m

Documents : N°spéciaux  | enregistrements trouvés : 200

O

-A +A

P Q

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

HS Octobre/novembre 2018.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

H

- n° 87

Sommaire :

Editorial

La distribution face au consommateur connecté : un monde au bout des doigts… et après ? (Vanheems R. et Paché G.)

Appel à contributions

Marketing et Ressources Humaines : défis communs face aux enjeux des organisations (marque employeur, expérience collaborateur et relation client) (Poujol F. et Soulez S.)

Magasins physiques et virtuels

Le point de vente physique, entre espace de showrooming et espace d’achat (Heitz-Spahn S., Belaud L. et Yildiz H.)

Explorer l’expérience de shopping dans un magasin phygital (Rivet C., Reghem J. et Fornerino M.)

Technologies

Évolution numérique des points de vente par la borne interactive : quels impacts sur l’imagerie mentale, l’expérience de magasinage et la valeur de magasinage ? (Lao A. et Vlad M.)

Miroir, mon beau miroir, facilite mes choix ! L’influence de l’essayage virtuel dans un contexte omnicanal (Merle A., Sénécal S. et St-Onge A.)

Logistique

La livraison collaborative des consommateurs connectés, nouvel enjeu de la logistique urbaine (Moncef B., Akeb H., Fourot J.-C. et Durand B.)
Sommaire :

Editorial

La distribution face au consommateur connecté : un monde au bout des doigts… et après ? (Vanheems R. et Paché G.)

Appel à contributions

Marketing et Ressources Humaines : défis communs face aux enjeux des organisations (marque employeur, expérience collaborateur et relation client) (Poujol F. et Soulez S.)

Magasins physiques et virtuels

Le point de vente physique, entre espace de showrooming et espace d’achat ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La francophonie économique n’a pas d’existence juridique ou institutionnelle : aucun traité commercial préférentiel ne lie les pays francophones entre eux. C’est avant tout une nébuleuse de relations bilatérales, mais aussi d’associations, clubs, réseaux, qui ont le français, parfois même la culture des affaires inspirée du droit écrit, en partage. Ce qui en fait un incontestable atout à l’international. À condition d’avoir un guide...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Guide 2018 des formations au commerce international dispensées dans l'enseignement supérieur français. Le palmarès des meilleures formations au commerce international de bac +2 à bac +5 : les MBA et Executive MBA (n° 1 : Executive MBA de Rennes School of Business), les Master of sciences et mastères spécialisés (n° 1 : MSc in International Business de Skema Business School), les programmes grandes écoles (n° 1 : Master de Rennes School of Business), les IAE (n° 1 : International Master in Management of Information Technology de l'IAE Aix Graduate School of Management), les Masters 2 des universités hors IAE (n° 1 : M2 Management of European Affairs de l'Université de Lille-Sciences et technologies), les diplômes de niveau Bac +4 (n° 1 : Business Bachelor Administration International de Groupe Sup. de co La Rochelle), les diplômes de niveau Bac +3 (n° 1 : Bachelor en management de Toulouse Business School), les BTS. Guide des métiers développés au sein des entreprises : les métiers, les besoins, les formations pour les fonctions commerciales, achats/logistique, finance/assurance/droit, stratégie. Zoom sur le V.I.E, un atout maître des entreprises et des jeunes diplômés. Sommaire. Les formations initiales au commerce international, le palmarès et le guide 2018. Métiers, quelles formations, pour quels jobs à l'international ? les formations continues au commerce international, du sur-mesure pour les salariés et les dirigeants. Dossier. Document de fond. Quelques données chiffrées. Guide 2018 des formations au commerce international dispensées dans l'enseignement supérieur français. Le palmarès des meilleures formations au commerce international de bac +2 à bac +5 : les MBA et Executive MBA (n° 1 : Executive MBA de Rennes School of Business), les Master of sciences et mastères spécialisés (n° 1 : MSc in International Business de Skema Business School), les programmes grandes écoles (n° 1 : Master de Rennes School of ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Centres commerciaux : ce que veulent les consommateurs | LSA 05/2018

N°spéciaux | COMMERCE INFOS (TENDANCES)

... Lire [+]

V

SOMMAIRE :

LES CENTRES COMMERCIAUX EN CHIFFRES
Les enseignes
Révolution numérique du commerce, génération émergente de clients, quête d’espaces de vie, de ville et d’envies alternatifs aux vieux temples de la consommation : les mutations sociétales en marche bousculent tous les repères historiques des centres commerciaux.
Qui fait quoi ?
Le parc
Les stratégies

L'ENQUÊTE
Notre monde change, l'immobilier commercial aussi

LES FONCIÈRES : QUI FAIT QUOI ?
Les acteurs majeurs en 22 fiches

CE QUE VEULENT LES CONSOMMATEURS
Je ne veux pas perdre de temps
Je veux fréquenter un site responsable
Je veux retrouver de l’humanité
Je veux toujours être étonné
Je veux faire plus que du shopping
Je veux que l’on assume mes contradictions
Je veux bénéficier de vrais services

TEMOIGNAGE
Le Prado et B’Est jugés par leurs premiers clients !




SOMMAIRE :

LES CENTRES COMMERCIAUX EN CHIFFRES
Les enseignes
Révolution numérique du commerce, génération émergente de clients, quête d’espaces de vie, de ville et d’envies alternatifs aux vieux temples de la consommation : les mutations sociétales en marche bousculent tous les repères historiques des centres commerciaux.
Qui fait quoi ?
Le parc
Les stratégies

L'ENQUÊTE
Notre monde change, l'immobilier commercial aussi

LES FONCIÈRES : QUI ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 114

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comprendre le Moyen-Orient | Sciences Humaines 01/05/2018

N°spéciaux (INTERNATIONAL)

... Lire [+]

V

Histoire . Conflits . Sociétés

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Spécial Chine | STRATEGIES 03/05/2018

N°spéciaux (INTERNATIONAL)

... Lire [+]

V

Le principal enjeu pour la Chine est de se faire une place au soleil du capitalisme mondial : Alibaba, Xiaomi, Huawei, JD.com, Didi, WeChat… Toutes ces marques brillent dans l’univers du e-commerce et de la tech mondiaux. Leur arrivée massive dans l’Hexagone (lire P.22) pourrait bouleverser la donne : Huawei est ainsi le troisième fabricant de smartphones au monde et Xiaomi, le quatrième.
Pour les marques françaises - de luxe en particulier - la clientèle chinoise est aussi devenue stratégique puisqu’elle est la première non-européenne avec un total de 4 milliards d'euros de dépenses sur notre territoire en 2017. Balenciaga et le Printemps ne diront pas le contraire. Mercredi 25 avril, rapporte le Parisien, une altercation entre des clients chinois et des agents de sécurité devant le stand Balenciaga au Printemps Haussmann a abouti à un appel au boycott de la marque du groupe Kering sur le réseau social WeChat qui dépasse le milliard de membres (lire notre dossier P.24). La diffusion d’une vidéo de ces violences a mis le feu aux poudres. Au point que le Printemps et Kering ont dû présenter leurs excuses en anglais et en mandarin sur leurs comptes officiels de Weibo (plus de 370 millions d’utilisateurs actifs)… En 2018, la République populaire est bel et bien devenue un empire social.
Le principal enjeu pour la Chine est de se faire une place au soleil du capitalisme mondial : Alibaba, Xiaomi, Huawei, JD.com, Didi, WeChat… Toutes ces marques brillent dans l’univers du e-commerce et de la tech mondiaux. Leur arrivée massive dans l’Hexagone (lire P.22) pourrait bouleverser la donne : Huawei est ainsi le troisième fabricant de smartphones au monde et Xiaomi, le quatrième.
Pour les marques françaises - de luxe en particulier - la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Formation continue : l'appel du diplôme | Le Monde 12/04/2018

N°spéciaux (COMPETENCES )

... Lire [+]

V

L’essentiel des formations continues en France ne sont ni diplômantes ni certifiantes. Mais, portée par le projet de loi " avenir professionnel ", une nouvelle philosophie s’impose, celle de salariés en mouvement constant, pour qui les titres acquis tout au long de la vie seront une garantie d’emploi.

Sommaire :

- Un diplôme sinon rien
- Un compte personnel de formation pour rester employable
- Le financement, nerf de la guerre
- La tentation d'un nouveau départ
- Une recherche de sens
- Les seniors à l'assaut des formations
- Pour les artistes et les sportifs, un rebond salutaire
- Grandes écoles : une longueur d'avance
- Un changement à pas mesurés pour l'université
- Un marché toujours plus mondialisé
L’essentiel des formations continues en France ne sont ni diplômantes ni certifiantes. Mais, portée par le projet de loi " avenir professionnel ", une nouvelle philosophie s’impose, celle de salariés en mouvement constant, pour qui les titres acquis tout au long de la vie seront une garantie d’emploi.

Sommaire :

- Un diplôme sinon rien
- Un compte personnel de formation pour rester employable
- Le financement, nerf de la guerre
- La tent...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

HS consacré aux chaînes et groupes de camping. Au sommaire : Poids économique (capacité d'accueil, chiffres d'affaires), Les chaînes, les groupes intégrés, les tour-opérateurs, les centrales de réservations, les groupements commerciaux, l'index des chaines, l'index des groupes et l'index régional.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Quels entrepreneurs pour demain ? | Cahiers français | 01/03/2018 - disponible au CDI

N°spéciaux (TENDANCES)

... Lire [+]

V

- n° 403

La figure de l’entrepreneur est au cœur de la vie économique. Tout le monde pense savoir ce qu’il fait : il prend des risques, il innove, il crée des richesses, il embauche, il licencie, mais qui est-il vraiment ? Existe-t-il un profil type ? Quelle est son image en France ? Comment répond-il au défi de la croissance externe ? Quelles sont véritablement les finalités de son activité ? La loi travail de 2017 offre de nouvelles possibilités aux entrepreneurs. Cette loi s’inscrit dans une politique qui donne davantage de place à l’économie de l’offre. L’entreprise sera-t-elle au cœur de la transformation du capitalisme français ?

SOMMAIRE :

Les entrepeneurs français, entre Uber et grands patrons, Chloé Rébillard
Etat-Unis, Europe, Asie : les visages de l'entrepreneur, Xavier Pavie
En route vers la nation des Start-up, Béatrice Madeline
Entreprises françaises, un problème de croissance ?, Nadine Levratto
Les "ordonnances Macron" : quel impact ?, Dominique Andolfatto
De nouvelles finalités de l'entrepreneur, Séverin Husson
L'entreprise dans la révolution numérique, Entretien avec Laurent Baudart
L'entreprise au coeur de la réforme du capitalisme français, Gabriel Colletis

Le dossier en fiches :

Ce qu'il faut retenir
Les chiffres clés
Les mots du dossier
Le dossier en dessins
Les dates clés
La figure de l’entrepreneur est au cœur de la vie économique. Tout le monde pense savoir ce qu’il fait : il prend des risques, il innove, il crée des richesses, il embauche, il licencie, mais qui est-il vraiment ? Existe-t-il un profil type ? Quelle est son image en France ? Comment répond-il au défi de la croissance externe ? Quelles sont véritablement les finalités de son activité ? La loi travail de 2017 offre de nouvelles possibilités aux ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Formation de 16 à 25 ans - Contrat de travail - Les démarches - Les conditions - Les aides apprentis - Les aides aux entreprises...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le Guide de l’Apprentissage 2018 présente le détail de l’offre de formation par apprentissage en Pays de la Loire, par domaine professionnel et par niveau de formation.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Consommation responsable-Marketing de l'innovation-Distribution-Vente | Décisions Marketing | 01/12/2017 - disponible au CDI

N°spéciaux (BUSINESS)

... Lire [+]

V

- n° 88

Dis-moi comment tu gères ta messagerie, je te dirai qui tu es (Michel G. et Le Nagard E.)
Consommation responsable :
Réactions affectives anticipées et intentions d’agir contre le réchauffement climatique : proposition d’une typologie (Schill M. et Odou P.)
Gaspillage alimentaire en restauration collective : une analyse qualitative des normes personnelles et sociales (Sebbane M., Costa S. et Sirieix L.)
Marketing de l’innovation :
Le rôle du positionnement et de la communication dans l’adoption d’une innovation technologique : le cas de la fibre optique en France (Fautrero V., Lejealle C. et Rayna T.)
Distribution :
Le souvenir de l’expérience vécue en magasin physique : les apports de l’analyse de réseaux (Flacandji M.)
Vente :
Vendre à court terme et construire une relation à long terme : les principes d’influence au secours de la vente orientée client (Julienne E. et Banikema A.)
Dis-moi comment tu gères ta messagerie, je te dirai qui tu es (Michel G. et Le Nagard E.)
Consommation responsable :
Réactions affectives anticipées et intentions d’agir contre le réchauffement climatique : proposition d’une typologie (Schill M. et Odou P.)
Gaspillage alimentaire en restauration collective : une analyse qualitative des normes personnelles et sociales (Sebbane M., Costa S. et Sirieix L.)
Marketing de l’innovation :
Le rôle du ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Quel monde en 2018 ? | Alternatives Economiques 01/01/2018 - disponible au CDI

N°spéciaux (INTERNATIONAL)

... Lire [+]

V

Monde :
Le Moyen-Orient et ses Etats faillis
L'Irak, la Syrie, le Yémen et la Libye sont aujourd'hui dans un état de désagrégation avancée. Il est plus que temps de les aider à imaginer leur renaissance.

Exportations d'armes : marchands au Nord, clients au Sud
Tiré par la demande asiatique et moyen-orientale, le marché des armes se porte bien. De quoi attiser les convoitises des pays exportateurs, Etats-Unis en tête.

Europe : les racines du jihadisme sont toujours présentes
Avec la perte de son califat, Daech voit son pouvoir d'attraction refluer. C'est une opportunité à saisir pour remodeler le terreau sur lequel prospère le jihadisme en Europe.

Dix ans après, une crise pour rien ?
Les décideurs économiques n'ont pas tiré toutes les leçons de la crise de 2007-2008. La scène financière n'a pas vraiment changé et aucune réforme sociale d'envergure n'a été engagée.

Le bitcoin ou le fantasme de l'or numérique
Première monnaie cryptographique, le bitcoin prend de la valeur et marque des points comme moyen de paiement. Mais il est surtout thésaurisé à des fins spéculatives.

L'Europe ne pourra pas vider la Libye de tous les migrants
Pour stopper l'arrivée de migrants en Europe, l'Union européenne veut impliquer la Libye et les pays africains. Un plan inadapté à la situation, selon Ferruccio Pastore.

LE POIDS DE LA FRANCE DANS LE MONDE
Seule, la France n'est plus une grande puissance
Jouer la carte de l'Europe pour gagner en influence au Moyen-Orient
Les jeunes Africains ne se satisferont pas d'une France gendarme
La France, une opportunité pour Vladimir Poutine
DIEU FAIT DE LA POLITIQUE

La religion recomposée
Pologne : le retour du national-catholicisme
Le parti Droit et Justice, au pouvoir, a érigé le catholicisme en marqueur identitaire, qu'il mobilise face à l'Union européenne.

Islam : une religion de l'Etat
Dans le monde arabe et en Iran, l'islam a permis aux nouveaux Etats d'asseoir leur légitimité après la décolonisation. Et il est devenu la religion institutionnelle.

Israël : un nationalisme de plus en plus religieux
En rupture avec la vision plus laïque et universaliste des fondateurs du pays, le nationalisme religieux ne se cantonne plus aux seuls rangs du sionisme religieux.

Birmanie : le versant violent du bouddhisme
Des franges de la communauté bouddhiste birmane ne lésinent pas sur les moyens pour réinsérer le fait religieux au coeur du débat politique national.

Jihadisme : les raisons de la violence
Les interprétations violentes de l'islam existent, mais c'est là un fait partagé avec l'ensemble des religions.

Inde : offensive contre le sécularisme
La laïcité à l'indienne, reposant sur une reconnaissance publique des religions, est battue en brèche depuis trente ans par les nationalistes hindous.

Russie : une religion civile
La notion de doukhovnost permet la construction d'une communauté politique autour d'exigences morales et de l'opposition à l'Occident.

Laïcité : des modèles revisités en catimini
Confrontées à des revendications qui remettent en cause le renvoi du religieux dans la sphère privée, les sociétés européennes ajustent leurs modèles.

EUROPE

Allemagne : la révolte des urnes
Les dernières élections législatives ont acté la montée de l'extrême droite et n'ont pas permis à la CDU de former un gouvernement. Une crise politique sans précédent depuis la guerre.

Royaume-Uni : le multiculturalisme en question
Après avoir imprégné les politiques britanniques d'insertion des immigrés dès les années 1960, le multiculturalisme est aujourd'hui très contesté. Retour sur un demi-siècle d'expérimentation.

Nouvelles donnes pour l'OTAN
Hongrie-Pologne : l'Europe sort de sa prudence
Restée timide avec les initiatives de Viktor Orban en Hongrie, l'Union européenne réagit plus fermement aux attaques polonaises contre l'Etat de droit. Le contexte a changé.

Russie : une société civile sous contrôle
Avec un parti puissant et un milieu associatif largement sous tutelle de l'Etat, tout est en place pour que Vladimir Poutine remporte la prochaine présidentielle.

AFRIQUE

Afrique du Sud : l'ANC s'accroche au pouvoir
Le mouvement qui a libéré le pays est aujourd'hui très contesté, tant dans la rue que par une opposition de plus en plus pugnace. Prélude à une alternance démocratique ?

Soudan du Sud : l'échec du plus jeune Etat africain
Devenu indépendant en 2011 mais sans structure de gouvernance préexistante, le Soudan du Sud connaît un déferlement de violence depuis 2013, dans l'indifférence internationale.

Deux milliards d'Africains en 2050, les défis du nombre
Zimbabwe : après Mugabe, l'aube d'une nouvelle ère ?
L'arrivée au pouvoir d'Emmerson Mnangagwa donne l'espoir aux Zimbabwéens d'un avenir meilleur. A condition qu'il s'attaque aux difficultés économiques et réforme le processus électoral.

Cameroun : élections sous tensions
Paul Biya a toutes les chances d'être réélu pour un septième mandat présidentiel en 2018, malgré un contexte économique, politique, linguistique et sécuritaire préoccupant.

AMÉRIQUES

Etats-Unis : le spectre du déclin
Depuis son élection à la présidence, Donald Trump s'est surtout employé à défaire ce que son prédécesseur avait réalisé. Pas de quoi répondre aux difficultés du pays.

Venezuela : la dette et la faim
Hyperinflation, croissance en berne, crise de la dette, creusement des inégalités..., malgré une situation catastrophique, la chute annoncée de Nicolás Maduro n'a toujours pas eu lieu.

L'exode forcé des populations rurales en Colombie
Mexique : le pays qui cherche sa place
Confrontés à une croissance atone et à une criminalité impunie, les Mexicains ne savent plus à quel parti se vouer. Un marasme encore aggravé par les annonces de Donald Trump.

Brésil : un grand nettoyage sans réforme
Pour tourner la page de la corruption, le Brésil devrait engager une réforme constitutionnelle. Mais les membres du Congrès s'en gardent bien !

ASIE

Corée du Nord : le régime en position de force
Pour asseoir son pouvoir, Kim Jong-un accélère et diversifie son programme balistique et nucléaire. Au grand dam d'une communauté internationale impuissante.

Malaisie : la Chine en alliée obligée
Le développement de la Malaisie se poursuit, en lien de plus en plus étroit avec Pékin. Par intérêt économique, mais aussi politique.

Le Pacifique, enjeu géopolitique
Afghanistan : les Etats-Unis ne peuvent pas partir
Donald Trump a renoncé à retirer ses troupes et accentue la pression pour contraindre les talibans à négocier avec le pouvoir afghan, véritable talon d'Achille de la stratégie américaine.

Philippines : populaire et sanguinaire
Soutien de l’opinion, opposition muselée, escadrons de la mort, tolérance internationale…, c’est l’état de grâce permanent pour le président philippin Rodrigo Duterte.

MAGHREB/MOYEN-ORIENT

Syrie : la victoire du régime ?
Le régime syrien a désormais l'avantage sur le plan militaire, mais la légitimité et l'autorité de Bachar el-Assad sont loin d'être reconnues par tous.

Golfe : les monarchies désunies
Le Conseil de coopération du Golfe est en crise. Les différends entre le Qatar et les autres membres de cette instance régionale sont tels qu'une résolution rapide semble impossible.

Tunisie : des inégalités régionales explosives
Maroc : l'inertie face aux inégalités
Si les différences de niveau de vie entre territoires persistent, c'est moins faute de ressources qu'à cause de la mise oeuvre déficiente des politiques publiques censées les réduire.

Libye : six ans après la chute de Kadhafi
La Libye est divisée en deux et en proie à l'anarchie. Pour assurer la stabilité du pays, l'ONU voudrait un compromis entre belligérants. Mais chaque camp est lui-même traversé de clivages.
Monde :
Le Moyen-Orient et ses Etats faillis
L'Irak, la Syrie, le Yémen et la Libye sont aujourd'hui dans un état de désagrégation avancée. Il est plus que temps de les aider à imaginer leur renaissance.

Exportations d'armes : marchands au Nord, clients au Sud
Tiré par la demande asiatique et moyen-orientale, le marché des armes se porte bien. De quoi attiser les convoitises des pays exportateurs, Etats-Unis en tête.

Europe : les racines du ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Commerce connecté - Les tendances et les bonnes pratiques | LSA 27/11/2017 H

N°spéciaux (BUSINESS)

... Lire [+]

H

- n° H.S.

Tout comprendre en quelques chiffres
E-commerce
Omnicanal
Magasin

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Marketing et bien-être | Décisions Marketing 27/11/2017 H

N°spéciaux (BUSINESS)

... Lire [+]

H

- n° 87

Sommaire :

Marketing et bien-être : un objectif complexe (Gurviez P. et Sirieix L.)
Bien-être et consommation de produits
Quand manger des fruits et légumes difformes contribue au bien-être alimentaire : analyse d’un oxymore par les valeurs (Debucquet G. et Lombart C.)
L’effet de la satisfaction à l’égard du produit sur la satisfaction dans la vie : le rôle de variables modératrices (Lichtlé M.-C. et Plichon V.)
Bien-être et expériences
Le canal de distribution est-il source de bien-être pour le consommateur ? Une application à l’expérience d’achat de fruits et légumes (Gonzalez C., Séré de Lanauze G. et Siadou-Martin B.)
Formes du bien-être et expériences de consommation : une application au secteur touristique (Abbes I. et Touil S.)
Bien-être et comportement de don
Bien-être et implication : quel apport à la compréhension du don de sang (Maubisson L., Ortais K., Plichon V.)
Sommaire :

Marketing et bien-être : un objectif complexe (Gurviez P. et Sirieix L.)
Bien-être et consommation de produits
Quand manger des fruits et légumes difformes contribue au bien-être alimentaire : analyse d’un oxymore par les valeurs (Debucquet G. et Lombart C.)
L’effet de la satisfaction à l’égard du produit sur la satisfaction dans la vie : le rôle de variables modératrices (Lichtlé M.-C. et Plichon V.)
Bien-être et expériences
Le ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La prise en compte de plus en plus grande dans les années futures des impératifs écologiques aura de profondes implications en matière économique et sociale. Quelle est la part d’utopie, quelle est celle de la réalité dans les projets de transformation de notre environnement ?
Quel sera le rapport au progrès des individus, l’homme n’étant plus considéré comme " maître et possesseur de la nature " ? Quelles répercussions concrètes sont à prévoir concernant la politique urbaine, l’habitat, les consommations énergétiques domestiques, l’alimentation ou encore les déplacements et les voyages ? Le respect des normes écologiques menacera-t-il les libertés individuelles ?

SOMMAIRE :

Cinquante ans après Printemps silencieux, où en sommes-nous ? Dominique Viel
Liberté et écologie. Dominique Bourg
Agriculture, alimentation et environnement. Thierry Doré et Gilles Trystram
Développement durable et territoires en France. Magali Reghezza
La ville intelligente. Olivier Laporte
Ecologie et transports : de la confrontation à la conciliation ? Yves Crozet
Défis et enjeux économiques de la transition écologique. Jacques Le Cacheux
La décroissance : Une utopie ? Olivia Montel
Transition énergétique et climiat : une indispensable coopération internationale. Benoît Leguet
La prise en compte de plus en plus grande dans les années futures des impératifs écologiques aura de profondes implications en matière économique et sociale. Quelle est la part d’utopie, quelle est celle de la réalité dans les projets de transformation de notre environnement ?
Quel sera le rapport au progrès des individus, l’homme n’étant plus considéré comme " maître et possesseur de la nature " ? Quelles répercussions concrètes sont à prévoir ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- n° 400

Passant en revue les méthodes classiques déjà appliquées, ce dossier explore des pistes de réformes susceptibles d'instaurer une croissance durable. L'intérêt de ces articles est de proposer des approches originales, interrogeant aussi la mesure du bien-être et de la prospérité en prenant en compte des options novatrices.

SOMMAIRE :

Quelles politiques économiques pour relancer la croissance ? (Jérôme Créel, Thomas Brand, Benjamin Carton)
Les voies de la prospérité : le salaire, la rente ou la concurrence ? (Frédéric Marty)
Maîtriser l’endettement (Gilbert Orsoni)
Inégalité de revenus et de patrimoine : l’envolée récente des très hauts patrimoines et revenus (Bertrand Garbinti et Jonathan Goupille-Lebret)
Quels impôts aujourd’hui pour les riches ? (Laurent Simula)
Comment mesurer le bien-être et la prospérité ? (Éloi Laurent)
Le renouveau de la philanthropie (Annick Steta)
Prospérité : common law ou droit civil ? (Bruno Deffains)
Concilier prospérité, richesse et soutenabilité : où en est la France ? (Sylvie Faucheux et martin O’Connor)
La mondialisation a-t-elle enrichi tout le monde ? (Alexandra Estiot)
Passant en revue les méthodes classiques déjà appliquées, ce dossier explore des pistes de réformes susceptibles d'instaurer une croissance durable. L'intérêt de ces articles est de proposer des approches originales, interrogeant aussi la mesure du bien-être et de la prospérité en prenant en compte des options novatrices.

SOMMAIRE :

Quelles politiques économiques pour relancer la croissance ? (Jérôme Créel, Thomas Brand, Benjamin Carton...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Demain, quel travail ? | Cahiers Français 01/05/2017

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Quels impacts la mutation numérique va-t-elle avoir sur travail et les conditions de travail ?


Ce dossier aborde une des questions essentielles accompagnant l’avènement du numérique dans nos sociétés : celle des nouvelles formes d’emploi et des conditions de travail. Avec l’avènement du numérique et de la robotisation, de nouvelles formes d’activité ont émergé comme le télétravail, le crowdwork ou le co-travail. En contrepartie, ces nouveaux modes de travail et cette flexibilité s’accompagnent aussi d’une forme de précarisation et de perte de repères entre la sphère du travail et celle du hors-travail. S'il est trop tôt pour évoquer une société post-salariale, ce qui apparaît, en revanche, c’est une distinction de plus en plus affirmée entre les catégories "entrepreneur" et "salarié". Il appartiendra aux politiques publiques de l'emploi d'accompagner ces changements.

SOMMAIRE :

Numérisation de l’économie et transformations du travail (Marc Loriol)
L’avenir du travail se joue aujourd’hui (Gabriel A. Giménez Roche)
L’entreprise et la formation professionnelle initiale (Florence Poivey)
Ralentissement de la productivité : du paradoxe aux explications (Antonin Bergeaud, Gilbert Cette et Remy Lecat)
Le travail indépendant en France (Estelle Sommeiller)
Progrès technique et mutations du travail : hier et aujourd’hui (Dominique Meurs)
Crowd work, microwork : l’avènement d’une société post-salariale ? (Chloé Rébeillard)
L’entreprise face aux défis démographiques (Dominique Gillier)
Un revenu universel pour répondre à la fin du travail ? (Guillaume Allègre)
Échapper à l’insécurité sociale (Béatrice Majnoni D’intignano)
Infographie : De la première à la troisième révolution industrielle
Quels impacts la mutation numérique va-t-elle avoir sur travail et les conditions de travail ?


Ce dossier aborde une des questions essentielles accompagnant l’avènement du numérique dans nos sociétés : celle des nouvelles formes d’emploi et des conditions de travail. Avec l’avènement du numérique et de la robotisation, de nouvelles formes d’activité ont émergé comme le télétravail, le crowdwork ou le co-travail. En contrepartie, ces nouveaux m...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Guide à l'usage des nouveaux exportateurs : stratégie, diagnostic, étude de marché, communiquer, prospecter, préparer l'expédition, préparer le contrat, expédier, s'implanter, recruter.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

HS consacré aux chaînes et groupes de camping. Au sommaire : Poids économique (capacité d'accueil, chiffres d'affaires), Les chaînes, les groupes intégrés, les tour-opérateurs, les centrales de réservations, les groupements commerciaux, l'index des chaines, l'index des groupes et l'index régional.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Energies marine renouvelables | Marin (Le) 03/2017

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Hors-série. A l'horizon 2030, l'éolien en mer doit contribuer à atteindre l'objectif de 40% d'léectricité renouvelable. Les premiers parcs éoliens en mer en France ne seront mis en service qu'en 2021. Point sur les projets en cours, les innovations, les acteurs, etc.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

L'inventivité humaine ne cesse de nous faire gagner du temps. Pourtant, nous n'avons jamais été aussi débordés. L'impression de vivre intensément peut être grisante. Mais après quoi court-on, au juste ? Nos liens sociaux, notre démocratie, notre environnement peuvent-ils supporter notre boulimie ?

SOMMAIRE :

- Salariés sous pression (Thomas Coutrot)
- Intensifier sa vie pour défier la mort ? (Cynthia Fleury)
- Entreprise : faire place à l’important, un défi permanent (Christophe Duval-Arnould et al.)
- " La logique d’accélération s’empare de notre esprit et de notre corps " (Hartmut Rosa)

L'inventivité humaine ne cesse de nous faire gagner du temps. Pourtant, nous n'avons jamais été aussi débordés. L'impression de vivre intensément peut être grisante. Mais après quoi court-on, au juste ? Nos liens sociaux, notre démocratie, notre environnement peuvent-ils supporter notre boulimie ?

SOMMAIRE :

- Salariés sous pression (Thomas Coutrot)
- Intensifier sa vie pour défier la mort ? (Cynthia Fleury)
- Entreprise : faire place à l’impo...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Ports de plaisance | Marin (Le) 01/12/16

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Supplément consacré à l'évolution des ports de plaisance français, au numérique, à l'ubérisation et la copropriété, à la politique maritime.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Éditorial : La faute à Rousseau ?

Depuis l’Antiquité, les grands penseurs de l’éducation sont loin d’avoir parlé d’une seule voix. Si, pour tous, philosophes, moralistes, théoriciens ou praticiens, l’éducation était la pierre de touche pour construire un monde répondant à leurs attentes, certains jugeaient nécessaire de façonner les jeunes générations, prônant parfois le formatage ou l’endoctrinement. D’autres, plus humanistes, ont défendu la liberté de l’enfant et un enseignement plus démocratique. Certains, tel Confucius, ont posé les fondements d’une éducation rigoureuse qui règle encore l’ensemble des rapports sociaux dans plusieurs pays d’Asie. D’autres furent des penseurs paradoxaux, comme Rousseau qui produisit un célèbre traité qu’il savait lui-même inapplicable. D’autres encore furent des sauveurs d’enfants comme Janusz Korczak durant la Seconde Guerre mondiale ou des militants animés d’un esprit missionnaire tel Ferdinand Buisson, apôtre de la foi laïque…

Au 19e et au 20e siècle, des psychologues, des sociologues, des économistes et aujourd’hui des neuroscientifiques abordent les questions d’éducation à travers les théories de la connaissance, le développement de l’intelligence, le fonctionnement du cerveau ; ou de l’économie politique, sommée de faire face aux grands enjeux d’une éducation qui concerne maintenant l’ensemble des enfants de la planète.

C’est aussi le moment où émergent au début du 20e siècle de grandes figures de la pédagogie comme Maria Montessori, John Dewey, Célestin Freinet…

Ce numéro invite des penseurs de tous pays qui ont proposé une conception robuste de la manière d’éduquer. Et qui tous ont quelque chose à nous donner à penser sur les manières d’apprendre, de former, de transmettre et en définitive de forger les sociétés humaines.

SOMMAIRE :

o Éditorial : La faute à Rousseau ?
o Platon - Premier théoricien de l'éducation
o Confucius - Maître de sagesse
o Les 7 arts libéraux au Moyen Âge
o Montaigne - Enseigner à vivre
o Comenius - Se cultiver et cultiver les autres
o Les collèges jésuites - La fabrique de l'honnête homme
o John Locke - L'élève est une page blanche
o Rousseau - Les rêveries d'un pédagogue imaginaire
o Condorcet - Le savoir libérateur
o Le docteur Itard et l'enfant sauvage
o Les évolutionnistes - Penser le développement
o John Dewey - Éduquer par l'expérience
o Maria Montessori - Les voies de l'autonomie
o Janusz Korczack - L'invention des droits de l'enfant
o Alain et les pédagogues
o Rabindranath Tagore - Un poète à l'école
o Gaston Bachelard - Apprendre de ses erreurs
o Les hussards noirs de la République
o La naissance de l'éducation populaire
o Alfred Binet - Aux sources du QI
o Jean Piaget - La genèse de l'intelligence
o Célestin Freinet - Faire pour apprendre
o Lev Vygotski - Le rôle des interactions
o Donald Winnicott - Grandir par le jeu
o Skinner - Du laboratoire à la classe
o Petite histoire de l'enseignement technique
o Carl R. Rogers et la non-directivité
o Ivan Illich - Une société sans école
o Pierre Bourdieu - La démocratisation désenchantée
o Howard Gardner - À chacun son intelligence
o Jerome Bruner - L'enfant en quête de sens
o Albert Bandura et l'autoefficacité
o Edgar Morin - Relier les savoirs pour apprendre à vivre
o Galaxie de contemporains

Éditorial : La faute à Rousseau ?

Depuis l’Antiquité, les grands penseurs de l’éducation sont loin d’avoir parlé d’une seule voix. Si, pour tous, philosophes, moralistes, théoriciens ou praticiens, l’éducation était la pierre de touche pour construire un monde répondant à leurs attentes, certains jugeaient nécessaire de façonner les jeunes générations, prônant parfois le formatage ou l’endoctrinement. D’autres, plus humanistes, ont défendu la ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Hors-Série n°1-2017. Les tendances 2017 et présentations des modèles de mobile-homes, habitations légères de loisirs, insolites et roulottes, bungalows et hybrides des fabricants dont O'Hara, Mobil-Home Rideau, IRM, Samibois, CRL, Logis de Montaigu, Bois Océane...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Dossier : Industries nautiques | Marin (Le) 17/11/16

N°spéciaux

... Lire [+]

V

La reprise est là, mais la filière reste en convalescence. La tendance s'affirme : les bateaux deviennent personnalisables. La construction toujours en quête de maind'oeuvre.
Au sommaire :
- Filière nautique : une reprise mollassonne et inégale
- Yves Lyon-Caen : "suite au coup de force sur l'écotaxe, la bataille a été violente"
- Des bateaux plus grands et plus confortables
- Martin Lepoutre : "Nous étions les rois du pétrole, mais la crise a bouleversé le marché"
- La personnalisation des bateaux, nouvelle tendance forte
- La construction en quête de main d'oeuvre pour accompagner la reprise
- Emploi : le casse-tête de la saisonnalité
- Les chantiers redéfinissent leurs besoins en formation
- Le groupe Bénéteau renoue avec le milliard d'euros de chiffre d'affaires
- Lagoon : le concept de maison flottante séduit
- La percée de Prestige aux Etats-Unis
- Hervé Gastinel : les projets liés à l'internationalisation nécessitent de muscler le jeu"
- Innovation : l'inspiration de la course au large
- Le bois marié avec le composite
- Une nouvelle génération chez Jézéquel
- IDB marine met le cap sur l'international
- Marsaudon composites, chantier pivot de la "sailing valley" bretonne
- Chez Nautix, des peintures marines toujours en quête d'innovation
- Gepeto, le composite sur mesure
- Catana group se recentre sur l'activité vente
La reprise est là, mais la filière reste en convalescence. La tendance s'affirme : les bateaux deviennent personnalisables. La construction toujours en quête de maind'oeuvre.
Au sommaire :
- Filière nautique : une reprise mollassonne et inégale
- Yves Lyon-Caen : "suite au coup de force sur l'écotaxe, la bataille a été violente"
- Des bateaux plus grands et plus confortables
- Martin Lepoutre : "Nous étions les rois du pétrole, mais la crise a ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Les technologies numériques innervent désormais l’ensemble de notre tissu économique. Elles sont rapidement devenues les principaux vecteurs des mutations qui bouleversent nos modes de production, de consommation et d’échanges. A la pointe de l’économie numérique, les start-up sont souvent elles-mêmes innovantes, tant dans la production que dans les modes d’organisation. Cependant, les promesses de l’économie numérique ne doivent pas pour autant laisser dans l’ombre les profondes interrogations qu’elles soulèvent. C’est d’une certaine façon le modèle même de notre croissance qui est en jeu lorsque l’on observe les effets de cette économie dite " disruptive ". Sans prétendre couvrir toutes les caractéristiques de ces mutations profondes à l’œuvre dans l’économie, ce dossier propose d’en analyser les principaux aspects et d’en comprendre les enjeux essentiels.

SOMMAIRE :
L’économie numérique : une économie disruptive ? (Pierre-Jean Benghozi)
Les nouveaux défis politiques et économiques de l’internet (Bernard Benhamou)
L’enjeu de la distribution dans l’e-commerce (Jean-Rémi Gratadour)
Entrepreneurs et dirigeants face à la révolution numérique (Laure Belot)
Un modèle d’entrepreneuriat : les start-up (Annabelle Bignon)
Les technologies numériques marchandes ont-elles bénéficié aux consommateurs ? (Pierre Volle)
L’économie collaborative : un nouveau modèle productif ? (Olivia Montel)
Big Data et algorithmes : la course aux données (Kenneth Cukier)
Quelle régulation ? Quelle fiscalité ? (Julia Charrié)
Les médias face à la révolution numérique (Selma Fradin)
Les industries culturelles. Mondialisation et marchés nationaux (Françoise Benhamou)
Les technologies numériques innervent désormais l’ensemble de notre tissu économique. Elles sont rapidement devenues les principaux vecteurs des mutations qui bouleversent nos modes de production, de consommation et d’échanges. A la pointe de l’économie numérique, les start-up sont souvent elles-mêmes innovantes, tant dans la production que dans les modes d’organisation. Cependant, les promesses de l’économie numérique ne doivent pas pour autant ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Du fait du désengagement financier de l'Etat, les ports français ont connu, à partir des années 1970, une période de déclin en ce qui concerne le volume des trafics, notamment celui des conteneurs. Une prise de conscience de cette situation a conduit, dans les années 2000, à l’adoption de réformes pour tenter d’y remédier. Avec une loi votée en 2004, les collectivités territoriales se sont vu confier la gestion des ports d’intérêt national dont elles sont devenues propriétaires et responsables de la stratégie de développement. Puis une loi de 2008 a modifié le statut des sept anciens ports autonomes, devenus " grands ports maritimes " ; cette loi a modifié leur gouvernance, cédé les outillages des terminaux à des opérateurs privés et transféré à des entreprises de manutention les employés portuaires. Une évolution qui correspond à une tendance générale de libéralisation des transports dans le cadre européen. S’il est trop tôt pour en mesurer les effets économiques, notons qu’une nouvelle vague de projets a été lancée pour la période 2014-2019, visant à associer la politique industrielle à la politique portuaire. Du fait du désengagement financier de l'Etat, les ports français ont connu, à partir des années 1970, une période de déclin en ce qui concerne le volume des trafics, notamment celui des conteneurs. Une prise de conscience de cette situation a conduit, dans les années 2000, à l’adoption de réformes pour tenter d’y remédier. Avec une loi votée en 2004, les collectivités territoriales se sont vu confier la gestion des ports d’intérêt national dont ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Avec les attentats du 11 septembre 2001, le terrorisme s'est inscrit durablement dans le siècle naissant. En Europe, après Madrid et Londres, c'est la France qui en 2015 puis à nouveau en 2016 a été le théâtre d'attentats de masse.

Ce dossier des Cahiers français analyse les différents aspects que revêtent le terrorisme d'aujourd’hui et la lutte que les démocraties ont engagée contre lui.

Sommaire :

•Les expressions du terrorisme dans l'histoire contemporaine (Jenny Raflik)
•Le terrorisme : ses moyens, ses visées. Tuer pour dire (François-Bernard Huyghe)
•Les services de renseignement français : quel dispositif contre le terrorisme (Philippe Hayez)
•Les unités d'intervention face aux modes opératoires terroristes (Christophe Soullez)
•La France contre le terrorisme : quelle dimension militaire ? (Jean-François Daguzan)
•Quelle coopération anti-terroriste pour les États de l'Union européenne ? (Philippe Delivet)
•La législation française en matière de terrorisme (Thomas Cassuto)
•Le terrorisme à l'heure du numérique (Myriam Quéméner)
•Le financement du terrorisme par l'économie souterraine (Chantal Cutajar)
•Les ressorts de la radicalisation islamiste dans les démocraties occidentales (Fahrad Khosrokhavar)
•Tolérance et laïcité : les démocraties à l'épreuve (Philippe Raynaud)
•Les démocraties et les impératifs de sécurité et de liberté (Olivier Chopin)
Avec les attentats du 11 septembre 2001, le terrorisme s'est inscrit durablement dans le siècle naissant. En Europe, après Madrid et Londres, c'est la France qui en 2015 puis à nouveau en 2016 a été le théâtre d'attentats de masse.

Ce dossier des Cahiers français analyse les différents aspects que revêtent le terrorisme d'aujourd’hui et la lutte que les démocraties ont engagée contre lui.

Sommaire :

•Les expressions du terrorisme dan...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 92

À la question de l’entreprise digitale, la dématérialisation apporte bon nombre de réponses. Côté technologies, cela se traduit par la remarquable tenue du marché français du management de l’information, secteurs de la dématérialisation-gestion de contenu et de l’archivage en tête. Sur le terrain juridique, les obstacles à la dématérialisation sont levés un à un, l’entreprise est donc libre de conduire sa dématérialisation - elle y a tout intérêt. Ce guide de 96 pages propose de nombreux retours d’expérience pour réussir sa transition digitale : dématérialisation du courrier, des factures, de la signature, du bulletin de salaire, du dossier santé, etc.
Au sommaire de ce guide de 92 pages :
1. Les fondamentaux de la dématérialisation
Le marché de la dématérialisation en France
Droit : papier ou numérique, je supprime, j’archive ou je jette ?
La dématérialisation en quelques mots
Repères : organisations qui comptent...et salons de référence
2. Stratégie
Gouvernance
Normes et standards de la démat
Tendances à suivre
3. Mise en oeuvre
Réussir sa réinformatisation
Sécuriser sa démat
4. Les types de dématérialisation
Workflow, BPM
Dématérialisation courrier
Dématérialisation facture fournisseur
Dématérialisation bons de commande, bons de livraison
Dématérialisation des contrats
Dématérialisation du bulletin de paie et RH
Dématérialisation de la signature
Dématérialisation de la santé
5. Solutions et services
Panorama des prestataires
Tableaux de présentation des logiciels : plus de 100 critères
Outils : 130 scanners passés à la loupe
6. Archivage et cloud
Archivage électronique versus cloud
Cloud : le marché
Coffre-fort électronique
Panorama des prestataires
Retours d’expérience
À la question de l’entreprise digitale, la dématérialisation apporte bon nombre de réponses. Côté technologies, cela se traduit par la remarquable tenue du marché français du management de l’information, secteurs de la dématérialisation-gestion de contenu et de l’archivage en tête. Sur le terrain juridique, les obstacles à la dématérialisation sont levés un à un, l’entreprise est donc libre de conduire sa dématérialisation - elle y a tout ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comprendre la finance | Problèmes économiques 01/09/2016

N°spéciaux

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

L'avenir de l'industrie | Problèmes Economiques 15/08/2016

N°spéciaux

... Lire [+]

V

L’idée du déclin inéluctable de l’industrie, qui avait cours au tournant du nouveau millénaire, est désormais totalement dépassée. Le secteur suscite un formidable regain d’intérêt. La transition du secteur industriel vers le modèle de l’usine connectée est lancée. L’industrie du futur aura ainsi peu à voir avec celle que nous connaissons aujourd’hui. Développements dans ce nouveau dossier de Problèmes économiques

SOMMAIRE :

Comment produirons-nous demain ?
Futuribles
André-Yves Portnoff
L’essor du numérique a rebattu les cartes entre les secteurs secondaire et tertiaire. L’idée du déclin industriel comme celle de la séparation stricte entre services et industrie sont fortement remises en cause. En effet, de nouvelles perspectives de production apparaissent pour les entreprises. En même temps, ces dernières doivent faire face aux défis culturel et organisationnel qu’engendre la révolution numérique. L’auteur dessine les contours de l’usine du futur, également appelée Industrie 4.0 ou smart manufactoring (plus collaborative, agile, optimisant les nouveaux matériaux, la robotique, le cloud…) et souligne le rôle déterminant du facteur humain dans cette mutation. Les entreprises qui réussiront à s’adapter à cette nouvelle donne auront de bonnes chances de renouer avec l’innovation et le succès.
Pas d’industrie, pas d’avenir ?
Les Notes du Conseil d’analyse économique
Définir l’activité industrielle est devenu de plus en plus difficile : elle va désormais des biens industriels classiques qui tendent à se " tertiariser " à certains services dont les processus de production ou de contenu en recherche et développement (R & D) n’ont rien à envier à l’industrie. Cette évolution impose de repenser la politique industrielle. Investir dans la formation, favoriser les investissements en R & D, viser le juste milieu entre protection de la propriété intellectuelle et partage des connaissances, rechercher des rapprochements entre capital-risque privé et financements publics des projets sont les nouveaux objectifs de l’intervention publique en matière d’industrie.
La mutation des modèles économiques dans l’industrie
Frankfurter Allgemeine Zeitung
Georg Giersberg
L’industrie 4.0 représente davantage qu’un simple défi technique qui concernerait uniquement la digitalisation ou la mise en réseau de la production. Compte tenu des mutations qu’elle impose aux branches industrielles et à la compétition économique, elle pèse lourdement sur les business model des entreprises. Ces dernières sont obligées de s’adapter, voire de se réinventer si elles ne veulent pas disparaître. L’auteur propose un tour d’horizon de certaines expériences et pratiques observées ces dernières années au sein de l’industrie allemande.
Les chaînes de valeur face à de nouveaux défis
Finances et Développement
Michele Ruta et Mika Saito
Le commerce international est en pleine mutation : outre écouler des biens vers des destinations de plus en plus lointaines, il sert aujourd’hui très souvent à fabriquer des produits grâce à la fragmentation géographique de chaînes de production sans cesse plus poussée. Au cœur de ces chaînes de valeur mondiales, les biens et services intermédiaires occupent une place essentielle. Cette expansion modifie le processus de création du revenu et de la croissance dans le monde, ainsi que la nature de la concurrence entre les pays. Si les chaînes de valeur produisent de la richesse, elles le font à des rythmes différents selon les régions du monde. Par ailleurs, elles amplifient l’interdépendance des pays et donc le besoin de coopération et rendent la gouvernance du commerce mondial de plus en plus complexe.
Des technologies d’avenir vers l’internet des objets
Les Notes d’analyse de France stratégie
Mehdi Nemri
Internet constitue aujourd’hui une infrastructure incontournable pour les individus, les administrations et les entreprises. Ses capacités d’extension sont encore considérables et vont de plus en plus concerner l’interaction d’un nombre croissant d’objets entre eux ou avec nous-mêmes : l’internet devient l’internet des objets. Le renforcement de la compétition économique qui en résulte pourrait non seulement concerner la maîtrise des plateformes, mais également le partage de la valeur entre acteurs économiques traditionnels et nouveaux venus issus du numérique. Soutenir les industriels européens dans la standardisation de leurs technologies et renforcer la présence européenne au sein des instances de normalisation figurent parmi les nombreux défis associés à cette mutation.
L’idée du déclin inéluctable de l’industrie, qui avait cours au tournant du nouveau millénaire, est désormais totalement dépassée. Le secteur suscite un formidable regain d’intérêt. La transition du secteur industriel vers le modèle de l’usine connectée est lancée. L’industrie du futur aura ainsi peu à voir avec celle que nous connaissons aujourd’hui. Développements dans ce nouveau dossier de Problèmes économiques

SOMMAIRE :

Comment pro...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Ce dossier se propose de faire le point sur les réformes institutionnelles du marché du travail et des divers dispositifs en faveur de l'emploi. Sont ainsi détaillés les principaux instruments mis en œuvre depuis les années 1980, selon des formes et des modalités qui se sont succédé : politiques d'allègement du coût du travail, contrats aidés cibles sur des publics en difficulté (travaux d'utilité" collectives TUC, contrats uniques d'insertion CUI - et emplois d'avenir ; indemnisation du chômage dispositif actuellement en difficile renégociation entre les partenaires sociaux. Compte tenu de l'actualité, une part importante de ce dossier est consacrée aux liens entre droit du travail, flexibilité et emploi, remis au cœur du débat dans les discussions conflictuelles autour de la loi El Khomri. La sécurisation des parcours professionnels est également traitée ainsi que les différents modes de "flexicurité". Comme aussi les nouveaux défis soulevés par les évolutions de l'emploi : discontinuité des carrières et pluriactivité, brouillage des frontières entre salariés et indépendants avec l'essor de formes de travail "intermédiaires" et de l'économie collaborative.

SOMMAIRE :
Éditorial (Philippe Tronquoy)
Le chômage, d’une crise à l’autre : retour sur un mal " durable " (Eric Heyer, économiste à l’OFCE)
Flexibilité et emploi : que disent les économistes ? (Arnaud Chéron, directeur du pôle de recherche en économie de l’EDHEC Business School et professeur d’économie à l’Université du Mans)
La tentative de réforme du droit du travail en France à l’aune des réformes espagnoles et italiennes (Alain Trannoy, directeur d’étude à l’EHESS)
Le code du travail, accusé à tort ? (Xavier Timbeau, directeur du Département Analyse et prévision à l’OFCE)
Le compte personnel d’activité : un pas de plus dans la sécurisation des parcours professionnels ? (Selma Mahfouz, Marine Boisson-Cohen, Hélène Garner et Philippe Laffon)
Les contrats aidés : quel bilan ? (Sandra Bernard et Marie Rey)
Le contrat de travail unique en débat (Pascal Lokiec, professeur de droit social à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense)
Les politiques d’allègement du coût du travail (Yannick L’Horty, professeur d’économie à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée)
L’indemnisation du chômage, une institution à repenser (François Fontaine, professeur d’économie à l’université Paris I Panthéon Sorbonne et à Paris School of economics)
Les réformes du marché du travail en Europe (Dominique Rédor, professeur émérite à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée et chercheur au Centre d’études de l’emploi)
L’économie collaborative, entre promesses de flexibilité et recul des droits sociaux (Olivia Montel, économiste à la DARES-Ministère de l’Emploi)
Ce dossier se propose de faire le point sur les réformes institutionnelles du marché du travail et des divers dispositifs en faveur de l'emploi. Sont ainsi détaillés les principaux instruments mis en œuvre depuis les années 1980, selon des formes et des modalités qui se sont succédé : politiques d'allègement du coût du travail, contrats aidés cibles sur des publics en difficulté (travaux d'utilité" collectives TUC, contrats uniques d'insertion C...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

L'industrie du tourisme | Cahiers Français 01/07/2016

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Le tourisme a pris une importance majeure dans l'économie mondiale et la place qu'il y occupe est appelée à s'accroître davantage. A côté des pays d'Amérique du Nord et de l'Europe, ce sont maintenant les pays du Sud pour lesquels il constitue un moteur de croissance. Ce numéro analyse les ressorts de cette expansion et les questions que cela pose au regard notamment des exigences du développement durable. Si la France est le pays qui accueille chaque année le plus grand nombre de touristes, elle doit néanmoins pour assurer la pérennité de sa position développer une politique plus active encore.

Sommaire :

L’avènement des pratiques touristiques et leurs dynamiques contemporaines (Philippe Duhamel)
Le tourisme, un moteur de l’économie mondiale (Jérémy Boer)
Tourisme de masse et développement durable : quelle compatibilité ? (Céline Barthon)
Le tourisme, un atout pour les pays en développement ? (Jean-Jacques Nowak et Mondher Sahli)
Les enjeux du tourisme en ligne (Guy Raffour)
La place de l’industrie touristique dans l’économie française (Gilles Claire)
Le tourisme en France : institutions et politiques (Jacques Spindler)
Le tourisme et l’aménagement du territoire (Philippe Violier)
La crise sans fin du tourisme en France d’outre-mer (Jean-Christophe Gay)
Les enjeux du tourisme d’affaires pour la France (Nathalie Fabry)
Le tourisme a pris une importance majeure dans l'économie mondiale et la place qu'il y occupe est appelée à s'accroître davantage. A côté des pays d'Amérique du Nord et de l'Europe, ce sont maintenant les pays du Sud pour lesquels il constitue un moteur de croissance. Ce numéro analyse les ressorts de cette expansion et les questions que cela pose au regard notamment des exigences du développement durable. Si la France est le pays qui accueille ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 42 p.

La France est confrontée à un taux de chômage élevé qui touche notamment les jeunes et les personnes faiblement qualifiées. L’autre fléau, le chômage de longue durée, a doublé depuis 2008. D’autres pays en Europe, après avoir engagé des réformes du marché du travail, sont parvenus à faire baisser de façon importante le chômage.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Apprendre à coopérer | Sciences Humaines 01/06/2016

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- n° 282 - p.26 à p.47

L’espèce humaine est sans doute la plus coopérative de toutes. Mais diriez-vous d’un esclave qu’il coopère avec son maître ? Sans doute pas. Il travaille pour lui dans les strictes limites de ses obligations. Coopérer, ce n’est pas seulement se soumettre aux ordres, échanger des services ou partager des tâches : c’est le faire librement et avoir un but commun. " Coopérer, souligne Benoît Dubreuil, suppose que l’on aurait aussi de bonnes raisons de ne pas le faire. " C’est sans doute pourquoi il n’est pas si facile d’y arriver. La poursuite des intérêts légitimes de chacun est aussi la plus ordinaire des libertés. Dans le couple comme entre internautes, à l’école comme au travail, entre personnes comme entre pays, instaurer la coopération est un problème. Y parvient-on mieux avec l’aide d’un idéal commun, d’un bénéfice collectif ou d’un surcroît de règles ? L’espèce humaine est sans doute la plus coopérative de toutes. Mais diriez-vous d’un esclave qu’il coopère avec son maître ? Sans doute pas. Il travaille pour lui dans les strictes limites de ses obligations. Coopérer, ce n’est pas seulement se soumettre aux ordres, échanger des services ou partager des tâches : c’est le faire librement et avoir un but commun. " Coopérer, souligne Benoît Dubreuil, suppose que l’on aurait aussi de bonnes raisons ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Selon les économistes américains, Robert J. Gordon et Larry H. Summers, la période de forte croissance que les économies avancées ont connue au lendemain de la révolution industrielle serait une exception historique. Elles seraient désormais entrées dans une période de " stagnation séculaire ", c’est-à-dire de croissance quasi-nulle.

SOMMAIRE :

L’ère de la " stagnation séculaire "
Foreign Affairs
Lawrence H. Summers
Après la crise de 2007, beaucoup s’attendaient à ce que la récession particulièrement forte soit suivie d’une reprise rapide aux États-Unis et que la production et l’emploi retrouvent dans un laps de temps relativement bref le niveau qui était le leur avant la crise. En dépit de la politique monétaire agressive de la Réserve fédérale (Fed) américaine, la reprise n’a pas été à la hauteur des attentes. L’explication tient, selon l’ex-secrétaire au Trésor de Bill Clinton, Lawrence H. Summers, au fait que l’économie américaine serait entrée dans une ère de " stagnation séculaire ", due à une propension croissante à épargner et à une diminution de l’investissement. Ce comportement constitue un frein à la demande, réduit la croissance et l’inflation, et fait baisser les taux d’intérêt réels. Dans ces conditions, seule une politique budgétaire expansionniste permettrait de sortir l’économie américaine de la stagnation séculaire.
Les vents contraires défiant la croissance
Centre for Economic Policy Research
Robert J. Gordon
L’économie américaine est aujourd’hui, selon Robert J. Gordon, l’un des économistes américains défendant ardemment le concept de " stagnation séculaire ", malmenée par six " vents contraires " : le vieillissement de la population et l’allongement de l’espérance de vie, le creusement des inégalités, le coût de la mondialisation (délocalisations, pression à la baisse des salaires au Nord, affaiblissement de la productivité, etc.) renchéri par internet, un système éducatif moins performant, les contraintes environnementales, et le niveau élevé de l’endettement public. Ce phénomène n’est pas propre aux États-Unis puisqu’il touche également d’autres économies avancées, mais les difficultés auxquelles elles sont confrontées peuvent être de nature différente. Quoi qu’il en soit, ces facteurs négatifs constitueront de véritables freins qui empêcheront, à l’avenir, la croissance américaine de tirer pleinement profit de l’innovation. Le produit intérieur brut (PIB) réel sera ainsi plus faible qu’il ne l’a jamais été sur une période aussi longue depuis la fin du XIXe siècle.
Le progrès technologique fera repartir la croissance
VoxEU
Joel Mokyr
Depuis la Grande Récession de 2008, de nombreux économistes considèrent que le monde est désormais entré dans une longue période de stagnation. Loin de partager ce point de vue, l’auteur estime au contraire que le progrès technologique - en particulier dans des domaines comme l’informatique ou le génie génétique - permettra de retrouver des taux de croissance élevés. À long terme, les effets indirects provoqués par les avancées scientifiques sur la productivité pourraient dépasser nettement les effets directs. Si les progrès technologiques peuvent notamment induire une polarisation du marché du travail, ils peuvent également avoir d’importantes retombées positives dont les statistiques agrégées ne rendent pas compte avec exactitude.
La croissance potentielle, une notion d’avenir
Alternatives économiques
Jacques Adda
Après un bref rebond en 2011, l’activité économique est atone dans la zone euro. Entre 2008 et 2014, en France, le produit intérieur brut (PIB) n’a crû que de 0,1 % à 0,2 % en moyenne par an. Si les États-Unis et le Royaume-Uni s’en sont nettement mieux sortis, leur rythme de croissance est néanmoins en recul par rapport aux années 1990. Dans ce contexte, les gouvernements n’ont de cesse de s’interroger sur la politique à mener pour relancer l’économie. La notion de " croissance potentielle " est ainsi devenue essentielle car elle permet d’évaluer les marges de production inutilisées qui, si elles sont mobilisées, peuvent stimuler l’activité sans qu’il faille craindre une augmentation trop importante des salaires et des prix. Mais apprécier de façon juste la croissance potentielle d’une économie s’avère délicat dans la mesure où le potentiel de production est une notion dynamique qui dépend notamment des évolutions passées et présentes de l’investissement et de la force de travail disponible.
Quels scénarios pour la croissance économique ?
Commentaire
Alain Bienaymé
L’inexorable épuisement des ressources naturelles et les conséquences de la crise financière de 2008 ont quelque peu assombri les perspectives de croissance, en particulier celles des économies avancées. L’addiction à la croissance et les excès du consumérisme sont désormais dénoncés. La transition démographique n’étant toujours pas achevée dans les pays en développement, une stagnation de la production mondiale entraînerait en effet une chute de 23 % du revenu moyen par habitant. L’auteur attire toutefois l’attention sur le caractère relativement utopique des alternatives au modèle de croissance actuel que seraient la décroissance ou la croissance zéro. Il serait plus opportun de favoriser la croissance " sobre " et " intelligente " plutôt que de se fixer un objectif de croissance nulle.
Selon les économistes américains, Robert J. Gordon et Larry H. Summers, la période de forte croissance que les économies avancées ont connue au lendemain de la révolution industrielle serait une exception historique. Elles seraient désormais entrées dans une période de " stagnation séculaire ", c’est-à-dire de croissance quasi-nulle.

SOMMAIRE :

L’ère de la " stagnation séculaire "
Foreign Affairs
Lawrence H. Summers
Après la crise de 2007,...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Sommaire :

Pourquoi les idéologies ne meurent jamais
Penser les idéologies politiques
Droite/gauche, un clivage encore pertinent ?
Pourquoi l'Amérique se polarise
Que reste-t-il du socialisme ?
“Socialiste" est devenu une marque" Entretien avec Frédéric Sawicki
Les gauches en Europe
La gauche radicale cherche une boussole Entretien avec Philippe Corcuff
La gauche radicale
Le nouvel âge de la désobéissance civile
Les féministes changent-elles la société ?
Convivialisme, le bonheur sans la croissance
L'écologie doit-elle prendre parti ?
Anarchisme, la rebellion en acte
Les nouvelles divisions de la droite française
Le culte du chef, une valeur de droite ?
Comment peut-on être centriste ?
Le Front national, entre norme et subversion
À qui appartient la République ?
L'Europe à la croisée des chemins Questions à Samuel B.H. Faure
L'histoire mouvementée du néolibéralisme
Qu'est-ce que le nationalisme ?
Les quatre familles du catholicisme français
Qu'est devenue La Manif pour tous ?
Le jihadisme, une idéologie politique ?
"La démocratie est structurellement inachevée" Entretien avec Pierre Rosanvallon
Dix pistes pour renouveler la politique
Sommaire :

Pourquoi les idéologies ne meurent jamais
Penser les idéologies politiques
Droite/gauche, un clivage encore pertinent ?
Pourquoi l'Amérique se polarise
Que reste-t-il du socialisme ?
“Socialiste" est devenu une marque" Entretien avec Frédéric Sawicki
Les gauches en Europe
La gauche radicale cherche une boussole Entretien avec Philippe Corcuff
La gauche radicale
Le nouvel âge de la désobéissance civile
Les féministes cha...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- n° 3132

Depuis juin 2014, les prix du pétrole ont chuté de 75 % tombant, au début de 2016, sous la barre des 30 dollars le baril. L’offre de brut est aujourd’hui surabondante et la demande n’augmente plus aussi vite qu’espéré. La configuration du marché pétrolier présente aujourd’hui un degré de complexité rarement atteint dans l’histoire.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Jautomatise N°105 | Jautomatise 01/03/2016 H

N°spéciaux

... Lire [+]

H

Au sommaire :

ARC : Le marché des modules d’e/s pour les industries de process
Industrie du Futur : concept et état des lieux
L’Industrie du Futur peut s’appuyer sur le Cetim 5.0
Deprag devient Preferred system Integrator
Le Danois Universal Robots annonce un CA en hausse de 91 %
Des robots humanoïdes dans les usines de demain
Belden améliore la sécurité des réseaux industriels
Num facilite l’intégration de sécurité fonctionnelle sur les machines CNC
REPERTOIRE : Les robots scara
Industrie 2016, l’usine connectée s’expose à Paris
Le CFIA a fêté ses vingt ans
L’industrie s’inspire de la nature avec la bionique
Des connecteurs, des câbles et des réseaux…
Siemens eWA, laboratoire de l’industrie 4.0



Au sommaire :

ARC : Le marché des modules d’e/s pour les industries de process
Industrie du Futur : concept et état des lieux
L’Industrie du Futur peut s’appuyer sur le Cetim 5.0
Deprag devient Preferred system Integrator
Le Danois Universal Robots annonce un CA en hausse de 91 %
Des robots humanoïdes dans les usines de demain
Belden améliore la sécurité des réseaux industriels
Num facilite l’intégration de sécurité fonctionnelle sur les machin...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

A l'ère du sport business | Problèmes économiques 01/04/2016

N°spéciaux

... Lire [+]

V

Le secteur du sport a connu durant de longues années un taux de croissance supérieur à celui du PIB mondial. La médiatisation des événements sportifs et la commercialisation des produits dérivés en font aujourd’hui une activité économique très rentable.

SOMMAIRE :

État des lieux de l’économie du sport
Observatoire géostratégique du sport
Entretien avec Wladimir Andreff
Pendant des années, le secteur du sport a connu un taux de croissance supérieur à celui du produit intérieur brut (PIB) mondial. Depuis 2008, il est également touché par la crise, mais la dynamique du sport de haut niveau et l’intérêt croissant de certains pays, notamment d’Asie centrale et du Golfe, soutiennent sa croissance. Pour les pays émergents, l’investissement dans le sport est avant tout un moyen de diversifier leurs économies. En ce qui concerne les ligues professionnelles, l’opposition entre les modèles de ligues ouvertes et fermées continue à animer les débats. Si le système des ligues fermées se rapproche en Amérique du Nord d’une forme d’économie planifiée, les ligues européennes sont, elles, confrontées au monopole des équipes les plus performantes, ainsi qu’à l’endettement croissant des clubs.
Droits du football : la surenchère
The Conversation
François Lévêque
Les transferts et les salaires des joueurs de football coûtent de plus en plus cher aux clubs. Les fonds qui permettent de financer ce système proviennent pour l’essentiel des droits de retransmission télévisée. En Angleterre, le championnat le plus riche du monde, le montant des droits que se partagent les clubs a été multiplié par huit en quinze ans. Les chaînes de télévision, intéressées par la retransmission des matchs de football sont mises en concurrence via un système d’enchères séquentielles qui entraîne une inflation des droits. Les acheteurs finissent par verser à la ligue professionnelle des montants équivalant à la totalité des profits escomptés auprès des abonnés et annonceurs de publicité.
Les clubs dominants du football professionnel
VoxEU. org
Stefan Szymanski
La domination qu’exerce un nombre restreint de clubs est une caractéristique que partagent presque toutes les ligues de football. Ce phénomène s’observe indépendamment de la taille de la ligue ou du pays dans lequel la compétition se déroule. Souvent cette suprématie est associée à l’absence de concurrence. Cependant, dans les compétitions de football il s’agit d’une domination qui s’exerce en présence d’une concurrence. Une telle situation peut également être observée sur le marché des boissons sucrées : l’accès à ce marché n’est ni difficile, ni onéreux. Pourtant, Coca-Cola domine le secteur grâce à la notoriété acquise au moyen d’un budget colossal consacré à la publicité qui lui permet d’éloigner la menace des concurrents. Dans le football, un mécanisme similaire est à l’œuvre : les équipes victorieuses attirent les supporteurs et les revenus. Un nombre restreint de clubs prospèrent et deviennent ainsi des clubs dominants.
Le sport : une régulation insuffisante
Frankfurter Allgemeine Zeitung
Christian Eichler
Scandales de dopage, dérives financières, pots-de-vin… : une certaine défiance s’est aujourd’hui installée vis-à-vis du sport et notamment de ses instances dirigeantes. On leur reproche d’être devenues des structures inadaptées, incapables de se réformer. Dans de nombreux cas, les fédérations sportives sont en effet restées figées dans des formes établies au XIXe siècle quand le sport moderne est né sous le modèle de l’amateur-gentleman. Cette organisation repose sur la confiance, les systèmes de contrôle et la transparence y étant bien souvent inexistants. Face à l’importance des enjeux financiers et symboliques qui caractérisent le sport moderne, les instances dirigeantes sont souvent dépassées.
Tour de France : le spectacle et l’argent
La Vie des idées
Jean-François Mignot
Le cyclisme s’organise dès ses débuts comme un sport professionnel dans lequel les coureurs s’affrontent pour rafler les primes de course. Le Tour de France, créé en 1903 par le quotidien sportif L’Auto, s’inscrit dans ce contexte. Le Tour est aujourd’hui la course cycliste le plus prestigieuse au monde. L’essor de la société de consommation, de la civilisation des loisirs et des médias de masse a fait de cet événement sportif un véritable spectacle dans lequel les gains des coureurs ont toujours joué un rôle important. Les primes offertes qui s’ajoutent aux salaires mensuels fixes, doivent être suffisamment élevées pour attirer les meilleurs coureurs et pour les motiver à lutter pour la victoire. Depuis 1903, ces primes ont beaucoup varié, à la fois par rapport au revenu d’un salarié français moyen ainsi qu’entre le vainqueur de l’épreuve et un coureur moyen du Tour.
Sport et politiques publiques : vers une réorientation
Rapport public - Synthèse
Cour des comptes
L’État joue un rôle majeur dans l’organisation et la régulation des activités sportives. Les montants financiers alloués à leur développement sont considérables: 4,3 milliards d’euros par an. Cependant, l’essentiel de l’effort financier est assuré par les collectivités : elles prennent en charge environ 70 % des dépenses publiques liées au sport. En ce qui concerne l’État, il poursuit deux grands objectifs : faire accéder le plus grand nombre de citoyens à une large variété de disciplines sportives et à amener la Franceà figurer parmi les nations les plus performantes dans le sport de haut niveau. Dans ces deux domaines, l’action publique mérite d’être réformée, selon un récent rapport de la Cour des comptes, qui souligne que l’intervention de l’État manque d’efficience et d’efficacité.
Le secteur du sport a connu durant de longues années un taux de croissance supérieur à celui du PIB mondial. La médiatisation des événements sportifs et la commercialisation des produits dérivés en font aujourd’hui une activité économique très rentable.

SOMMAIRE :

État des lieux de l’économie du sport
Observatoire géostratégique du sport
Entretien avec Wladimir Andreff
Pendant des années, le secteur du sport a connu un taux de croissance sup...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

HS consacré aux chaînes et groupes de camping. Au sommaire : Poids économique (capacité d'accueil, chiffres d'affaires), Les chaînes, les groupes intégrés, les tour-opérateurs, les centrales de réservations, les groupements commerciaux, l'index des chaines, l'index des groupes et l'index régional.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 144

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 44 p.

Les inégalités sont aujourd’hui de plus en plus marquées. Les 1 % les plus riches de la planète concentrent plus de richesses que les 99 % restants. Parmi les facteurs explicatifs de ce phénomène, de nombreux économistes invoquent la mondialisation croissante.

SOMMAIRE :

Les inégalités sur le long terme
Science
Thomas Piketty et Emmanuel Saez
En Europe et aux États-Unis, les inégalités de revenus étaient élevées au début du XXe siècle et ont commencé à diminuer dans les années 1930…Avant d’augmenter à nouveau dans les années 1970-1980 jusqu’à atteindre, aux États-Unis, des niveaux encore plus hauts qu’en 1900. Grâce à de nouveaux outils statistiques élaborés par les économistes Thomas Piketty et Emmanuel Saez, une analyse historique mondiale peut aujourd’hui être apportée de l’évolution des inégalités au cours du XXIe siècle.

Pourquoi les inégalités nuisent à la croissance
Rapport
OCDE
Depuis plusieurs décennies, les inégalités se creusent au sein des pays développés mais aussi émergents. La mondialisation a provoqué l’essor d’emplois atypiques, ce qui a eu pour effet d’accroître les écarts de salaires et la précarité de l’emploi pour certains travailleurs. En 2008, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié un rapport intitulé Croissance et inégalités, dans lequel elle étudiait l’évolution de ce phénomène au sein de ses pays membres. En 2011, un deuxième rapport Toujours plus d’inégalité : pourquoi les écarts de revenus se creusent, analysait plus en profondeur les origines des inégalités et en élargissait l’étude aux pays émergents. Dans un troisième rapport paru en 2015, l’OCDE propose plusieurs pistes de réflexion afin de réduire les inégalités, notamment la mise en œuvre de mesures structurelles.

Mesurer les inégalités
Alternatives économiques Poche
Florence Jany-Catrice
En plus de diviser sur leurs causes, les inégalités provoquent des débats concernant la manière de les mesurer. Car plusieurs types d’inégalités coexistent - sociales, de revenus, d’accès à la santé et à l’éducation, de patrimoine, etc. - et toutes requièrent des instruments de mesure spécifiques. Cette diversité brouille parfois le débat sur leur réduction, les acteurs ne parlant pas toujours de la même chose. D’autant que le phénomène ne s’évalue pas seulement à l’aide d’indicateurs quantitatifs mais aussi qualitatifs, beaucoup plus complexes à appréhender. Trouver de nouveaux instruments de mesure devient une urgence pour alimenter de façon pertinente la réflexion sur la question des inégalités.

Les inégalités demeurent en Amérique latine
Nueva Sociedad
Pierre Salama
La plupart des recherches portant sur l’évolution des inégalités de revenus dans les pays latino-américains montrent qu’elles auraient diminué dans les années 2000. Si, en effet, l’augmentation des salaires - plus rapide que la productivité -, la diminution de l’emploi informel et l’accroissement des dépenses sociales ont de manière générale contribué à une réduction significative des inégalités, celles-ci demeurent toutefois très élevées, notamment au Brésil. À partir de l’étude des déclarations fiscales des ménages, on observe moins une diminution des inégalités qu’un " déplacement " de ces dernières, dans la mesure où les catégories sociales les plus aisées et les plus démunies ont vu leurs revenus augmenter dans la plupart des économies latino-américaines.

Comment réduire les inégalités
Foreign Affairs
Anthony B. Atkinson
Les inégalités continuent de se creuser dans les pays développés, et sont même devenues, dans certains cas, plus fortes que pour la génération précédente, constate l’économiste britannique Anthony B. Atkinson, un des plus grands spécialistes au monde de cette question. L’accroissement ininterrompu de la part des très hauts revenus dans la répartition totale des richesses est la raison principale de ce creusement des inégalités. Les progrès technologiques ont notamment contribué à accentuer ce phénomène, les entreprises préférant investir dans des machines et de nouveaux logiciels plutôt que dans la main-d’œuvre pas ou peu qualifiée. L’auteur propose plusieurs mesures susceptibles de réduire les inégalités, comme la mise en place d’un système de redistribution des revenus plus progressif et l’instauration d’un revenu minimum de base.
Les inégalités sont aujourd’hui de plus en plus marquées. Les 1 % les plus riches de la planète concentrent plus de richesses que les 99 % restants. Parmi les facteurs explicatifs de ce phénomène, de nombreux économistes invoquent la mondialisation croissante.

SOMMAIRE :

Les inégalités sur le long terme
Science
Thomas Piketty et Emmanuel Saez
En Europe et aux États-Unis, les inégalités de revenus étaient élevées au début du XXe siècle et ont co...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

Comprendre la fiscalité | Problèmes économiques 01/03/2016

N°spéciaux

... Lire [+]

V

- 112 p.

Résumé :
Ce dossier est organisé en trois parties. Il commence par évoquer les principaux éléments théoriques de la politique fiscale (objectifs, contraintes) et donne des éclairages sur sa mise en œuvre pratique. Une deuxième partie est consacrée au système fiscal français (son évolution, sa compétitivité, sa complexité). Enfin, une troisième partie se penche sur les grandes problématiques fiscales de notre temps (fiscalité internationale, évasion fiscale, fiscalité des entreprises…) et apporte quelques éléments au sujet de l’avenir de la fiscalité.

Sommaire :
I. - L’État et sa fiscalité
II. - Où en est la fiscalité française ?
III. - La fiscalité demain
Résumé :
Ce dossier est organisé en trois parties. Il commence par évoquer les principaux éléments théoriques de la politique fiscale (objectifs, contraintes) et donne des éclairages sur sa mise en œuvre pratique. Une deuxième partie est consacrée au système fiscal français (son évolution, sa compétitivité, sa complexité). Enfin, une troisième partie se penche sur les grandes problématiques fiscales de notre temps (fiscalité internationale, ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

Le début du XXIe siècle est marqué par l’avènement de nouveaux modèles économiques qui voient s’estomper les limites traditionnelles entre producteur, distributeur et consommateur. Dopée par la révolution numérique, l’économie du partage ou share economy est aujourd’hui en plein essor. Organisation de pair à pair, elle ne doit pas être toutefois confondue avec l’économie collaborative ou l’économie sociale et solidaire.

SOMMAIRE :
L’économie du partage, une alternative au capitalisme ?
Sciences Humaines
Jean-François Dortier
En plein essor, l’économie du partage - covoiturage, colocation, coworking, crowdfunding, etc. - tend à modifier profondément nos manières de consommer, de voyager, de se loger, voire de produire. Pour certains économistes, comme l’américain Jeremy Rifkin, elle devrait à terme révolutionner le modèle socio-économique dominant que nous connaissons aujourd’hui. Toutefois, la notion d’économie de partage ou d’économie collaborative rassemble une telle diversité de modalités économiques - le don, le prêt, la location-vente, le troc, l’achat en commun, etc. - qu’il est difficile d’en donner une définition univoque. Elle tend en outre à se diluer dans l’économie de marché. L’auteur rappelle également que certaines activités de l’économie collaborative sont le produit d’une économie de crise : elles sont davantage vouées à panser les maux du capitalisme qu’à le remplacer.

Partager pour mieux consommer ?
Esprit
Valérie Peugeot et al.
L’économie du partage puise ses racines dans la contre-culture des années 1970-1980 aux États-Unis, notamment à San Francisco. Il s’agit, en effet, après un demi-siècle de consommation de masse, de créer une société plus horizontale, plus connectée, octroyant davantage de pouvoir au consommateur. Qu’en est-il aujourd’hui exactement ? D’après les résultats de l’étude que les auteurs ont menée auprès de plusieurs dizaines de consommateurs, il semblerait que les motivations des utilisateurs de plateformes collaboratives soient avant tout financières. En outre, nombre des transactions rendues possibles par ces plateformes numériques ne sont en rien concernées par la promesse du " partage des usages " et de la dépossession. En revanche, ceux qui choisissent de céder leurs biens, sur eBay ou Le Bon Coin notamment, semblent plutôt aspirer à une forme d’économie circulaire.

Quelles promesses économique et environnementale ?
IDDRI
Damien Demailly et Anne-Sophie Novel
Les biens " partageables " - qui peuvent faire l’objet de revente, de don, de troc, de location de court terme ou encore d’emprunt (monétarisés ou non), entre particuliers ou par l’intermédiaire d’entreprises ou d’associations - représentent environ un quart des dépenses des ménages et un tiers de leurs déchets. En augmentant la durée de vie d’usage de produits " consommateurs de ressources ", le partage de ces biens permettrait d’économiser jusqu’à 7 % du budget et 20 % des déchets des ménages. L’économie du partage est-elle désormais à considérer comme un véritable outil de la transition écologique ? C’est à cette question que les auteurs tentent de répondre.

Quels effets sur la croissance et la productivité ?
Forbes
Frances Coppola
L’économie du partage peut-elle devenir un moteur de croissance ? Cette question suscite aujourd’hui un certain nombre de débats. Le 21 octobre 2015, Tim Worstall, directeur de recherche à l’Institut Adam Smith, un think tank britannique, a publié dans le magazine américain Forbes un article pour défendre cette idée intitulé " [Izzy] Kaminska et [Frances] Coppola ne comprennent rien à la croissance économique ". Frances Coppola - a répondu par deux articles parus dans le même magazine, fin octobre et début novembre, dans lesquels elle explique que, contrairement à ce qu’affirme Tim Worstall, l’économie du partage ne favorise pas la croissance ni la productivité et ne crée pas d’emplois.

Les dangers de l’" ubérisation " du monde
Le Monde diplomatique
Evgeny Morozov
Uber, créée en 2009 et basée à San Francisco aux États-Unis, est une entreprise technologique qui développe et exploite des applications pour smartphones permettant de mettre en contact direct des utilisateurs et des chauffeurs proposant des services de transport. Le développement des activités de Uber ont, dans de nombreux pays, déclenché la colère des chauffeurs de taxis qui accusent l’entreprise américaine - et les sociétés de véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC) en général - de concurrence déloyale notamment en raison de la faible réglementation du travail de ce type de service. L’auteur met en garde contre une tendance à l’" ubérisation " de la société, c’est-à-dire l’extension à d’autres secteurs d’activités d’une forme de précarisation.

Un modèle fiscal et social à inventer
Alternatives économiques - Les Dossiers
Nicolas Lagrange
Si les distorsions des règles de la concurrence, l’optimisation fiscale, la main-d’œuvre bon marché, la réduction des droits sociaux, etc., ne sont pas des pratiques spécifiques aux activités de l’économie collaborative, comme celles d’Airbnb ou de BlaBlaCar, elles ont tout de même tendance à en constituer les principales caractéristiques. Règlementer ces activités, voire les interdire, risquerait de freiner le développement de l’économie collaborative, qui répond à une demande existante, et de favoriser la création d’un marché clandestin. Le Conseil national du numérique (CNNum) a recommandé au gouvernement, dans un rapport publié en 2015, de procéder à une régulation fiscale par seuil imposable et par secteur. D’autres proposent d’autoriser les activités de l’économie collaborative à condition que les bénéfices réalisés en France y soient déclarés.
Le début du XXIe siècle est marqué par l’avènement de nouveaux modèles économiques qui voient s’estomper les limites traditionnelles entre producteur, distributeur et consommateur. Dopée par la révolution numérique, l’économie du partage ou share economy est aujourd’hui en plein essor. Organisation de pair à pair, elle ne doit pas être toutefois confondue avec l’économie collaborative ou l’économie sociale et solidaire.

SOMMAIRE :
L’économie du...

Filtrer

Date de parution

Dossiers

 
0
Z