m
     
Etude/Rapport

H 1 Tableau de Bord Economique n°77 - Janvier 2015

CCI DE LA VENDEE;OBSERVATOIRE ECONOMIQUE SOCIAL ET TERRITORIAL DE LA VENDEE

01/2015


Conjoncture vendéenne :

La fin d'année 2014 est restée dans la veine des trimestres précédents, à savoir un contexte conjoncturel toujours aussi hésitant qui continue de fragiliser particulièrement le marché du travail. L'emploi salarié privé recule en effet de nouveau au 3ème trimestre 2014 après 9 mois de relative stabilité, l'intérim faiblit globalement depuis juin et les demandeurs d'emploi sont toujours plus nombreux.

On notera toutefois quelques indicateurs qui appellent à un peu plus d'optimisme (... tout en restant prudent) :
- des défaillances d'entreprises nettement moins nombreuses qu'en 2013 sur les 9 premiers mois de l'année,
- un redémarrage des autorisations de permis de construire et des mises en chantier de logements qui semble se confirmer sur les derniers mois,
- un marché plutôt dynamique pour les immatriculations de véhicules de tourisme neufs.

Conjoncture nationale :

Les conditions permettant l'amorce d'un redémarrage de l'activité en France et en Zone Euro pourraient enfin être réunies en 2015.

En 2014, en France (et en Zone Euro), la croissance est demeurée modeste, le climat social a continué de se dégrader tandis que la faiblesse de la consommation contribuait à un mouvement de baisse des prix (menace déflationniste).

En ce début 2015, le contexte semble toutefois être enfin plus favorable grâce à la conjonction de plusieurs facteurs :

La dépréciation de l'euro, à l'oeuvre depuis le printemps dernier, offre une bouffée d'oxygène aux exportateurs en rendant leurs produits plus compétitifs.
La chute des cours du pétrole (et des matières premières) soulage aussi nos économies fortement importatrices d'or noir et de ses dérivés. Elle profite à la fois aux entreprises en réduisant leurs dépenses intermédiaires ainsi qu'aux ménages qui pourraient reporter les économies réalisées sur leur facture énergétique sur d'autres postes de consommation.
Un plan de rachat massif de dettes publiques par la BCE. Son objectif est de stimuler la croissance en facilitant notamment l'accès au crédit afin de déclencher un cercle vertueux de hausse de la demande (consommation et investissements), puis de hausse consécutive des prix (mécanisme offre/demande) ; le tout en conservant l'avantage compétitif d'un euro plus faible.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

Dossiers

 
0
Z