m
     
Ouvrage

H 0 Traité de droit et d'éthique de la robotique civile

NEVEJANS Nathalie

01/12/2016

Jusqu’à récemment, les seuls robots existants étaient industriels et chirurgicaux. Aujourd’hui, on assiste au développement de nouvelles formes robotiques, à l’image des robots d’assistance, de services ou compagnons, des exosquelettes, des drones, des prothèses robotisées ou des voitures autonomes. L’essor de la robotique se mesure d’ores et déjà en termes économiques et sociaux. Cet impact rend inévitable l’évaluation de la réponse du droit face à la pénétration de ce nouvel objet dans la société civile. Protéiforme, multiple et évolutif, le robot ne se laisse cependant pas facilement enfermer dans un cadre juridique unique.
Le déploiement des robots au plus près de l’homme, amenant avec lui des transformations radicales de la société, impose également de réfléchir à la place de l’humain face à la machine. Il n’est, en effet, pas neutre de mettre auprès d’une personne un robot capable d’interagir avec elle, de l’assister, de la soutenir, de la surveiller, ou tout simplement de la toucher. Le détour éthique est d’autant plus inévitable que les effets de la présence des robots sur la structure sociale risquent d’être radicaux et irréversibles.
Alliant une analyse fouillée du droit positif à une démarche prospective, ce traité d’une grande richesse se propose ainsi d’étudier de manière approfondie l’encadrement juridique puis roboéthique de la robotique civile. Loin de la science-fiction et des débats stériles, il offre une vision réaliste de cette nouvelle discipline. Sans faux-semblants, il reconnaît que l’utilisation des robots présente des bénéfices tant économiques que sociétaux, mais n’oublie pas de placer l’homme au coeur de ses réflexions.

1232 p.

681.5.03NEV

92 euros

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

Dossiers

 
0
Z