m

Documents  Gaulejac Vincent de | enregistrements trouvés : 4

O
     

-A +A

P Q

UV

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.
Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

La honte est une souffrance sociale et psychique très douloureuse. Elle conduit, le plus souvent, à une mise à distance, à un refus d'entendre ce qui dérange. Cet ouvrage veut favoriser une meilleure compréhension des multiples facettes de la honte et développer nos capaciter à écouter la souffrance qu'elle provoque.

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 275 p.

La gestion n'est pas qu'une technique, elle est désormais une idéologie de la compétition généralisée au service du pouvoir managérial. Dans une remarquable synthèse, l'auteur recense l'ensemble des méfaits d'une telle mutation. Surtout, au-delà des souffrances individuelles, on découvre comment l'ensemble des sphères d'activité et de vie est colonisé par cette idéologie gestionnaire. Il s'agit de comprendre comment une idéologie qui fait tant souffrir se répand sans susciter de véritable résistance. C'est un certain modèle de société qui meurt de la maladie de la compétition. Mais poser correctement le diagnostic de cette maladie, c'est aussi identifier les remèdes. La gestion n'est pas qu'une technique, elle est désormais une idéologie de la compétition généralisée au service du pouvoir managérial. Dans une remarquable synthèse, l'auteur recense l'ensemble des méfaits d'une telle mutation. Surtout, au-delà des souffrances individuelles, on découvre comment l'ensemble des sphères d'activité et de vie est colonisé par cette idéologie gestionnaire. Il s'agit de comprendre comment une idéologie qui fait tant ...

Déposez votre fichier ici pour le déplacer vers cet enregistrement.

... Lire [+]

V

- 272 p.

C’est paradoxal !" : l'expression semble "s'être banalisée. Elle exprime la surprise, l'étonnement, la colère parfois, devant des situations jugées incohérentes, contradictoires, incompréhensibles. Quelques formules glanées ici et là illustrent cette inflation du paradoxal : "Je suis libre de travailler 24 heures sur 24", "Il faut faire plus avec moins", "Ici, il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions", "Je traite de plus en plus de travail en dehors de mon travail et inversement", "Plus on gagne du temps, moins on en a"... L'ouvrage analyse la genèse et la construction de cet "ordre paradoxal". Il explore les liens entre la financiarisation de l'économie, l'essor des nouvelles technologies et la domination d'une pensée positiviste et utilitariste. Il montre pourquoi les méthodes de management contemporain et les outils de gestion associés confrontent les travailleurs à des injonctions paradoxales permanentes, jusqu'à perdre le sens de ce qu'ils font. Enfin, cet ouvrage met au jour les diverses formes de résistance, mécanismes de dégagement ou réactions défensives mises en oeuvre par les individus. Pour certains, le paradoxe rend fou. Pour d'autres, il est un aiguillon, une invitation au dépassement, à l'invention de réponses nouvelles, individuelles et collectives. C’est paradoxal !" : l'expression semble "s'être banalisée. Elle exprime la surprise, l'étonnement, la colère parfois, devant des situations jugées incohérentes, contradictoires, incompréhensibles. Quelques formules glanées ici et là illustrent cette inflation du paradoxal : "Je suis libre de travailler 24 heures sur 24", "Il faut faire plus avec moins", "Ici, il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions", "Je traite de plus en plus de ...

Filtrer

Date de parution

Dossiers

 
0
Z