m
     
N°spéciaux

H 0 Mondialisation et inégalités

Problèmes économiques

15/03/2016

Les inégalités sont aujourd’hui de plus en plus marquées. Les 1 % les plus riches de la planète concentrent plus de richesses que les 99 % restants. Parmi les facteurs explicatifs de ce phénomène, de nombreux économistes invoquent la mondialisation croissante.

SOMMAIRE :

Les inégalités sur le long terme
Science
Thomas Piketty et Emmanuel Saez
En Europe et aux États-Unis, les inégalités de revenus étaient élevées au début du XXe siècle et ont commencé à diminuer dans les années 1930…Avant d’augmenter à nouveau dans les années 1970-1980 jusqu’à atteindre, aux États-Unis, des niveaux encore plus hauts qu’en 1900. Grâce à de nouveaux outils statistiques élaborés par les économistes Thomas Piketty et Emmanuel Saez, une analyse historique mondiale peut aujourd’hui être apportée de l’évolution des inégalités au cours du XXIe siècle.

Pourquoi les inégalités nuisent à la croissance
Rapport
OCDE
Depuis plusieurs décennies, les inégalités se creusent au sein des pays développés mais aussi émergents. La mondialisation a provoqué l’essor d’emplois atypiques, ce qui a eu pour effet d’accroître les écarts de salaires et la précarité de l’emploi pour certains travailleurs. En 2008, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a publié un rapport intitulé Croissance et inégalités, dans lequel elle étudiait l’évolution de ce phénomène au sein de ses pays membres. En 2011, un deuxième rapport Toujours plus d’inégalité : pourquoi les écarts de revenus se creusent, analysait plus en profondeur les origines des inégalités et en élargissait l’étude aux pays émergents. Dans un troisième rapport paru en 2015, l’OCDE propose plusieurs pistes de réflexion afin de réduire les inégalités, notamment la mise en œuvre de mesures structurelles.

Mesurer les inégalités
Alternatives économiques Poche
Florence Jany-Catrice
En plus de diviser sur leurs causes, les inégalités provoquent des débats concernant la manière de les mesurer. Car plusieurs types d’inégalités coexistent – sociales, de revenus, d’accès à la santé et à l’éducation, de patrimoine, etc. – et toutes requièrent des instruments de mesure spécifiques. Cette diversité brouille parfois le débat sur leur réduction, les acteurs ne parlant pas toujours de la même chose. D’autant que le phénomène ne s’évalue pas seulement à l’aide d’indicateurs quantitatifs mais aussi qualitatifs, beaucoup plus complexes à appréhender. Trouver de nouveaux instruments de mesure devient une urgence pour alimenter de façon pertinente la réflexion sur la question des inégalités.

Les inégalités demeurent en Amérique latine
Nueva Sociedad
Pierre Salama
La plupart des recherches portant sur l’évolution des inégalités de revenus dans les pays latino-américains montrent qu’elles auraient diminué dans les années 2000. Si, en effet, l’augmentation des salaires – plus rapide que la productivité –, la diminution de l’emploi informel et l’accroissement des dépenses sociales ont de manière générale contribué à une réduction significative des inégalités, celles-ci demeurent toutefois très élevées, notamment au Brésil. À partir de l’étude des déclarations fiscales des ménages, on observe moins une diminution des inégalités qu’un « déplacement » de ces dernières, dans la mesure où les catégories sociales les plus aisées et les plus démunies ont vu leurs revenus augmenter dans la plupart des économies latino-américaines.

Comment réduire les inégalités
Foreign Affairs
Anthony B. Atkinson
Les inégalités continuent de se creuser dans les pays développés, et sont même devenues, dans certains cas, plus fortes que pour la génération précédente, constate l’économiste britannique Anthony B. Atkinson, un des plus grands spécialistes au monde de cette question. L’accroissement ininterrompu de la part des très hauts revenus dans la répartition totale des richesses est la raison principale de ce creusement des inégalités. Les progrès technologiques ont notamment contribué à accentuer ce phénomène, les entreprises préférant investir dans des machines et de nouveaux logiciels plutôt que dans la main-d’œuvre pas ou peu qualifiée. L’auteur propose plusieurs mesures susceptibles de réduire les inégalités, comme la mise en place d’un système de redistribution des revenus plus progressif et l’instauration d’un revenu minimum de base.

44 p.

5 euros

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

Dossiers

 
0
Z