m
     
Etude/Rapport

H 1 Emploi - Discriminations selon l'âge

FRANCE STRATEGIE

11/2018

Ce document de travail traite plusieurs questions : quels sont les fondements et les pratiques du droit anti-discrimination selon l’âge ? Que nous apprennent les travaux existants sur les discriminations selon l’âge ? Le rendement de l’expérience a-t-il évolué au fil des générations ? L’augmentation de l’emploi des seniors depuis vingt ans en France se fait-elle au détriment de leur salaire, toutes choses égales par ailleurs ?

La première partie examine les fondements du droit des discriminations et la situation des seniors sur le marché du travail, la seconde présente une revue de littérature théorique et empirique sur les discriminations selon l’âge et la troisième rappelle les principaux résultats des études sur les profils âge-salaire et âge-productivité.

La quatrième et dernière partie décrit nos résultats empiriques sur la relation âge-salaire, obtenus à partir de cohortes de salariés à temps complet reconstituées par la méthode des pseudo-panels et avec les techniques économétriques standards d’identification du « vrai » effet âge sur les salaires (décomposition à la Deaton et modèle en deux étapes à la Heckman).

À un niveau agrégé, on constate que le salaire mensuel ne baisse pas forcément en France avec l’âge pour les seniors qui restent en emploi, contrairement à ce qu’on observe dans d’autres pays avancés (Royaume-Uni, États-Unis et Allemagne). Le profil des salaires des femmes selon l’âge est bien plus plat que celui des hommes et montre aussi « un décrochage » très rapide des salaires féminins par rapport aux salaires masculins. Pour les personnes qui ont un diplôme strictement inférieur au bac, le salaire mensuel diminue à partir d’un certain âge. Enfin, les seniors qui restent en activité ont en moyenne des caractéristiques observables et non observables plus rémunératrices que celles de leurs homologues inactifs, au chômage ou à temps partiel. La simulation des salaires des seniors, une fois prise en compte leur sélection dans l’emploi, montre en moyenne une diminution à partir de 57 ans qui n’affecte cependant pas les plus diplômés. Cet effet de sélection positif des seniors distingue la France des pays pour lesquels des travaux ont été recensés.

Mes paniers

4

Gerer mes paniers

0

Dossiers

 
0
Z