m
     
Article

H 0 Des plateformes en leurs limites

www.internetactu.net

07/11/2018

Le philosophe Nick Srnicek (@n_srnck) est l’auteur avec Alex Williams (@lemonbloodycola) du célèbre manifeste accélérationniste (2013, publié également sous forme de livre en 2017), ainsi que du livre Accélérer le futur : Post-travail & post-capitalisme (2017). Dans leur manifeste et leur livre, les théoriciens de l’accélération souhaitent l’avènement d’un post-capitalisme boosté par les technologies, comme ils l’expliquaient dans un entretien pour Libération en 2014. Prenant à contre-courant la technocritique de gauche, pour eux, l’automatisation totale semblait la voie pour mener l’humain à l’émancipation, permettant de nous libérer du travail. Malgré leur succès critique, et les nombreuses controverses que leur position a déclenchées, le manifeste accélérationniste n’a pas réinventé la gauche. Cela n’a pas empêché les deux essayistes de continuer leur travail critique. Alex Williams s’apprête à publier Hegemony Now (2019) avec le politiste Jeremy Gilbert (@jemgilbert). Nick Srnicek prépare After Work : What’s Left and Who Cares ? (2019) avec Helen Hester…
En attendant leurs nouvelles publications, intéressons-nous au précédent livre de Nick Srnicek Plaform Capitalism (2016), qui vient d’être traduit en français sous le titre Capitalisme de plateforme (Lux éditeur, 2018). Il est certainement moins ambitieux sur le plan politique que son manifeste, mais très stimulant pour comprendre les transformations concrètes de l’économie numérique. Ce court essai d’analyse de la réalité économique des plateformes nous aide à en saisir leur impact en les situant dans leur réalité économique.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

Dossiers

 
0
Z