agir politique. Changer de modèle énergétique, c’est changer de société. L’occasion de la rendre plus juste ?

SOMMAIRE
L’énergie au XXIème siècle, le sens des limites
" Manger ou se chauffer, il faut choisir ! "
Droit à l’énergie, progrès ou illusion ?
Vers des transports amoureux du cl...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

En 2014, la croissance du produit intérieur brut (PIB) a été très faible (+ 0,2 %). Dans ce contexte, le taux de chômage a atteint 10,1 % pour la Francemétropolitaine. Le redressement des finances publiques s’est poursuivi, mais à un rythme plus lent que l’année précédente. La dette publique a continué d’augmenter pour atteindre 95,6 % du PIB.

SOMMAIRE :

Démographie France/Royaume-Uni : similarité et différence
Population & Sociétés
Gilles Pison
Avec, au 1er janvier 2015, 64,2 millions d’habitants la France métropolitaine est le troisième pays le plus peuplé d’Europe. Si elle se situe assez loin derrière l’Allemagne (80,8 millions), la taille de la population française est en revanche très proche de celle du deuxième pays le plus peuplé, le Royaume-Uni (64,3 millions). Cette similarité se maintient depuis 20 ans, l’augmentation de la population s’effectuant quasiment au même rythme dans les deux pays. Toutefois, la croissance démographique a des origines différentes, de part et d’autre de la Manche. Alors qu’en France, celle-ci est plus régulière, et vient principalement de l’excédent naturel, elle est, au Royaume-Uni, entretenue par l’excédent migratoire.

Ralentissement des créations d’emploi et hausse du chômage
DARES Analyses
Claude Minni et al.
Dans un contexte de faible croissance économique et de gains de productivité limités, les créations d’emploi ont légèrement ralenti en 2014. Les destructions d’emploi salarié sont restées importantes dans le secteur marchand non agricole. Entre les quatrièmes trimestres 2013 et 2014, le taux de chômage a augmenté de 0,4 point en métropole, en nette hausse chez les hommes. Il s’établit à la fin de 2014 à 10,1 % en métropole et à 10,4 % en France (hors Mayotte). Après une baisse de 2,6 points en 2013, le chômage des jeunes de 15 à 24 ans a augmenté de 1,1 point. Selon la définition du Bureau international du travail (BIT), 2,9 millions de personnes sont au chômage en métropole et 1,4 million se situent dans le halo autour du chômage : sans emploi, elles souhaitent travailler, mais n’ont pas fait de démarche de recherche d’emploi ou ne sont pas disponibles.

Faible croissance du PIB et progression du pouvoir d’achat
INSEE Première
Étienne Debauche, Franck Arnaud et Thomas Laurent
En 2014, la croissance de l’économie française est, comme l’année précédente, faible : le produit intérieur brut (PIB) en euros constants à progresser de + 0,2 % (+ 0,7 % en 2013). Le recul de l’investissement observé en 2013 s’accentue. La consommation des ménages accélère légèrement tandis que le pouvoir d’achat du revenu disponible des ménages croît faiblement, essentiellement en raison du dynamisme des prestations sociales en espèce et des revenus d’activité ainsi qu’au ralentissement des impôts. Le taux d’épargne des ménages s’est redressé, en revanche le taux de marge des sociétés non financières se dégrade de nouveau pour s’établir à 29,4 %, son niveau le plus bas depuis 1985 (28,4 %).

La plus forte hausse du pouvoir d’achat depuis 2007
Note de conjoncture - INSEE
Anne-Juliette Bessone, Vladimir Passeron et Hélène Soual
Selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), le pouvoir d’achat du revenu des ménages devrait, en raison de la stabilité des prix, continuer d’augmenter en 2015 (+ 1,9 % contre + 1,1 % en 2014). Le ralentissement des prélèvements obligatoires (+ 1,2 % en 2015, contre + 2 % en 2014) ainsi que le rebond des revenus de la propriété tendent à accroître le revenu des ménages en termes nominaux. Les revenus d’activité, en revanche, devraient progresser au même rythme qu’en 2014 (+ 1,4 %). Quant aux prestations sociales, celles-ci devraient augmenter à un rythme légèrement supérieur à celui de 2014 (+ 2,6 % contre + 2,3 %).

Stabilité du solde des transactions courantes
Balance des paiements et position extérieure de la France
Banque de France
En 2014, le solde des transactions courantes est déficitaire de 19,7 milliards d’euros, soit - 0,9 % du produit intérieur brut (PIB), après un déficit de - 0,8 % en 2013 et de - 1,2 % en 2012. Grâce à la baisse du prix du pétrole, le déficit des biens a nettement diminué, mais la diminution des excédents des services et des revenus primaires, ainsi que l’augmentation du déficit des revenus secondaires ont contrecarré l’évolution enregistrée au niveau des biens. Dans le domaine de l’investissement, le solde des investissements directs est reparti à la hausse et s’établit à 21 milliards d’euros. Les investissements directs français à l’étranger (IDE) ont à nouveau dépassé les investissements directs étrangers en France, ce qui a toujours été le cas depuis le début des années 2000 à l’exception de 2013.

Reprise des échanges avec les pays membres de l’UE
Le chiffre du commerce extérieur
DGDDI
En 2014, les exportations françaises sont restées relativement stables (+ 0,1 % contre - 1,2 % en 2013) tandis qu’en raison de la baisse des achats énergétiques liée à la chute du prix du pétrole et des volumes importés, les importations ont continué à diminuer (- 1,3 % contre - 2,3 % en 2013). L’allègement de la facture énergétique a ainsi permis d’améliorer le solde commercial qui atteint - 53,8 milliards d’euros à la fin de 2014 (contre - 60,8 milliards en 2013). Si les ventes des secteurs de l’aéronautique et du luxe, traditionnels points forts de la France, ont poursuivi leur progression, celles des produits agricoles et pharmaceutiques - moteurs de la croissance en 2013 - se sont, elles, en revanche contractées.

Le redressement des finances publiques
Rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques
Cour des Comptes
Le redressement des finances publiques s’est poursuivi en 2014, mais à un rythme nettement plus lent qu’en 2013. Le déficit public n’a baissé que de 0,1 point - après 0,7 point en 2013 - pour s’établir à 4,0 % du produit intérieur brut (PIB). L’amélioration du déficit public provient surtout de celui des administrations locales. La dette publique, quant à elle, poursuit sa croissance à un rythme comparable aux années précédentes : elle s’établit à 95,6 % du PIB. Ces évolutions ont été moins bonnes que prévues et sont essentiellement imputables à une croissance économique proche de zéro en 2014 (+ 0,2 % en volume) et à des hausses de prélèvements moins importantes qu’en 2013 et 2012.
En 2014, la croissance du produit intérieur brut (PIB) a été très faible (+ 0,2 %). Dans ce contexte, le taux de chômage a atteint 10,1 % pour la Francemétropolitaine. Le redressement des finances publiques s’est poursuivi, mais à un rythme plus lent que l’année précédente. La dette publique a continué d’augmenter pour atteindre 95,6 % du PIB.

SOMMAIRE :

Démographie France/Royaume-Uni : similarité et différence
Population & Sociétés
Gille...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Après un début d’année 2015 atone, la croissance devrait progressivement s’accélérer, puis en 2016 s’affermir légèrement dans la zone de l’OCDE. Dans les pays non membres de l’OCDE, elle pourrait être plus vigoureuse. La fragilité de la reprise s’explique notamment par la faiblesse persistante de l’investissement. Dans la zone euro et au Japon, la baisse des cours du pétrole, la dépréciation de la monnaie et la relance monétaire devrait soutenir l’activité. Après un début d’année 2015 atone, la croissance devrait progressivement s’accélérer, puis en 2016 s’affermir légèrement dans la zone de l’OCDE. Dans les pays non membres de l’OCDE, elle pourrait être plus vigoureuse. La fragilité de la reprise s’explique notamment par la faiblesse persistante de l’investissement. Dans la zone euro et au Japon, la baisse des cours du pétrole, la dépréciation de la monnaie et la relance monétaire devrait soutenir ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Centres commerciaux : ce que veulent les consommateurs | LSA 05/2018

N°spéciaux | COMMERCE INFOS (TENDANCES)

... Lire [+]

V

SOMMAIRE :

LES CENTRES COMMERCIAUX EN CHIFFRES
Les enseignes
Révolution numérique du commerce, génération émergente de clients, quête d’espaces de vie, de ville et d’envies alternatifs aux vieux temples de la consommation : les mutations sociétales en marche bousculent tous les repères historiques des centres commerciaux.
Qui fait quoi ?
Le parc
Les stratégies

L'ENQUÊTE
Notre monde change, l'immobilier commercial aussi

LES FONCIÈRES : QUI FAIT QUOI ?
Les acteurs majeurs en 22 fiches

CE QUE VEULENT LES CONSOMMATEURS
Je ne veux pas perdre de temps
Je veux fréquenter un site responsable
Je veux retrouver de l’humanité
Je veux toujours être étonné
Je veux faire plus que du shopping
Je veux que l’on assume mes contradictions
Je veux bénéficier de vrais services

TEMOIGNAGE
Le Prado et B’Est jugés par leurs premiers clients !




SOMMAIRE :

LES CENTRES COMMERCIAUX EN CHIFFRES
Les enseignes
Révolution numérique du commerce, génération émergente de clients, quête d’espaces de vie, de ville et d’envies alternatifs aux vieux temples de la consommation : les mutations sociétales en marche bousculent tous les repères historiques des centres commerciaux.
Qui fait quoi ?
Le parc
Les stratégies

L'ENQUÊTE
Notre monde change, l'immobilier commercial aussi

LES FONCIÈRES : QUI ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

HS consacré aux chaînes et groupes de camping. Au sommaire : Poids économique (capacité d'accueil, chiffres d'affaires), Les chaînes, les groupes intégrés, les tour-opérateurs, les centrales de réservations, les groupements commerciaux, l'index des chaines, l'index des groupes et l'index régional.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

HS consacré aux chaînes et groupes de camping. Au sommaire : Poids économique (capacité d'accueil, chiffres d'affaires), Les chaînes, les groupes intégrés, les tour-opérateurs, les centrales de réservations, les groupements commerciaux, l'index des chaines, l'index des groupes et l'index régional.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

HS consacré aux chaînes et groupes de camping. Au sommaire : Poids économique (capacité d'accueil, chiffres d'affaires), Les chaînes, les groupes intégrés, les tour-opérateurs, les centrales de réservations, les groupements commerciaux, l'index des chaines, l'index des groupes et l'index régional.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Chantiers navals 2012. | Marin (Le) 02/2012

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Sommaire :
- Le contexte international : la navale mondiale à l'aube d'une crise majeure, l'Europe de plus en plus marginalisée, Bruxelles remet le cap sur les aides de l'Etat pour les navires "verts", Paquebots et ferries : les marchés divergent.
- Le contexte français : la navale française résiste bien, Jean-Marie Poimbeuf :" l'innovation est le seul moyen de résister à a compétition mondiale".
- Les chantiers français par région. En Vendée : Océa, Delavergne, Plasti-Pêche.
Sommaire :
- Le contexte international : la navale mondiale à l'aube d'une crise majeure, l'Europe de plus en plus marginalisée, Bruxelles remet le cap sur les aides de l'Etat pour les navires "verts", Paquebots et ferries : les marchés divergent.
- Le contexte français : la navale française résiste bien, Jean-Marie Poimbeuf :" l'innovation est le seul moyen de résister à a compétition mondiale".
- Les chantiers français par région. En Vendée : ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Chantiers navals 2013. | Marin (Le) 05/2013

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Hors-série consacré aux chantiers navals français. Tour des régions. Pour la Vendée, fiches d'identité des entreprises :
- Océa
- Delavergne
- Plastipêche
- Navalu

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Chantiers navals 2014. | Marin (Le) 02/2014

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Hors-série consacré aux chantiers navals français. Tour des régions. Pour la Vendée, fiches d'identité des entreprises :
- Océa
- Delavergne
- Navalu
- Plasti-pêche

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Chine, le grand tournant | Problèmes Economiques 04/2013

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- 1-45

A l’occasion du XVIIIe Congrès du parti communiste chinois, qui s’est tenu en novembre 2012, le Comité permanent du Bureau politique du PC, l’instance qui dirige au quotidien la Chine, a été complètement renouvelé. Les hommes forts placés à la tête de l’État en la personne de Xi Jinping, nouveau secrétaire général du PC et Li Kequiang, nouveau premier ministre, tous les deux membres de la cinquième génération de dirigeants chinois nés dans les années 1950, devraient jouer un rôle majeur dans le tournant historique que la Chine doit opérer de son modèle économique afin de rendre la croissance durable et de pouvoir poursuivre le développement du pays.
A l’occasion du XVIIIe Congrès du parti communiste chinois, qui s’est tenu en novembre 2012, le Comité permanent du Bureau politique du PC, l’instance qui dirige au quotidien la Chine, a été complètement renouvelé. Les hommes forts placés à la tête de l’État en la personne de Xi Jinping, nouveau secrétaire général du PC et Li Kequiang, nouveau premier ministre, tous les deux membres de la cinquième génération de dirigeants chinois nés dans les ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 80 p.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Circuits courts en Vendée et en Loire-Atlantique. Quelques données chiffrées.
Au sommaire :
- Contexte
- Formation
- Restauration collective
- Point de vente collectif
- Valoriser un savoir-faire
- Initiatives originales

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L’accord de Paris porte une ambition forte (un réchauffement " bien en dessous des 2 °C "). Mais il ne suffit pas à ce que le monde en prenne le chemin. Tout se passe comme si nous voulions sans cesse repousser les limites de la biosphère. Pourquoi ? Jusqu’où ? De la confrontation à ces limites, un nouveau rapport au monde peut-il naître ?

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Cahier pratique à jour des dernières réformes : 320 conseils pratiques, 290 pièges à éviter, 50 commentaires utiles et jurisprudences. Au sommaire : 1ère partie : dispositions applicables aux pouvoirs adjudiciaires. 2ème partie : dispositions applicables aux entités adjudiciaires. 3ème partie : dispositions applicables aux marchés de défense ou de sécurité. 4ème partie : marchés mixtes. 5ème partie : dispositions applicables aux collectivités d'outre-mer. Cahier pratique à jour des dernières réformes : 320 conseils pratiques, 290 pièges à éviter, 50 commentaires utiles et jurisprudences. Au sommaire : 1ère partie : dispositions applicables aux pouvoirs adjudiciaires. 2ème partie : dispositions applicables aux entités adjudiciaires. 3ème partie : dispositions applicables aux marchés de défense ou de sécurité. 4ème partie : marchés mixtes. 5ème partie : dispositions applicables aux collectivités ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 66 p.

Nous sommes entrés dans l’acte III de la décentralisation. L’organisation territoriale aborde désormais une nouvelle phase ; la nouvelle contrainte budgétaire, ajoutée à la fin de la clause de compétence générale pour les régions et des départements, porte en germe la seconde évolution majeure actuelle : la rationalisation. Les élus locaux sont contraints de faire de choix, de clarifier leurs compétences ou de mutualiser une partie de leurs ressources. Par ailleurs, on assiste à l’émergence de grandes métropoles aux côtés de régions redimensionnées, de département re-légitimés dans leur cœur de métier social et d’un bloc local en quête de la taille pertinente pour agir efficacement. Au niveau local, il apparaît en outre que les collectivités ne sont pas épargnées par les profondes interrogations que connaît le processus démocratique en France. Ce dossier explore et analyse tous ces aspects comme autant de nouvelles pistes d’interrogations.

SOMMAIRE :
Des Lois Defferre à la loi NOTRe, retour sur les grandes étapes de la décentralisation (Michel Verpeaux]
Le mille-feuille territorial : une spécificité française ? (Gérard Marcou)
Origine et enjeux de la politique des métropoles (Nicolas Portier)
Les régions dans la réforme territoriale. Des colosses aux pieds d’argile ? (Romain Pasquier)
Quel avenir pour les départements ? (Marie-Ange Gregory)
L'intercommunalité, de l’incitation à la rationalisation (Rémy le Saout)
Les contraintes budgétaires des collectivités territoriales (Marie-Christine Steckel-Assouère)
Décentralisation : nous sommes loin du compte (Philippe Estèbe)
La démocratie locale à l'épreuve du désenchantement politique (Pierre Sadran)
L'État face aux pouvoirs locaux, quel rôle demain ? (Serge Morvan)
La fonction publique territoriale, quelles particularités, quel devenir ? (Valérie Chatel)

Nous sommes entrés dans l’acte III de la décentralisation. L’organisation territoriale aborde désormais une nouvelle phase ; la nouvelle contrainte budgétaire, ajoutée à la fin de la clause de compétence générale pour les régions et des départements, porte en germe la seconde évolution majeure actuelle : la rationalisation. Les élus locaux sont contraints de faire de choix, de clarifier leurs compétences ou de mutualiser une partie de leurs re...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Com&Médias 2012. | 01/2012

N°spéciaux

... Lire [+]

V

N°7 de la revue annuelle régionale.
Enquête exclusive sur la santé économique des agences conseil de l'Ouest p.38-46. Données chiffrées.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L’économie du partage connaît un essor fulgurant. Et fait de plus en plus d’envieux. Entre les entreprises traditionnelles qui la récupèrent et les start-up du domaine qui utilisent les outils du capitalisme, les frontières sont devenues floues.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comment sauver l'indutrie | Alternatives Economiques 01/06/2012

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- 82 p.

Editorial
L'industrie est notre avenir
Et soudain, la France redécouvrit ses usines. C'était il y a quelques semaines à peine, lors de la campagne présidentielle. Aux chantiers navals de Saint-Nazaire, à l'ancienne aciérie de Gandrange ou ...

Repères : cinq questions clés
Qu'est-ce que l'industrie ?
A priori, l'industrie désigne les activités de production liées à la transformation de la matière au moyen de machines et de processus plus ou moins ...

Qu'est-ce qu'une révolution industrielle ?
Les révolutions industrielles désignent de grands cycles d'innovation qui ont profondément transformé non seulement la production industrielle et son organisation, mais ...

Qu'est-ce que la désindustrialisation ?
Qu'est-ce que la désindustrialisation ? De nombreuses sociétés développées connaissent aujourd'hui un processus de désindustrialisation. Celui-ci se ...

Pourquoi l'industrie est-elle vitale pour notre économie ?
Bien que son poids n'ait cessé de reculer ces dernières décennies, l'industrie conserve un rôle crucial de locomotive dans l'économie. Tout d'abord, par ses ...

L'industrie nuit-elle nécessairement à l'environnement ?
S'il est un fait incontestable, c'est bien que le développement de l'industrie a lourdement pesé sur la qualité de notre environnement et sur l'exploitation des ressources naturelles. Peut-on imaginer ...

Etat des lieux
Deux cents ans de ruptures et de bouleversements
Depuis la fin du XVIIIe siècle, les métamorphoses de l'industrie ont profondément transformé nos modes de production, mais aussi redessiné la géographie de nos territoires.

Splendeur et misère de l'industrie
Les théoriciens de l'économie ont mis du temps à s'intéresser à l'industrie. Ils en ont surtout disséqué les succès a posteriori. Aujourd'hui, ils s'interrogent sur l'inéluctabilité ou non de son déclin.

La troisième révolution industrielle
Les technologies de l'information et de la communication ont marqué l'entrée dans une nouvelle ère, entraînant des bouleversements majeurs, tant pour les entreprises que pour les salariés.

Quarante ans de désindustrialisation
Engagé dès la fin des Trente Glorieuses, le déclin de l'industrie en France s'est accentué avec la crise économique de 2008. Les explications de Robert Boyer.

L'industrie aujourd'hui
La frontière entre industries et services s'estompe de plus en plus, bousculant les anciens schémas. Redéfinir l'industrie devient urgent pour en comprendre les ressorts. Et ne pas rester en marge de son évolution.


Le défi énergétique
La raréfaction des énergies fossiles nous oblige à développer les renouvelables et à modifier nos modes de production et de consommation. Un enjeu de premier plan pour l'industrie.

Comprendre
Mondialisation : les cartes rebattues
" L'hypermondialisation " s'essouffle et laisse place à la " postmondialisation ". Une nouvelle époque qui sera marquée par un redécoupage de la division internationale du travail et par un mouvement de relocalisations industrielles.

Comment l'organisation de la production a changé
Le progrès technique a entraîné des changements dans la production et dans l'organisation au sein des entreprises, et donc dans la nature des emplois. Et il a modifié les contraintes pour les salariés.

PME-grands groupes : la fracture
La France ne compte pas assez de PME industrielles innovantes et indépendantes. Mais la taille ne dit pas tout...

Pourquoi les entreprises françaises innovent peu
Les moyens mis en oeuvre pour favoriser l'innovation en France et stopper la désindustrialisation n'ont pas eu les résultats escomptés. Explications.

Le " made in France " s'exporte de plus en plus mal
L'industrie française perd des parts de marché à l'étranger. Symptôme de ce déclin, le creusement du déficit commercial, qui menace aujourd'hui la stabilité macroéconomique du pays.

Industrie allemande : la compétitivité par le haut
Le secteur industriel allemand affiche d'excellentes performances, notamment à l'exportation. Ce " miracle " s'explique par des choix stratégiques de long terme et des options de politique économique plus récentes.

L'industrie, victime de l'euro fort
La situation de l'industrie s'est dégradée en Europe, moins du fait d'un coût salarial trop élevé que d'un euro trop cher par rapport au dollar. Et les sacrifices consentis en Allemagne n'ont pas contribué à l'améliorer.

Le bilan en demi-teinte des pôles de compétitivité
Les pôles de compétitivité ont été lancés en 2004 pour maintenir et développer les activités industrielles en France. S'ils font consensus, leur évaluation reste cependant difficile.

La finance est-elle en train de tuer l'industrie ?
L'arrivée d'actionnaires aux visées essentiellement financières a infléchi le management et la stratégie des firmes, au profit d'une recherche de rentabilité maximale et immédiate, et au détriment de la logique industrielle.

Le défi de la conversion écologique
La conversion écologique de nos économies implique de limiter les volumes de production, de rendre les biens plus durables et aisément recyclables et de transformer leur mode d'utilisation.


Controverse 1 : l'avenir est-il au protectionnisme ?
Que faut-il protéger et pourquoi ?
La bonne gestion à long terme de notre capital humain justifie de protéger certains segments des chaînes de valeur industrielles.

La protection sociale, antidote au protectionnisme
Pour être profitable, la concurrence internationale doit s'inscrire dans un cadre de " juste échange ". Mais la véritable protection réside dans des systèmes sociaux de qualité.

Mondialisation : la troisième voie
L'accès qualifié au marché européen, c'est-à-dire la vente de produits respectant les conditions sociales et environnementales édictées par l'Union, est un compromis entre libre-échange et protectionnisme.

Un nouvel impératif politique européen
Le libre-échange prête le flanc à la critique sur plusieurs points majeurs, contre lesquels l'Europe a le devoir de se protéger.

Controverse 2 : produire en France ?
Définir une nouvelle stratégie industrielle
L'appareil industriel hexagonal n'est pas assez tourné vers les " métiers mondiaux ". C'est pourquoi il faut soutenir les entreprises - grandes et moyennes - dans les industries exportatrices.

Plaidoyer pour une néo-industrialisation
Si la France désire garder une ambition industrielle, elle doit s'adapter à la révolution numérique à l'aide de mesures de soutien, de conversion et d'investissement.

S'appuyer sur les compétences collectives
L'action publique doit soutenir les filières d'avenir, mobiliser tous les acteurs et mettre en valeur les compétences des collectifs de salariés.

Enjeux
Le nouvel horizon de l'industrie française
Relancer l'industrie hexagonale passe par la transformation des activités et des productions existantes et par l'émergence de nouveaux secteurs.

Un projet productif pour la France
Au-delà des solutions pour stopper la désindustrialisation, c'est d'un véritable projet de développement par les activités productives dont le pays et l'Europe ont besoin.

La formation et le dialogue social, clés de la compétitivité
Le chemin de la réindustrialisation passe par la réorganisation des qualifications, ainsi que par une réflexion sur les parcours professionnels.


Bibliographie
L'industrie et ses crises : bibliographie
Quelques références pour comprendre l'industrie et ses crises.
Editorial
L'industrie est notre avenir
Et soudain, la France redécouvrit ses usines. C'était il y a quelques semaines à peine, lors de la campagne présidentielle. Aux chantiers navals de Saint-Nazaire, à l'ancienne aciérie de Gandrange ou ...

Repères : cinq questions clés
Qu'est-ce que l'industrie ?
A priori, l'industrie désigne les activités de production liées à la transformation de la matière au moyen de machines et de processus plus ou ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Commerce connecté - Les tendances et les bonnes pratiques | LSA 27/11/2017 H

N°spéciaux (BUSINESS)

... Lire [+]

H

- n° H.S.

Tout comprendre en quelques chiffres
E-commerce
Omnicanal
Magasin

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Compétitivité 2.0 | Problèmes économiques 01/05/2013

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- 45 p.

La France en perte de vitesse
Les statistiques abondent aujourd’hui qui décrivent une situation assez sombre de la compétitivité de l’économie française : déficit extérieur, finances publiques en déséquilibre, marges des entreprises en baisse, hausse du chômage et pouvoir d’achat des Français en berne.
Les pouvoirs publics et les entreprises sont confrontés à un problème particulièrement complexe qui tient aussi aux contraintes pesant sur la France : d’abord, l’impératif du rééquilibrage des comptes publics limite le champ d’action politique ; ensuite, tout effort pour restaurer les marges des entreprises risque d’avoir un impact négatif sur le pouvoir d’achat ; enfin, il paraît peu opportun, dans une période difficile pour l’Europe, d’engager la France dans une course au moins-disant salarial…


SOMMAIRE :

A la recherche de la compétitivité perdue
Quel choc de compétitivité ?
L’urgence des réformes structurelles
Faut-il encore réformer le financement de la sécurité sociale ?
Pas de compétitivité sans qualité

Accord sur l’emploi et accords de compétitivité
Quelques idées reçues concernant la compétitivité
Compétitivité : les exemples de l’Allemagne et des Etats-Unis
Taux de change et compétitivité
La France en perte de vitesse
Les statistiques abondent aujourd’hui qui décrivent une situation assez sombre de la compétitivité de l’économie française : déficit extérieur, finances publiques en déséquilibre, marges des entreprises en baisse, hausse du chômage et pouvoir d’achat des Français en berne.
Les pouvoirs publics et les entreprises sont confrontés à un problème particulièrement complexe qui tient aussi aux contraintes pesant sur la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- n° H.S. n°7

Pour bien comprendre les ressorts de l'économie !
Rédigé par des enseignants et des universitaires, ce premier volume de la série " Comprendre l’économie " présente de façon claire les savoirs fondamentaux des sciences économiques. Le numéro commence par une présentation de la discipline et de ses grands courants de pensée pour se concentrer ensuite sur ses outils et ses acteurs. Une dernière partie s’intéresse aux mécanismes des marchés et à leurs dysfonctionnements éventuels, en présentant les plus emblématiques, tels que les marchés de capitaux et du travail.

SOMMAIRE :

Pour bien comprendre les ressorts de l'économie !

La science économique et ses évolutions

Qu’est-ce que l’économie ? (Pascal Le Merrer, ENS Lyon)
Des classiques anglais à Freakonomics : l’évolution de la science économique (Jean-Baptiste Fleury, Université de Cergy-Pontoise)
Les grands temps de la macroéconomie (Bruno Ventelou, CNRS, Aix-Marseille School of Economics)
Que reste-t-il du " modèle standard " de l’équilibre général ? (Sophie Jallais, Université Paris I et Ozgur Gun, Université de Reims Champagne-Ardenne)

La boîte à outils de l’économiste

Offre, demande, prix (Jean-Pierre Biasutti, CPGE lycée Montaigne, Bordeaux et Laurent Bracquet, CPGE lycée Flaubert, Rouen)
PIB et croissance économique (Thomas Fabre, professeur en CPGE au lycée Faidherbe, Lille)
Biens collectifs et externalités (Marion Navarro, professeur en CPGE, lycée du Parc, Lyon)
Les imperfections d’information (Anne Corcos, Université Paris II-Panthéon-Assas et François Pannequin, ENS Cachan)
La théorie des jeux (Nicolas Eber, IEP de Strasbourg)
Les principaux outils économétriques (Luc Behaghel, Paris I)
Les représentations de la monnaie (Alain Beitone, professeur en CPGE, lycée Thiers, Marseille)

Les acteurs de l’économie

L’entreprise dans la théorie économique (Olivier Weinstein, Paris XIII)
Comment fonctionnent les banques ? (Jézabel Couppey-Soubeyran, Paris I)
Consommation/épargne, travail/loisir : les choix des ménages (Nicolas Drouhin, ENS Cachan)
L’intervention publique (Laurent Simula, Université d’Uppsala, Suède)

Fonctionnement et dysfonctionnements des marchés

L’institutionnalisation du marché (François Vatin, Paris X)
Marchés, concurrence et réglementation (Frédéric Marty, CNRS, Université de Nice-Sophia-Antipolis)
Les marchés de capitaux : des marchés proches de l’idéal concurrentiel ? (Yves Jégourel, Université de Bordeaux IV)
Un exemple de marché rationné : le marché du travail (François Fontaine, Paris I, Paris School of Economics)

Pour bien comprendre les ressorts de l'économie !
Rédigé par des enseignants et des universitaires, ce premier volume de la série " Comprendre l’économie " présente de façon claire les savoirs fondamentaux des sciences économiques. Le numéro commence par une présentation de la discipline et de ses grands courants de pensée pour se concentrer ensuite sur ses outils et ses acteurs. Une dernière partie s’intéresse aux mécanismes des marchés et à ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- n° H.S. n°8

Ce second volet de " Comprendre l’économie " présente les grandes questions économiques de notre temps. Le dossier est organisé en trois parties. Il commence par faire le point sur la conjoncture mondiale pour se concentrer ensuite sur des tendances plus structurelles dans des domaines comme la compétitivité, les modèles de croissance, la fiscalité ou la protection sociale. Une dernière partie s’intéresse à la régulation des économies, car les pouvoirs publics sont toujours très sollicités pour gérer les effets de la crise : les politiques monétaires non conventionnelles, la refonte de la gouvernance bancaire et financière, la gouvernance environnementale.

SOMMAIRE :

2. QUESTIONS ÉCONOMIQUES CONTEMPORAINES

Conjoncture mondiale
Des sorties de crise échelonnées (Xavier Timbeau)
La déflation : quels risques ? (Dominique Plihon)
Les pays émergents dans la tourmente (Christine Rifflart)
Monnaies, taux de change et déséquilibres financiers (Christophe Boucher)
Prix du pétrole : bonne ou mauvaise nouvelle pour la croissance ? (Yannick Le Pen)

Croissance, emploi et protection sociale dans les économies avancées
Les régimes de croissance dans les pays du G7 (Mickaël Clévenot)
Crise et réformes dans la zone euro (Florence Huart)
La protection sociale en contexte de crise (Dominique Argoud)
Les réformes du marché du travail en Europe : quels résultats ? (Arnaud Chéron)
Concurrence fiscale : où en sommes-nous ? (Amélie Barbier-Gauchard)
France : comment retrouver la compétitivité ? (Flora Bellone et Raphaël Chiappini)
Une croissance inégalitaire ? (Florent Bresson)

Politiques publiques et gouvernance
Les politiques monétaires non conventionnelles : quelles actions pour quels résultats ? (Christophe Blot, Paul Hubert et Fabien Labondance)
Commerce international : le multilatéralisme face à l’essor des accords bilatéraux (Jean-Marc Siroën)
La Conférence de Paris 2015 : une nouvelle économie politique des changements climatiques (Michel Damian et Franck-Dominique Vivien)
La régulation bancaire et financière : où en sont les réformes ? (Sandra Rigot)
Les pays en développement : quelles politiques, quelles trajectoires ? (Delphine Boutin, Émilie Caldeira et Mary-Françoise Renard)
Brevets et propriété intellectuelle : défis et enjeux (Yann Ménière)
Ce second volet de " Comprendre l’économie " présente les grandes questions économiques de notre temps. Le dossier est organisé en trois parties. Il commence par faire le point sur la conjoncture mondiale pour se concentrer ensuite sur des tendances plus structurelles dans des domaines comme la compétitivité, les modèles de croissance, la fiscalité ou la protection sociale. Une dernière partie s’intéresse à la régulation des économies, car les ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comprendre la finance | Problèmes économiques 01/09/2016

N°spéciaux

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comprendre la fiscalité | Problèmes économiques 01/03/2016

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- 112 p.

Résumé :
Ce dossier est organisé en trois parties. Il commence par évoquer les principaux éléments théoriques de la politique fiscale (objectifs, contraintes) et donne des éclairages sur sa mise en œuvre pratique. Une deuxième partie est consacrée au système fiscal français (son évolution, sa compétitivité, sa complexité). Enfin, une troisième partie se penche sur les grandes problématiques fiscales de notre temps (fiscalité internationale, évasion fiscale, fiscalité des entreprises…) et apporte quelques éléments au sujet de l’avenir de la fiscalité.

Sommaire :
I. - L’État et sa fiscalité
II. - Où en est la fiscalité française ?
III. - La fiscalité demain
Résumé :
Ce dossier est organisé en trois parties. Il commence par évoquer les principaux éléments théoriques de la politique fiscale (objectifs, contraintes) et donne des éclairages sur sa mise en œuvre pratique. Une deuxième partie est consacrée au système fiscal français (son évolution, sa compétitivité, sa complexité). Enfin, une troisième partie se penche sur les grandes problématiques fiscales de notre temps (fiscalité internationale, ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 1-127

Au cœur de l’actualité, la remontée du chômage figure au premier rang des préoccupations des Français. Comment fonctionne le marché du travail ? Comment expliquer qu’au-delà de la crise, le chômage demeure, en France et dans d’autres pays d’Europe, supérieur à 7 % depuis les années 1980, malgré les tentatives répétées des gouvernements de le faire baisser ? Ce numéro hors-série de Problèmes économiques décrypte les rouages du marché du travail et fait le point sur les questions d’actualité liées à l’emploi.

SOMMAIRE


Un marché pas comme les autres?
- Les spécificités du marché du travail et leurs conséquences (Jean Vercherand)
- Le travail marchandise: une fiction (François Vatin)
- Recrutement et détermination du salaire: l'importance des conventions (Guillemette de Larquier)
- Un marché fortement réglementé: les grandes lignes du droit du travail en France (Jean-Michel Lattès)
- Négociation collective et conflits du travail: comparaison internationales (Michel Lallement)
"un" ou "des" marchés du travail?
- La segmentation des marchés du travail dans les pays avancés: état des lieux, évolutions récentes (Aline Valette)
- Inégalités et discriminations sur le marché du travail (Dominique Meurs)
- Les marchés du travail en Europe: diversité, convergence et enjeux (Christine Erhel, Mathilde Guergoat-Larivière)
- Marchés du travail et migrations internationales (Manon Dos Santos)
Chômage et politiques de l'emploi
- La mesure du chômage: un enjeu de société (Jacques Freyssinet)
- Comment les économistes expliquent-ils la persistance du chômage? (Arnaud Chéron)
- Lutter contre le chômage dans un contexte de crise: comparaisons internationales (Dominique Redor)
- Les emplois aidés: bilan et perspectives (Yannick L'Horty)
- L'indemnisation du chômage est-elle désincitative? (François Fontaine)
- La formation professionnelle: quelle place dans les politiques de l'emploi? (Eric Verdier)

Au cœur de l’actualité, la remontée du chômage figure au premier rang des préoccupations des Français. Comment fonctionne le marché du travail ? Comment expliquer qu’au-delà de la crise, le chômage demeure, en France et dans d’autres pays d’Europe, supérieur à 7 % depuis les années 1980, malgré les tentatives répétées des gouvernements de le faire baisser ? Ce numéro hors-série de Problèmes économiques décrypte les rouages du marché du travail ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comprendre le Moyen-Orient | Sciences Humaines 01/05/2018

N°spéciaux (INTERNATIONAL)

... Lire [+]

V

Histoire . Conflits . Sociétés

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 128 p.

On attend beaucoup des politiques économiques pour faire face aux difficultés actuelles. L’intervention publique doit nécessairement se renouveler pour résoudre à la fois l’endettement public, un taux de chômage élevé, une croissance faible, etc. Ce numéro hors-série de Problèmes économiques propose une synthèse accessible qui permettra à un large public de comprendre les enjeux, théories et instruments de politiques en pleine mutation.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Concurrence et internet | Problèmes Economiques 01/04/2015

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- 40 p.

La révolution numérique bouleverse en profondeur les structures économiques : elle crée des nouvelles opportunités dont profitent producteurs et consommateurs. Aujourd’hui, le e-commerce qui anime incontestablement la concurrence par une offre plus large, souvent à des prix plus bas, n’est plus restreint aux livres, à la musique ou aux appareils électroménagers.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Consommation responsable-Marketing de l'innovation-Distribution-Vente | Décisions Marketing | 01/12/2017 - disponible au CDI

N°spéciaux (BUSINESS)

... Lire [+]

V

- n° 88

Dis-moi comment tu gères ta messagerie, je te dirai qui tu es (Michel G. et Le Nagard E.)
Consommation responsable :
Réactions affectives anticipées et intentions d’agir contre le réchauffement climatique : proposition d’une typologie (Schill M. et Odou P.)
Gaspillage alimentaire en restauration collective : une analyse qualitative des normes personnelles et sociales (Sebbane M., Costa S. et Sirieix L.)
Marketing de l’innovation :
Le rôle du positionnement et de la communication dans l’adoption d’une innovation technologique : le cas de la fibre optique en France (Fautrero V., Lejealle C. et Rayna T.)
Distribution :
Le souvenir de l’expérience vécue en magasin physique : les apports de l’analyse de réseaux (Flacandji M.)
Vente :
Vendre à court terme et construire une relation à long terme : les principes d’influence au secours de la vente orientée client (Julienne E. et Banikema A.)
Dis-moi comment tu gères ta messagerie, je te dirai qui tu es (Michel G. et Le Nagard E.)
Consommation responsable :
Réactions affectives anticipées et intentions d’agir contre le réchauffement climatique : proposition d’une typologie (Schill M. et Odou P.)
Gaspillage alimentaire en restauration collective : une analyse qualitative des normes personnelles et sociales (Sebbane M., Costa S. et Sirieix L.)
Marketing de l’innovation :
Le rôle du ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Au sommaire :
Tous les chiffres et tendances de la création et reprise d’entreprise.
10 idées pour créer ou reprendre une entreprise.
Étude de marche?, forme juridique, capital social... Tout savoir pour passer de l’idée au projet.
Business plan. Comment séduire les investisseurs ? Quelles aides publiques solliciter ?
Reprise. Quel montage financier adopter ?
Formation. Pourquoi le dirigeant doit y penser ?
Protection du dirigeant.
Comment protéger son patrimoine ? Quelles assurances sont indispensables ?
Au sommaire :
Tous les chiffres et tendances de la création et reprise d’entreprise.
10 idées pour créer ou reprendre une entreprise.
Étude de marche?, forme juridique, capital social... Tout savoir pour passer de l’idée au projet.
Business plan. Comment séduire les investisseurs ? Quelles aides publiques solliciter ?
Reprise. Quel montage financier adopter ?
Formation. Pourquoi le dirigeant doit y penser ?
Protection du dirigeant.
Comment ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 106 p.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Demain, quel travail ? | Cahiers Français 01/05/2017

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Quels impacts la mutation numérique va-t-elle avoir sur travail et les conditions de travail ?


Ce dossier aborde une des questions essentielles accompagnant l’avènement du numérique dans nos sociétés : celle des nouvelles formes d’emploi et des conditions de travail. Avec l’avènement du numérique et de la robotisation, de nouvelles formes d’activité ont émergé comme le télétravail, le crowdwork ou le co-travail. En contrepartie, ces nouveaux modes de travail et cette flexibilité s’accompagnent aussi d’une forme de précarisation et de perte de repères entre la sphère du travail et celle du hors-travail. S'il est trop tôt pour évoquer une société post-salariale, ce qui apparaît, en revanche, c’est une distinction de plus en plus affirmée entre les catégories "entrepreneur" et "salarié". Il appartiendra aux politiques publiques de l'emploi d'accompagner ces changements.

SOMMAIRE :

Numérisation de l’économie et transformations du travail (Marc Loriol)
L’avenir du travail se joue aujourd’hui (Gabriel A. Giménez Roche)
L’entreprise et la formation professionnelle initiale (Florence Poivey)
Ralentissement de la productivité : du paradoxe aux explications (Antonin Bergeaud, Gilbert Cette et Remy Lecat)
Le travail indépendant en France (Estelle Sommeiller)
Progrès technique et mutations du travail : hier et aujourd’hui (Dominique Meurs)
Crowd work, microwork : l’avènement d’une société post-salariale ? (Chloé Rébeillard)
L’entreprise face aux défis démographiques (Dominique Gillier)
Un revenu universel pour répondre à la fin du travail ? (Guillaume Allègre)
Échapper à l’insécurité sociale (Béatrice Majnoni D’intignano)
Infographie : De la première à la troisième révolution industrielle
Quels impacts la mutation numérique va-t-elle avoir sur travail et les conditions de travail ?


Ce dossier aborde une des questions essentielles accompagnant l’avènement du numérique dans nos sociétés : celle des nouvelles formes d’emploi et des conditions de travail. Avec l’avènement du numérique et de la robotisation, de nouvelles formes d’activité ont émergé comme le télétravail, le crowdwork ou le co-travail. En contrepartie, ces nouveaux m...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Des images de la France en l'an 2040. | DIACT 04/2012

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Supplément de la revue Territoires 2040 constitué de cartes et représentations graphiques sur les thématiques suivantes : démographie; climat, urbanisation, paysage, villes intermédiaires, dynamique industrielle, espace résidentiel et touristique, flux et réseaux.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 142 p.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

- n° 87

Sommaire :

Editorial

La distribution face au consommateur connecté : un monde au bout des doigts… et après ? (Vanheems R. et Paché G.)

Appel à contributions

Marketing et Ressources Humaines : défis communs face aux enjeux des organisations (marque employeur, expérience collaborateur et relation client) (Poujol F. et Soulez S.)

Magasins physiques et virtuels

Le point de vente physique, entre espace de showrooming et espace d’achat (Heitz-Spahn S., Belaud L. et Yildiz H.)

Explorer l’expérience de shopping dans un magasin phygital (Rivet C., Reghem J. et Fornerino M.)

Technologies

Évolution numérique des points de vente par la borne interactive : quels impacts sur l’imagerie mentale, l’expérience de magasinage et la valeur de magasinage ? (Lao A. et Vlad M.)

Miroir, mon beau miroir, facilite mes choix ! L’influence de l’essayage virtuel dans un contexte omnicanal (Merle A., Sénécal S. et St-Onge A.)

Logistique

La livraison collaborative des consommateurs connectés, nouvel enjeu de la logistique urbaine (Moncef B., Akeb H., Fourot J.-C. et Durand B.)
Sommaire :

Editorial

La distribution face au consommateur connecté : un monde au bout des doigts… et après ? (Vanheems R. et Paché G.)

Appel à contributions

Marketing et Ressources Humaines : défis communs face aux enjeux des organisations (marque employeur, expérience collaborateur et relation client) (Poujol F. et Soulez S.)

Magasins physiques et virtuels

Le point de vente physique, entre espace de showrooming et espace d’achat ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Dossier : Après le BAC | ONISEP Pays de la Loire 01/2014

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- n° 55 - 504 p.

Après le bac, édition 2014 permet aux lycéens et à leur famille de se repérer dans les formations post-bac et de construire un projet professionnel.

Ce dossier les invite à découvrir toutes les filières de formation (BTS, DUT, études à l'université, classes préparatoires, grandes écoles...). Un guide pratique leur donne les clés pour s'inscrire, obtenir une bourse, étudier par l'apprentissage... Les lecteurs peuvent trouver, par secteurs professionnels, toutes les formations possibles. Un carnet des adresses fait un point complet sur les établissements de formation.
Après le bac, édition 2014 permet aux lycéens et à leur famille de se repérer dans les formations post-bac et de construire un projet professionnel.

Ce dossier les invite à découvrir toutes les filières de formation (BTS, DUT, études à l'université, classes préparatoires, grandes écoles...). Un guide pratique leur donne les clés pour s'inscrire, obtenir une bourse, étudier par l'apprentissage... Les lecteurs peuvent trouver, par secteurs ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 176 p.

Avec plus de 120 000 étudiants inscrits en 2013-2014, les écoles de commerce ont su faire évoluer leur modèle : développement des formations par l’apprentissage, meilleure visibilité par des fusions et réseaux d’écoles, labellisations, diversification des accès, ouverture internationale pour la formation et les stages en entreprise, valorisation de la vie associative sur les campus…

Toutes les voies d’accès sont décryptées (après le bac, après une prépa, après un BTS, un DUT, une licence...) ainsi que les concours (épreuves d’admissibilité et d’admission) et les débouchés.

Cette édition actualisée aide le lecteur à affiner ses choix entre les formations des quelque 150 établissements. Programme bachelor en 3 ans, post-bac en 5 ans, post-prépa en 3 ans… les possibilités sont multiples.

Des fiches pratiques regroupent les informations utiles sur les conditions de la scolarité pour chacune d’entre elles. Un index géographique des écoles et de leur campus permet de les localiser rapidement.

Ce dossier dresse un panorama rapide des métiers auxquels préparent les écoles de commerce et retrace les premiers pas dans la vie active de six jeunes diplômés.
Avec plus de 120 000 étudiants inscrits en 2013-2014, les écoles de commerce ont su faire évoluer leur modèle : développement des formations par l’apprentissage, meilleure visibilité par des fusions et réseaux d’écoles, labellisations, diversification des accès, ouverture internationale pour la formation et les stages en entreprise, valorisation de la vie associative sur les campus…

Toutes les voies d’accès sont décryptées (après le bac, après ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Dossier : Industries nautiques | Marin (Le) 17/11/16

N°spéciaux

... Lire [+]

V

La reprise est là, mais la filière reste en convalescence. La tendance s'affirme : les bateaux deviennent personnalisables. La construction toujours en quête de maind'oeuvre.
Au sommaire :
- Filière nautique : une reprise mollassonne et inégale
- Yves Lyon-Caen : "suite au coup de force sur l'écotaxe, la bataille a été violente"
- Des bateaux plus grands et plus confortables
- Martin Lepoutre : "Nous étions les rois du pétrole, mais la crise a bouleversé le marché"
- La personnalisation des bateaux, nouvelle tendance forte
- La construction en quête de main d'oeuvre pour accompagner la reprise
- Emploi : le casse-tête de la saisonnalité
- Les chantiers redéfinissent leurs besoins en formation
- Le groupe Bénéteau renoue avec le milliard d'euros de chiffre d'affaires
- Lagoon : le concept de maison flottante séduit
- La percée de Prestige aux Etats-Unis
- Hervé Gastinel : les projets liés à l'internationalisation nécessitent de muscler le jeu"
- Innovation : l'inspiration de la course au large
- Le bois marié avec le composite
- Une nouvelle génération chez Jézéquel
- IDB marine met le cap sur l'international
- Marsaudon composites, chantier pivot de la "sailing valley" bretonne
- Chez Nautix, des peintures marines toujours en quête d'innovation
- Gepeto, le composite sur mesure
- Catana group se recentre sur l'activité vente
La reprise est là, mais la filière reste en convalescence. La tendance s'affirme : les bateaux deviennent personnalisables. La construction toujours en quête de maind'oeuvre.
Au sommaire :
- Filière nautique : une reprise mollassonne et inégale
- Yves Lyon-Caen : "suite au coup de force sur l'écotaxe, la bataille a été violente"
- Des bateaux plus grands et plus confortables
- Martin Lepoutre : "Nous étions les rois du pétrole, mais la crise a ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 136 p.

Quels métiers auront le vent en poupe demain ? Quels secteurs offriront le plus de perspectives d'emploi ? Des questions que se posent de nombreux jeunes et leur famille, et auxquelles cette nouvelle édition apporte une analyse concrète et réaliste.

Quels métiers pour demain ? invite les lycéens et les étudiants à découvrir un panorama de 14 secteurs qui recrutent ou continueront de recruter demain. 230 métiers se rattachant aux 14 secteurs, avec leurs conditions d'accès, sont passés en revue. Un guide pratique avec les différents statuts professionnels et les principaux diplômes post-3ème et post-bac est ensuite proposé.

De A comme acheteur, acousticien, administrateur de bases de données à webmestre et yield manager... le lecteur trouvera, à travers cette sélection de métiers, des informations utiles pour réfléchir à son projet professionnel. Sans oublier de nombreux témoignages et des QR Codes pour accéder à des vidéos sur certains métiers traités dans ce dossier.
Quels métiers auront le vent en poupe demain ? Quels secteurs offriront le plus de perspectives d'emploi ? Des questions que se posent de nombreux jeunes et leur famille, et auxquelles cette nouvelle édition apporte une analyse concrète et réaliste.

Quels métiers pour demain ? invite les lycéens et les étudiants à découvrir un panorama de 14 secteurs qui recrutent ou continueront de recruter demain. 230 métiers se rattachant aux 14 secteurs, ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Au sommaire :
- Contexte : Eolien en mer, qutre premiers lots - carte : les consortiums retenus.
- Appel d'offres français : Pays de la Loire, Brest, Saint Brieuc, Cherbourg, hydrolien, Courseulles sur Mer, Fécamp, Le Havre, Gouvernement, éoliennes, Alstom, industrie composites, prototypes, environnement.
- Etranger : Royaume uni, Europe, Carte
- Techniques : cablâge, navires de poses, Chambon, métiers, Simay-Gardine, travaux maritimes.
- Reportage : Danemark.
Au sommaire :
- Contexte : Eolien en mer, qutre premiers lots - carte : les consortiums retenus.
- Appel d'offres français : Pays de la Loire, Brest, Saint Brieuc, Cherbourg, hydrolien, Courseulles sur Mer, Fécamp, Le Havre, Gouvernement, éoliennes, Alstom, industrie composites, prototypes, environnement.
- Etranger : Royaume uni, Europe, Carte
- Techniques : cablâge, navires de poses, Chambon, métiers, Simay-Gardine, travaux maritimes.
- ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- n° 1178

Comment ce changement global va-t-il se traduire au niveau local ? A quoi ressembleront nos régions en 2050 ? En 2100 ? Science & Vie s’est lancé dans une vaste enquête, interrogeant plus de 170 scientifiques - climatologues, physiciens, océanologues, mais aussi spécialistes de l’économie, des sols des bâtiments….

Filtrer

Date de parution

Dossiers

 
0
Z